Comment organiser son potager ?

Organiser Potager
Vous avez décidé de vous lancer et de faire un potager ? L’idée de récolter vos propres légumes vous a séduit, mais vous ne savez pas vraiment comment démarrer cette aventure. Il faut commencer par réfléchir à son organisation. En effet, un potager doit être fonctionnel, il faut que cultiver soit avant tout un plaisir simple. Une bonne organisation permet aussi de limiter les maladies et d’obtenir de bons rendements. Voici quelques conseils pour vous aider.

Le choix de l’emplacement

  • Il est toujours préférable de choisir un emplacement bien à l’abri des vents dominants et surtout suffisamment ensoleillé. S’il n’est pas trop éloigné de votre habitation, vous surveillerez vos légumes plus facilement.
  • Un sol riche et profond est recommandé, mais si vous avez une terre trop pauvre, un sol argileux ou acide, pas de panique ! Vous le corrigerez grâce à des amendements, pour améliorer sa structure. Vous pouvez également opter pour un carré potager que vous surélevez et garnissez avec un substrat adapté à ce type de potager.
  • Il est bien de bénéficier d’une arrivée d’eau assez proche de manière à simplifier l’arrosage.
  • Prévoyez également un accès qui vous permettra d’amener facilement une brouette.

À lire aussi : Comment arroser son potager ?

L’organisation du potager

Il faut savoir que si vous n’habitez pas sur le littoral ou dans le sud de la France, la période de production sera assez brève, puisqu’elle s’étend de mars à novembre. Si vous avez décidé de profiter toute l’année de vos légumes, il faudra vous organiser et surtout prévoir un lieu de stockage adéquat.

Vous ferez tout d’abord une large place aux légumes les plus simples à conserver, ainsi qu’aux endroits où vous pouvez les garder hors gel. Il faut également penser aux caractéristiques hydrométriques qui diffèrent selon les espèces, à la rigueur des températures en hiver et à la situation de ces espaces de stockage : cave ou silo.

Traditionnellement, on recommande de découper son potager en quatre parties avec :

  • Un espace réservé aux légumes primeurs et aux petits fruits ;
  • Un espace dédié aux légumes de saison ;
  • Un espace qui sera consacré aux légumes à conserver ;
  • Un espace pour les vivaces qui mixe les herbes aromatiques et les légumes perpétuels.

Essayez ensuite d’équilibrer ces 4 parties, il faut penser à tout. Par exemple les légumes primeurs très appréciés occupent pas mal d’espace de manière tardive au printemps, ce qui peut vous empêcher de mettre des cultures plus vivrières.

Potager
© istock

Le choix de la forme du potager

Si le potager carré est très en vogue aujourd’hui parce qu’il présente des avantages indéniables, il ne convient pas à toutes les cultures, en particulier, à celles qui occupent beaucoup d’espace comme les artichauts, les courges et les pommes de terre. Le choix de la forme : carrée ou en ligne, dépend de la place que vous avez consacrée à votre potager, mais également du type de légumes que vous souhaitez cultiver.

Si vous avez de la place et que votre sol est fertile et profond

Vous opterez alors plutôt pour un potager en ligne, celui-ci présentant des avantages appréciables :

  • Il permet d’organiser parfaitement un potager conséquent.
  • Il est plus résistant, ses structures ne s’endommagent pas avec le temps.
  • Il est simple et il est moins coûteux à mettre en place.
  • Il est particulièrement bien adapté aux semis en ligne.
  • Il convient à différents types de végétaux, et même à ceux qui occupent beaucoup d’espace et qui peuvent de ce fait être compliqués à cultiver dans un potager carré. C’est le cas des pommes de terre, des artichauts et des courges.

Ce type de potager est aménagé avec des planches rectangulaires qui sont organisées pour faciliter votre travail :

  • Elles sont généralement d’une largeur de 1.20 mètre sur la longueur de votre choix.
  • Elles sont séparées selon votre souhait par : des allées principales de 60 cm de large au moins pour votre confort et des allées secondaires de 30 cm au moins de large.

Si la surface que vous pouvez consacrer à votre potager est restreinte

Il vous faudra alors opter pour un carré potager surélevé. Il est difficile d’y cultiver les légumes qui prennent le plus de place, mais vous pouvez les planter dans les angles afin qu’ils courent vers l’extérieur. Il présente cependant de nombreux avantages :

  • Le carré facilite les différentes associations qui améliorent votre potager ainsi que la rotation des cultures.
  • Comme il est surélevé, le sol se réchauffe plus rapidement au printemps et il est parfaitement drainé, de plus il se refroidit plus tardivement durant l’automne.
  • Vous ne marchez pas sur un carré potager ce qui permet une plantation plus dense avec un rendement sur les très petites surfaces très important.
  • La terre étant moins basse, le travail permet de préserver son dos.

Il est recommandé de l’organiser de la manière suivante pour qu’il soit parfaitement fonctionnel :

  • Prévoyez des carrés de 1.20 sur 1.20 mètre.
  • Divisez-les ensuite en 16 parcelles de 30 cm de côté ou 9 parcelles de 40 cm.
  • Séparez les carrés par des allées mesurant au moins 60 cm de large.

La division de votre potager en sections

Il faut grouper les cultures de votre potager pour diverses raisons :

  • Satisfaire les besoins des différents légumes.
  • Anticiper la rotation des cultures afin de remédier à l’épuisement de la terre et aussi pour limiter les insectes nuisibles et les maladies qui pourraient se développer.

La méthode la plus simple consiste à organiser votre potager, quelle que soit sa forme, en 4 parties pour faire une rotation sur 4 années.

  • Dans la première partie: mettez les légumes et les fruits qui nécessitent un gros apport en compost : tomates, aubergines, melons, piments, concombres, courgettes, potirons, courges… L’ail, l’échalote et l’oignon peuvent être cultivés également dans cette section.
  • Dans la seconde partie: mettez les légumes racines moins gourmands en compost, c’est le cas des radis, des carottes, des navets, des endives, des betteraves
  • Dans la troisième partie : placez les légumes feuilles qui sont encore moins gourmands comme les épinards, les choux, les salades, les pommes de terre, les poireaux… Les pommes de terre ne sont pas des légumes racines mais bien des légumes feuilles contrairement à ce que l’on peut croire.
  • Dans la quatrième partie : les légumineuses ayant tendance à améliorer le sol y auront leur place, il s’agit des lentilles, des pois, des fèves, des haricots… Vous pouvez ajouter dans cette partie des engrais verts comme la phalécie, le colza, la moutarde, le trèfle, la vesce ou la luzerne qui régénèrent votre sol.
Potager Organiser
© istock

L’association des cultures

Il faut associer les cultures entre elles avec dextérité, certaines associations sont bonnes tandis que d’autres sont préjudiciables.

Les bonnes associations seront celles qui peuvent être réalisées sur des parcelles accolées :

  • Les oignons, les poireaux, les échalotes, l’ail que vous mettez près des carottes ;
  • Les tomates ou le céleri seront placés près des choux ;
  • Les choux-raves, les navets et les radis trouvent leur place près des laitues.

À savoir : les associations utiles de légumes ne sont pas toujours simples à associer avec la rotation des cultures.

Les associations à éviter :

À l’intérieur d’une même partie, il faut éviter d’associer :

  • Dans la première partie : il faut éloigner les concombres des courgettes et des tomates ;
  • Dans la deuxième partie : ne pas planter plusieurs rangs de carottes côte à côte ;
  • Dans la troisième partie : ne plantez pas les différentes variétés de choux les unes à côté des autres ;
  • Dans la quatrième partie : vous ne planterez pas les haricots à rames à côté des haricots nains.

Lorsque deux parties se côtoient, ne mettez pas :

  • Les salades à côté du persil et du céleri ;
  • Les épinards à côté des bettes et betteraves ;
  • Les légumineuses (pois, haricots, fèves) à côté des poireaux, de l’ail, de l’oignon ou des échalotes.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.