Semer le piment d’Espelette : quand et comment le planter ?

Piment Espelette
Le piment d’Espelette est une variété ancienne. Originaire du Mexique, il est cultivé au Pays Basque dès le 16ème siècle. Il est alors couramment utilisé pour remplacer le poivre. Aujourd’hui, il a la particularité d’être la première – et la seule épice française en A.O.P. Mais comme il est extrêmement facile à semer et à cultiver, rien ne vous empêche d’inviter le piment d’Espelette sur votre balcon ou au potager !

Quand semer du piment d'Espelette ?

Le semis d'Espelette se sème à chaud en février/mars. Les graines ont effectivement besoin de chaleur pour lever : 18 à 20°C.

Que faire avant de semer du piment d'Espelette (préparation, etc.) ?

Le piment d'Espelette aime les sols très riches ! Travaillez la terre à la fourche-bêche sur 30 cm de profondeur au moins. N'hésitez donc pas à amender généreusement votre parcelle : comptez 3 kg de fumier ou de compost mûr au mètre carré.

Comment le semer ?

Un semis à chaud

Le piment d'Espelette se révélant délicat à manipuler, l'idéal est de procéder à un semis en godets : cela facilitera l'étape du repiquage.

  1. Remplissez chaque godet de terreau pour semis ;
  2. Déposez 3 graines par godet ;
  3. Tassez légèrement et arrosez en pluie fine, pour ne pas déplacer les graines.

Installez les godets dans un lieu chaud et lumineux : rebord de fenêtre, véranda ou serre. Après la levée, procédez à une sélection afin de ne conserver qu'un plant par godet.

Repiquer les plants

Le piment d'Espelette s'épanouit dans une terre chaude. On attendra donc le mois de mai pour le mettre en place au jardin. Pour limiter les risques de maladie, espacez bien les plants : 50 à 60 cm. N'hésitez pas à creuser un trou assez profond pour enfouir les premières feuilles de vos plants, car cela favorisera un meilleur développement des racines. La terre ne vous semble pas assez chaude ? Utilisez des tuiles en guise de paillage. Mais attention : il faudra les retirer lorsque les températures commenceront à grimper. Car si le piment d'Espelette aime un sol chaud, une température trop élevée ne lui réussira pas !

Où planter le piment d'Espelette ?

Pour s'épanouir pleinement, le piment d'Espelette a besoin de lumière et de chaleur. On lui offrira donc un emplacement bien ensoleillé, et à l'abri de l'un de ses pires ennemis : le vent !

Le piment d'Espelette se prête volontiers à une culture en pot, sur le balcon. Il est d'ailleurs très décoratif. Au jardin, on le cultivera bien évidemment au potager, où il se plaira particulièrement auprès de la tomate et de l'aubergine. Si vous souhaitez réaliser un décor original dans un jardin d'ornement, vous pouvez introduire quelques pieds dans vos massifs !

Comment l'entretenir ?

Idéalement, il faudrait biner et désherber régulièrement vos plants. Des gestes courants au potager, qui se révèlent pourtant très compliqués ! Car le piment d'Espelette, très délicat, se casse facilement. Mieux vaut donc opter pour un paillage. Cette option vous permettra par ailleurs d'optimiser l'arrosage. Du fait de sa fragilité, cette variété compte parmi les rares piments qu'il est judicieux de tuteurer.

Comment arroser le piment d'Espelette ?

Le piment d'Espelette n'a pas besoin de beaucoup d'eau. Il se contentera d'un arrosage modéré. On s'assurera toujours de positionner le tuyau ou l'arrosoir bien au pied, afin d'éviter de mouiller le feuillage.

Récolter le piment d'Espelette : quand et comment faire ?

La production du piment d'Espelette s'échelonne du mois d'août au mois d'octobre. Récoltez les fruits lorsqu'ils prennent une belle couleur rouge et qu'ils arrivent à maturité. Procédez avec délicatesse, afin de ne pas écraser les piments et de ne pas briser les branches.

Vous pouvez bien entendu consommer le piment d'Espelette lorsqu'il est frais. Si vous préférez le conserver pour le consommer plus tard, il faut le faire sécher.

Faire sécher les piments

Si vous souhaitez faire sécher vos piments, vous pouvez choisir deux options :

  1. Le séchage sur clayette : disposez les piments sur des clayettes installées dans un lieu ensoleillé et bien ventilé. Cette technique exigeant de la place, on la réservera aux petites quantités ;
  2. Le séchage en corde : munissez-vous d'une aiguille et de ficelle. Passez le fil au niveau du pédoncule des piments. Terminez par une boucle et pendez la corde dans un lieu ensoleillé et bien ventilé.

Comptez 4 à 5 semaines, en fonction de l'hydrométrie. Pour un séchage parfait, vous pouvez terminer le séchage par un passage au four : placez vos piments ou vos cordes à mi-hauteur, à faible température (50 °C). Faites-les chauffer pendant une heure, de préférence en laissant la porte du four entrouverte.

Une fois séché, le piment d'Espelette s'utilise en lamelles, incorporé à vos préparations, à l'eau de cuisson du riz ou des pâtes ou revenu. Vous pouvez également l'utiliser pour réaliser votre propre poudre : pensez alors à la conserver au sec, à l'abri de la lumière.

Récolter les graines

Comme tout piment, le piment d'Espelette produit des graines qu'il est aisé de récupérer et de conserver pour un prochain semis. Pour vous assurer de récolter des piments qui présentent toutes les qualités morphologiques de l'authentique piment d'Espelette, le secret est de bien choisir le pied mère. Sélectionnez un plant saint, robuste et bien ramifié, et récoltez ses plus beaux fruits. Attendez qu'ils soient parfaitement secs pour récupérer les graines.

Les maladies du piment d'Espelette et que faire ?

Le piment d'Espelette est peu vulnérable aux maladies. Deux précautions simples suffiront à conserver des plants sains : offrez leur un espacement suffisant et évitez de mouiller les feuilles en arrosant.

Les gastéropodes

Le piment d'Espelette redoute tout particulièrement la limace et l'escargot. Pour le protéger, vous pouvez utiliser des pièges ou vous contenter de faire barrage autour des pieds. Pour cela, utilisez des produits naturels : épines de pin, coquilles d'oeufs émiettées... Le piment appréciant la potasse, vous pouvez également utiliser de la cendre.

Les pucerons

Le piment d'Espelette résiste assez bien aux pucerons. En cas d'invasion massive, il est cependant préférable d'intervenir. Vous pouvez opter pour un traitement au savon noir ou à l'extrait de pyrèthre.

Encore plus à planter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.