Semer des petits pois : quand et comment les planter ?

Semer Petit Pois

Léger, tendre et subtilement sucré, le petit pois est un légume généralement apprécié de toute la famille. Riche en fibres, il participe activement au bon fonctionnement du système digestif. Alliant santé et plaisir gustatif, ces jeunes graines sont simples à cultiver !

Le petit pois dans tous ses états : quelle variété choisir ?

Avant de vous lancer dans la culture de petits pois, il faudra choisir la variété que vous souhaitez planter. En effet, le petits pois se déclinent sous différentes formes. Il en existe plus précisément trois grands types : le pois à grains ronds, le pois à grains ridés et le pois gourmands.

Le pois à grains ronds se trouve généralement en campagne. Il ne craint pas l’humidité, et adopte une texture légèrement farineuse. Si vous souhaitez planter des pois à grains ronds, vous pouvez choisir des variétés telles que le Petit Provençal connu son aspect aussi fondant que goûteux

Le pois à grains ridés, quant à lui, est plus gros et plus goûteux. Il s’adapte mal au froid, mais résiste particulièrement bien à la chaleur. Si vous décidez d’opter pour le pois à grains ridés, vous pourrez parfaitement planter du Lancet ou du Dorian, tous deux très sucrés et agréables en bouche.

Le dernier de la liste est le pois gourmand, appelé aussi pois mangetout. Il se mange entièrement, avant même la formation de ses graines. Si vous avez envie de pois gourmands, tournez vers le Norli ou le Corne de Bélier, qui sont des variétés productives.

Quand planter les petit pois ?

Il est préférable de semer le petit pois entre octobre et janvier, ou entre février et mai. Dans tous les cas, il faut éviter le gel comme les grosses chaleurs et les pluies torrentielles. Autrement dit, le petit pois est un légume du juste-milieu, qui préfèrent les temps frais, mais pas glacial, la lumière, mais pas le soleil intense, la fraîcheur, mais pas l’humidité permanente...

Préparer sa culture de petits pois

Pour bien pousser, le petit pois doit être planté sur un sol léger, frais, profond et bien drainé. Sachez-le, le petit pois n’apprécie guère les températures trop élevées et la sécheresse. Il préfère bien largement un climat doux et tempéré, avec beaucoup de luminosité. Il s’adapte également plutôt mal aux sols trop humides ou trop calcaires.

Aux côtés du petit pois, vous pouvez parfaitement installer du céleri de la carotte, de la pomme de terre ou encore du navet. Ces différents légumes se développent très bien ensemble. Attention cependant à ne pas le mettre à proximité de l’ail ou de l’oignon. Le petits pois n’apprécie guère leur compagnie, et pourrait ne pas pousser correctement en ces conditions.

Soyez également vigilant à ne pas cultiver des petits pois deux fois au même endroit. Il faut attendre au moins 5 ans entre deux cultures de petits pois sur le même sol. Cette règle s’applique d’ailleurs à de nombreux légumes, pourtant beaucoup de jeunes jardiniers font cette erreur de débutant !

Semer des petits pois : mode d’emploi

Les petits pois sont des légumes plutôt faciles à semer. Voici comment procéder.

Une fois le lieu astucieusement choisi, commencez par tracer les lignes de votre plantation. Au sein de ce léger sillon, mettez vos graines, en prenant soin de les espacer d’au moins 3 centimètres. Chaque sillon doit également bénéficier de 30 à 40 centimètres de place en largeur. Pour terminer, recouvrez vos graines d’une fine couche de terre ou de terreau spécial jardinage.

Vous pouvez également semer les petits pois en poquets. Il s’agira alors de creuser des petits trous d’environ 4-5 centimètres de profondeur et d’y semer 3 à 5 graines à l’intérieur. Pensez ensuite à reboucher soigneusement le trou. Toutes les graines semées ne se développeront pas. Seules les plus téméraires pousseront, ce qui donnera de jolis « bouquets » de plantes.

Généralement, les petits pois grandissent rapidement. Vous observerez d’abord votre plantation fleurir avant de voir apparaître les premières cosses. Ces dernières, encore jeunes, seront vertes claires, et plutôt frêles. Elles vont cependant vite mûrir, grandir et s’épaissir, et vous pourrez voir en transparence les pois à l’intérieur à la lumière du soleil.

Attention aux maladies

Comme de nombreuses plantes, les petits pois peuvent faire face à certaines maladies. Certaines sont plus fréquentes que d’autres concernant la culture de petits pois.

Le premier cas de figure consiste à observer ses feuilles noircir et se recroqueviller, comme si elles avaient été brûlées. Dans ce cas, il faut redouter un mildiou.

Le deuxième cas de figure relève d’une étrange poudre blanchâtre qui prolifère sur les feuilles. Si tel est le cas, vos petits pois souffrent probablement de l’oïdium.

Ces deux maladies sont causées par certains champignons. Elles sont très contagieuses, et touchent vite l’ensemble de vos plantes. Bien qu’elles soient problématiques pour le jardinier, il faut avouer qu’elles sont plutôt courantes, et généralement curables à l’aide de méthodes naturelles.

Par exemple, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude, du purin de bardane ou encore un mélange d’eau et de lait entier pour les contrer. L’avantage de ces techniques maison est bien sûr de ne pas polluer l’environnement et vos légumes, et de ne pas mettre votre santé en danger.

Avec une plantation de petits pois, il faut aussi savoir se montrer vigilant face à certains nuisibles. Les vers arrivent en tête de liste ! Ces derniers peuvent se loger dans les feuilles, sans que vous ne vous en rendiez compte. Très discrets, ils ne montrent aucun signe de leur présence. C’est seulement lors de la récolte que vous constaterez que vos grains ont été grignotés !

Comment récolter les petits pois ?

Une fois vos cosses parfaitement mûres, il est temps de les récolter. Sachez que vous pouvez récolter pendant deux à trois semaines, car toutes les cosses ne mûrissent pas au même moment.  Attention, si vos cosses sont encore très souples, c’est probablement qu’il faut encore attendre un peu avant de récolter. En cueillant trop tôt, vous obtiendrez des pois trop petits.

Si vous êtes certain de l’aspect de vos cosses, munissez-vous si nécessaire de gants, tenez la tige d’une main, et tirer délicatement la cosse de l’autre. Écossez-les rapidement, sinon les pois contenus à l’intérieur pourraient devenir farineux. Ouvrir une cosse n’a rien de très complexe. Il suffit d’un peu de méthode ! Pour cela, pincez l’extrémité la plus pointue, et l’autre extrémité au niveau de la soudure. Vous entendrez un bruit semblable à un « poc ». Ce dernier marque l’ouverture de la cosse.

Une fois vos pois sortis, il ne vous manque plus qu’à les déguster ! Peu le savent, mais les petits pois se mangent aussi bien crus que cuits. Ils peuvent se déguster en salade comme en plat chaud, cuit au beurre ou à la vapeur. N’hésitez pas à les décliner sous de multiples recettes !

Encore plus de légumes à planter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.