Semer de la mâche : quand et comment la planter ?

Semer Mache

Contrairement aux idées reçues, la mâche n’est pas comparable à de la salade. Parfois surnommée doucette, il s’agit d’un légume dont les feuilles sont particulièrement tendres et goûteuses. Riche en bêta-carotène, et donc en antioxydant, cette plante est idéale à faire pousser. Découvrons ensemble comment semer de la mâche à la maison dans les meilleures conditions !

Mâche : les meilleures variétés à semer

Le saviez-vous ? Il existe deux grands types de mâche : la mâche blonde, et la mâche verte. La mâche blonde, appelée aussi mâche à grosse graine, est plutôt rare. Elle se caractérise par la largeur de ses feuilles, comme par leur aspect vert clair tirant sur le jaune. La mâche verte, quant à elle, est plus fréquente sur les marchés. Elle se surnomme également la mâche à petite graine ou la Verte de Cambrai. Il est facile de la distinguer par ses feuilles épaisses et arrondies de couleur vertes foncées.

Si vous souhaitez semer de la mâche, il est préférable de vous tourner vers la mâche verte. Cette dernière est beaucoup plus facile à trouver ! Veuillez noter que la mâche verte comporte elle-même diverses sous-catégories. Par exemple, la Jade, la Baron, la Trophy ou encore la Cirilla font partie des plus connues. D’autres, plus spécifiques, telles que la Coquille de Louvier ou la Verte de Versailles sont également recherchées par les amateurs de bonne cuisine !

À lire aussi : Semer la chicorée : quand et comment la planter ?

Quand semer de la mâche ?

Il est possible de semer de la mâche en été comme en hiver. Généralement, les jardiniers plantent leurs graines durant les mois d’août, septembre et octobre. Si vous semez durant l’été, vous récolterez votre mâche deux mois plus tard. Cependant, si vous préférez semer en automne, votre culture sera prête seulement en hiver, soit trois ou quatre mois après.

Quel que soit votre choix, il est important de respecter quelques recommandations avant de semer. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour obtenir de la mâche de qualité !

Avant de semer : nos conseils

Tout d’abord, bien choisir son emplacement est primordial. La mâche pousse bien sur une terre légère et fraîche, ou sur une terre un petit peu argileuse mais humifère. Bien entendu, vos pousses doivent également pouvoir profiter de la lumière, et de quelques rayons de soleil quotidien.

Attention cependant, il ne faudra pas non plus opter pour un coin en plein soleil toute la journée car la mâche n’apprécie pas les températures trop élevées. Autant elle supporte plutôt bien les grands froids, mais craint tout particulièrement les gros excès de chaleur !

Veillez aussi à ne pas planter de la mâche deux fois au même endroit. Si tel est le cas, il faut attendre au moins plusieurs années, au risque de voir vos plantes mal se développer.

Avant de planter votre mâche, vous devrez également préparer efficacement votre sol. Il n’est pas nécessaire de le labourer, mais simplement de l’ameublir et d’en tasser la surface. Si vous souhaitez le booster avec du fumier, c’est possible ! Il sera cependant préférable d’éviter le fumier trop frais. Optez plutôt pour de du paillage ou du compost sec.

Semis de la mâche, étape par étape

Ça y est tout est prêt ! Il est donc de temps de commencer votre culture. Si vous êtes novice en la matière, voici comment procéder, étape par étape… Vous verrez, c’est très simple !

Dans un premier temps, tracez au sol des sillons d’environ 2 centimètres de profondeur. Chacun d’entre-eux doit être espacé en largeur d’au moins 20 à 25 centimètres.

Placez ensuite vos graines dans ces derniers, en prenant soin de ne pas surcharger l’espace. Une fois vos graines bien en place, recouvrez-les d’un peu de terre fine, ou de terreau spécial jardinage.

Il vous suffit ensuite d’arroser le tout, de manière à obtenir une terre humide. Si vous plantez en automne, vous aurez généralement la chance de voir la pluie se charger de cette tâche !

Durant toute la période de développement, vous n’aurez pas grand-chose à faire, si ce n’est de maintenir votre sol frais. Pour cela, n’hésitez pas à régulièrement sarcler. Autrement dit, il s’agira d’arracher les végétaux éventuels nuisibles à votre plantation.

Les dangers qui guettent votre plantation : les maladies

Le domaine du jardinage n’est pas à l’abri des dangers. En effet, de nombreuses maladies peuvent toucher les plantes. Certaines sont même particulièrement virulentes, et peuvent anéantir rapidement votre plantation. Pour s’en prémunir au mieux, il est important de les connaître !

Parmi les maux de la mâche les plus connus, on retrouve l’oïdium. Appelée aussi maladie du blanc, l’oïdium est principalement causées par certaines espèces de champignons. Lorsque la mâche est contaminée, une sorte de poudre blanchâtre apparaît sur ses feuilles. Ces dernières peuvent également se déformer, et se boursoufler. L’atteinte se répand facilement à toute la culture !

Si vous observez ces signes, ne paniquez pas. L’oïdium est une maladie curable. Il suffit de vaporiser un mélange à base de lait entier sur l’ensemble de vos feuilles. Rapidement, vous devriez observer l’état de vos plantes s’améliorer. Attention cependant, la mixture doit rester au moins deux jours sur les végétaux malades. Il faut donc éviter de pratiquer cette intervention par temps pluvieux. Pour composer votre remède, il suffit de diluer un verre de lait avec de l’eau.

Comment récolter et déguster la mâche ?

Au bout de quelques mois, votre mâche sera fin prête à la dégustation. Avant de vous régaler, il va d’abord falloir la cueillir. Pour cela, vous pouvez utiliser un couteau à lame pointue pour la sélectionner à la base. Prenez le temps de laver soigneusement les feuilles à l’eau et de les égoutter. Il est possible de conserver la mâche durant 3 à 4 jours au réfrigérateur.

En salade, en assaisonnement ou encore en soupe, les plats sont nombreux pour déguster la mâche fraîche ! Accompagnée d’ail, d’huile d’olive, d’huile de noix, de ciboulettes, d’échalote ou de fines tranches de champignons, la mâche se marie avec de nombreux autres aliments. Voilà de quoi faire plaisir à toute la famille en toutes saisons… Bon appétit !

Encore plus de légumes à planter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.