Semer du céleri-rave : quand et comment le planter ?

Celeri Rave En Terre
Le céleri-rave est un légume qui possède une saveur particulière et qui se cultive assez facilement dans nos potagers. Il possède de nombreuses vertus puisqu’il est très riche en sels minéraux et en vitamines et c’est certainement l’une des raisons pour laquelle il s’est fait une place de choix dans nos habitudes culinaires. Vous pouvez le consommer cru ou cuit et ses feuilles peuvent être utilisées dans les potages.

Quand semer le céleri-rave ?

Vous pouvez semer le céleri-rave à différents moments de l’année selon la méthode pour laquelle vous optez :

  • Entre février et avril : cela concerne les semis sur couche chaude, en serre, en caissette ou dans un lieu chauffé, car il faut que la température soit supérieure à 15°C.
  • À la mi-avril : c’est le moment idéal pour les semis en pépinière à condition qu’elle soit bien exposée.

Quelles variétés choisir ?

Il existe différentes variétés de céleri-rave dont voici quelques exemples :

Boule de marbre : c’est une variété à la saveur très fine et à la chair tendre. Sa racine est volumineuse et c’est une variété très productive et précoce.

Le Niva : cette variété de céleri-rave propose une chair extrêmement savoureuse. La racine est ronde est importante, et il supporte parfaitement les températures hivernales puisque c’est l’un des plus rustiques.

Le Monarch : il possède une chair ferme et de vraies qualités gustatives. Il se présente sous la forme d’une racine ronde en forme de boule. C’est une variété tardive et il a la particularité d’être résistant à la septoriose. Il supporte parfaitement le froid, car il est très rustique. Il peut rester en terre jusqu’aux premières gelées sans problème.

Le céleri-rave Géant de Prague : il se présente sous la forme d’une racine volumineuse et ronde. Sa chair est tendre et elle a une saveur fine. C’est une variété précoce.

Le Berger Weisse Kugel : sa racine est ronde et lourde, il a une saveur agréable en bouche. Il est assez résistant aux maladies et il est simple à conserver.

Que faire avant de semer le céleri-rave ?

Avant de semer, il est nécessaire de préparer votre sol : vous le bêchez et enlever les racines, les mauvaises herbes, les cailloux et autres détritus.

Ensuite, comme le céleri aime les matières organiques et en a besoin pour se développer, vous apportez du compost bien mûr en quantité. Vous pouvez également utiliser un engrais potager. Durant la culture, vous mettrez plusieurs fois de l’engrais riche en phosphate en quantité suffisante.

Comment le semer ?

Plantation Celeri

Il est parfois difficile de réussir le semis du céleri-rave : sa croissance démarre doucement et sa germination est délicate. Pour un bon résultat, voici les conditions idéales :

  • La mini-serre électrique est le plus sûr moyen pour semer à chaud et s’assurer une bonne germination. Il faut juste s’assurer qu’elle possède bien un thermostat afin d’avoir la possibilité de régler la température.
  • Placez-la dans un endroit baigné de lumière comme un châssis, une véranda ou une serre froide. Il faut éviter de la mettre à l’intérieur même sur le rebord de la fenêtre, elle risquerait de manquer de lumière.
  • Mettez vos graines dans une terrine ou des godets remplis de terreau spécial semis.
  • Tracer des rangs droits en terrine avec un crayon.
  • Placez-y vos graines, recouvrez de terreau et tassez un peu la terre, ensuite arrosez en pluie.
  • Pour l’entretenir et l’arroser, un petit arrosoir, un pulvérisateur et un thermomètre devraient suffire.
  • Quand vous les repiquez, munissez-vous d’une fourchette.

Après le semis en terrine ou godets, conservez une terre humide en arrosant en pluie fine, vous pouvez les couvrir d e papier journal pour maintenir une certaine humidité.

La température de l’abri doit être située à plus de 10°C, cela assure un développement correct aux jeunes plants, elle peut être entre 18 et 20 °C. Il ne faut pas qu’il fasse trop chaud, car dans cette situation, les plants arrêteraient leur croissance.

Notre conseil : dans une terrine et en pépinière, semez clair et en ligne, en laissant quelques centimètres entre chaque ligne en terrine et 10 cm en pépinière. Dans un godet, placez deux ou trois graines.

Repiquer les jeunes plants :

  • Attendez que les plants aient 3 ou 4 feuilles avant de les repiquer.
  • Faites des trous à 10 cm d’écart dans la terre fine et aérée.
  • Déposez un plant dans chaque trou, prenez soin de supprimer le bout de la racine principale et des radicelles. De cette manière vous assurez à votre céleri-rave un bon développement.
  • Installez-les en pleine terre à partir de mai ou juin quand ils ont environ 6 à 8 feuilles, en sélectionnant les plus beaux sujets. Espacez-les de 40 cm, le collet se trouvera à ras du sol.
  • Pralinez la racine : cela favorise une bonne reprise.

À savoir : le fait de pratiquer deux repiquages permet de fortifier la racine et d’obtenir de grosses boules bien fermes.

La multiplication :

Celle-ci se pratique uniquement par semis.

Où planter le céleri-rave ?

Semi Celeri Rave

Le céleri-rave aime les lieux ensoleillés, ainsi que les climats tempérés et humides. Le sol devra être frais, humifère et meuble. Il faudra apporter de l’engrais à votre sol, même si celui-ci est déjà riche.

Vous pratiquerez la rotation des cultures sur quatre ans si possible, car le céleri épuise vite le sol.

Au potager, vous pouvez parfaitement planter des concombres, des choux, des poireaux, des pois, de la tomate, des haricots nains, des radis ou la laitue à proximité. Il s’associe très bien à ces cultures.

Comment l’entretenir ?

Il est assez simple d’entretenir le céleri-rave qui n’est pas particulièrement exigeant.

  • Il est nécessaire d’ajouter de l’engrais potager et du compost bien décomposé durant la culture à raison d plusieurs fois.
  • Sarclages et binages sont indispensables et doivent être réalisés régulièrement.
  • Pour favoriser la croissance des racines, vous pouvez enlever les feuilles extérieures au fur et à mesure.
  • Quand sa boule est assez bien développée, vous supprimez les radicelles et les feuilles extérieures ce qui va permettre de favoriser sa croissance.
  • Paillez le pied afin de conserver un sol bien frais en permanence.

Le céleri ne demande pas trop d'entretien :

Comment arroser le céleri-rave ?

Vous arroserez généreusement le céleri-rave surtout durant es périodes de fortes chaleurs, vous pouvez hors de ces moments, l’arroser fréquemment et copieusement.

Récolter le céleri-rave : quand et comment faire ?

Céleri Rave

Vous récoltez votre céleri-rave environ 7 mois après avoir réalisé le semis.

Il faut alors arracher les racines avant l’apparition de s premières gelées. Vous les laisserez sur le sol durant une journée et vous coupez ensuite les radicelles et les feuilles.

Vous le conserverez dans le sable et dans un endroit humide et frais comme la cave.

Les maladies du céleri-rave et que faire ?

Le céleri-rave peut être particulièrement sensible à certaines maladies et plus spécifiquement à la mouche du céleri et à la septoriose.

La mouche du céleri : elle peut parfois faire de gros dégâts dans vos cultures. Elle pond ses œufs sur les feuilles. Une fois que les larves éclosent, elles creusent des galeries, les feuilles jaunissent, elles gondolent, se dessèchent. Elles finissent par mourir et dès lors que le céleri est privé de son feuillage, il ne donne plus qu’un bulbe ou des pétioles chétifs. Il faut ôter et brûler les feuilles atteintes et pulvérisez le reste des plants avec un insecticide biologique.

La septoriose : est une maladie qui touche le feuillage et qui est caractérisée par des taches de couleur brune claire, et qui est parsemé de point noir. Cette maladie survient surtout quand l’atmosphère est trop chaude et humide. Il faut alors cesser d’arroser en fin de journée, car ce type d’arrosage provoque une stagnation d’eau sur les feuilles qui favorise alors la propagation de la maladie. La pluie et les temps orageux sont mauvais pour cette maladie qu’ils favorisent. Après la pluie, traitez la terre avec une décoction de prêle ou une infusion de pissenlit. Renouvelez cette opération durant quelques jours et enlevez les plants qui sont atteints.

La rouille du céleri : quand les temps sont humides ou quand les températures diminuent de manière conséquente, les feuilles et les tiges du céleri se couvrent de taches brunes qui sont dues à la rouille du céleri. Celle-ci stoppe la croissance de ce légume. Dès les premiers signes de cette attaque, les pulvérisations de bouillie bordelaise permettent de faire cesser ce phénomène. Si vous voulez agir en prévention, utilisez la tisane de prêle.

Par temps pluvieux et la nuit, les principaux attaquants du céleri-rave sont les limaces et les escargots. Ces derniers apprécient les tiges et les cœurs des plants. Pour éviter leurs attaques, mettez des pièges anti-limace et ramassez ceux qui restent.

Notre conseil : n’hésitez pas à pratiquer la rotation des cultures, cela évite souvent nuisibles et maladies et permet au sol de ne pas s’épuiser. Pour le céleri-rave comme pour le céleri-branche, elle se fait sur 3 ou 4 ans.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.