Semer des brocolis : quand et comment les planter ?

Brocolis
Le brocoli est une forme de chou qui est appréciée pour les bienfaits qu’il nous procure, mais également par son goût assez fin et délicat. Il est de plus facile à cultiver que la majeure partie des autres choux. Ce sont aussi les seuls choux qu’il est possible de consommer durant toute l’année. On les reconnait à leurs inflorescences vertes. Il se cuisine tout simplement cuit à la vapeur, dans l’eau bouillante, avec des aromates ou en purée.

Quand semer les brocolis ?

Vous sèmerez vos brocolis précoces dès le mois de février (sous abri chauffé) ou mars si c’est sous abri, afin de pouvoir commencer à les récolter entre août et septembre. Si vous préférez les semer, directement en pleine terre, il faudra attendre d’être certain que tout risque de gelée soit écarté, de préférence en mai ou juin.

Vous pouvez également semer certaines variétés de printemps qui peuvent passer l’hiver au jardin en fin d’été et début d’automne. Si vous souhaitez planter de jeunes plants, attendez plutôt le début de l’été, ils reprendront très facilement. Il faut faire bien attention suivant les différentes variétés de les semer au bon moment.

Quelles variétés choisir ?

Il existe deux types de brocolis :

Les brocolis à jets : ils sont souvent cultivés à la manière des bisannuels. Ils ne se présentent pas sous la forme d’une grosse pomme, mais sous forme de petits bouquets verts, violets ou blancs qui sont situés à l’aisselle de chaque feuille. Ils sont portés par une tige longue que l’on peut d’ailleurs consommer comme les asperges. Ces variétés se récoltent en automne et jusqu’à la période de mars à mai de l’année suivante.

Brocolis A Jets
Brocolis à Jets

Les brocolis annuels : sont des variétés précoces qui se récoltent entre mai et novembre suivant les variétés. Ils se présentent sous la forme d’une grosse pomme, puis des rejets plus petits et latéraux à l’aisselle de chacune des feuilles. Ils sont généralement verts ou violets.

Brocolis Annuel violet
Brocolis annuel - Violet du Cap

Grâce à ces deux types de choux brocolis, on peut en servir toute l’année sans problème.

Parmi les choux brocolis annuels :

  • Le violet du Cap : il présente une pomme aux grains fins qui a une teinte violacée une fois arrivée à maturité. Ses feuilles sont vertes bleutées. Il devient rouge sous l’effet du froid. Vous le semez entre mars et juin pour le récolter de septembre à février.
  • Le vert calabrais : ses pommes sont vertes, savoureuses et très compactes. Il présente des qualités gustatives et une saveur très fine. Vous le préférerez à la vapeur plutôt qu’à la vapeur. Vous le semez en avril et vous le récoltez de juin à octobre. Une fois que la récolte est faite, d’autres jets repoussent.

Les brocolis à jets :

  • Le Getti di Napoli : sa pomme est de taille moyenne qui forme des jets latéraux. C’est une variété italienne résistante au froid. Vous le semez à la mi-août et vous pouvez récolter entre novembre et mars.

Que faire avant de semer les brocolis ?

Il est largement préférable de semer le brocoli qui reste la meilleure manière de cultiver. Il faut préparer votre sol.

Après l’avoir correctement bêché et avoir ôté correctement les racines, les cailloux et les mauvaises herbes, vous pourrez enrichir la terre. Faites-le avec un amendement à base d’algues et de fumier, du compost ou du fumier. Il faut fertiliser le sol plusieurs semaines avant le semis.

Comment les semer ?

Plantation Brocolis

Semer des brocolis :

  • Semez les graines à la volée à 1 ou 2 cm de profondeur dans une terre meuble, vous laisserez 4 cm entre chaque graine.
  • Recouvrez ensuite d’une couche de terre fine.
  • Tassez légèrement et arrosez aussitôt en pluie fine pour ne pas les déranger.
  • Lorsque les brocolis ont quelques feuilles, trois ou quatre, ils seront repiqués en pépinière afin de favoriser la reprise de racines, en les espaçant de 15 à 20 cm.
  • Dès que les plants ont plus de feuilles, au moins 6 ou 7, au mois d’avril environ, vous pouvez alors les installer à leur place définitive en pleine terre en laissant un espace de 80 cm entre eux.
  • Vous ne planterez alors que les plus beaux sujets, ne gardez pas les choux sans bourgeon central ou les choux borgnes. Pralinez les racines, cela facilitera grandement leur reprise.
  • Plantez-les en profondeur et surtout pensez à mettre à chaque pied une bonne dose de compost bien mûr.

Planter des brocolis :

Cette méthode est plus rapide que celle des semis. Il suffit alors d’acheter de jeunes plants, qui sont déjà formés, dans le commerce.

  • Les plants apparaissent en jardinerie à la fin du printemps, mais vous attendrez mi-mai avant de les mettre en terre à l’extérieur.
  • En fait vous pouvez le faire aussi en été et c’est d’ailleurs le meilleur moment.
  • Il faut respecter une distance de 60 cm entre chaque plant. C’est grâce à cette distance que ce légume pourra se développer sans problème. Il faut également avoir bien bêché la terre avant de le repiquer.
  • Il est nécessaire ensuite de l’arroser régulièrement, mais en pluie fine et avec parcimonie. Il faut veiller à maintenir une certaine humidité.
  • Le brocoli craint le froid et le gel, vous devez donc le protéger durant l’hiver.
  • Si le climat et les hivers sont doux, vous avez la possibilité de les laisser en terre en ajoutant par exemple un petit tunnel en plastique en guise de protection.
  • Si vous habitez une région où les hivers sont rudes et les gelées rudes, il est préférable de déplanter le chou avec sa motte et de le replanter sous abri.
  • Vous les remettrez en terre ensuite, quand tout risque de gel est écarté.

Multiplier le brocoli :

Comme tous les autres choux, le brocoli se multiplie par semis. Il est fortement déconseillé de récolter les graines, car la conservation des variétés ne se fait pas sans garder les porte-graines, les choux s’y hybrident alors assez facilement.

Où planter les brocolis ?

Le brocoli est sans doute la variété de choux la plus simple à cultiver.

Il aime les sols profonds, humifères et frais, mais également les terres légèrement argileuses. Il faut en revanche éviter les terres trop riches en azote, car celles-ci favorisent plus le feuillage que le légume en lui-même.

Le brocoli a besoin d’un  pH assez élevé sans plus, compris entre 7 et 8 si possible.

Il aime les endroits ensoleillés, mais il déteste l’excès de chaleur  et la sécheresse. Il faut donc rester vigilant et entretenir l’humidité du sol. Dans les régions chaude ou très chaude, plantez-le de préférence  à la mi-ombre et paillez le sol.

>> Semer le chou-fleur : quand et comment le planter ?

Comment les entretenir ?

Les principales recommandations concernant le brocoli sont : un bon arrosage régulier et une bonne fumure lors de la  plantation :

Avant de planter les choux brocolis, ajoutez une fumure organique bien décomposée comme le fumier et le compost ou un engrais vert.

Évitez en revanche les fertilisants riches en azote, ils ont tendance à favoriser le développement du feuillage au détriment du légume.

Les brocolis sont gourmands en potasse, c’est ce qui leur permet de former les fruits. Vous pourrez étendre de la cendre de bois sur les planches à raison de l’équivalent d’une grosse boite de conserve pour 10 m². Cela leur apportera également le calcium dont ils ont besoin.

En cours de saison, pour éviter la formation de la croûte superficielle, sarclez et binez régulièrement.

Buttez également plusieurs fois en cours de culture en ramenant la terre autour du pied. Cela renforce leur ancrage dans le sol et les racines peuvent se développer plus facilement.

Parfois, il peut être nécessaire de mettre des tuteurs, faites-le si vous voyez que le chou en a besoin. Dès que la chaleur est trop importante et longue, n’hésitez pas à pailler le pied. Attention à ne pas pailler sur des limaces.

Dans les régions froides, il est préférable également de réaliser un  paillage et de protéger les pommes qui sont déjà développées sous un voile d’hivernage pour les garder bien au chaud.

Comment arroser les brocolis ?

Les brocolis apprécient l’eau et les arrosages réguliers pour que le sol soit humide tout le temps.

Faites attention à n’arroser que le pied sans toucher le feuillage qui risquerait alors de pourrir et de développer des champignons.

Paillez les pieds pour éviter l’évaporation de l’eau.

Binez régulièrement pour laisser l’eau passer dans le sol et pour éviter les mauvaises herbes.

Récolter les brocolis : quand et comment faire ?

Le brocoli sera récolté lorsque la tête est bien formée et compacte, et quand les boutons floraux sont présents et verts, il ne faut pas que les fleurs s’ouvrent. Vous le reconnaitrez, car en surface il est légèrement jaunâtre.

La première récolte s’effectue généralement entre mars et novembre, deux mois après les avoir plantés.

Il faut les couper alors à 5 cm en dessous de la tête, de cette façon, ils continueront à pousser. Vous couperez ensuite les rejets latéraux et la fleur principale.

Il faut laisser les brocolis en terre, ils vont donner de petites fleurs.

Vous arrachez les plants au printemps suivant.

Pour les brocolis à jets : vous les récoltez entre septembre et mars. Vous pouvez couper les tiges qui se consomment comme les asperges.

Conserver le brocoli :

Une fois récolté, ce légume se déguste assez rapidement de préférence, vous le conserverez au frais et à l’ombre quelques jours seulement.

Vous pouvez également le placer dans le bas à légumes du réfrigérateur durant 4 à 5 jours. Il est préférable pour qu’il ne se déshydrate pas de l’envelopper dans un film plastique ou un sachet.

Il est également possible de le congeler en prenant soin de faire blanchir les bouquets dans l’eau bouillante durant 5 minutes, avant de les refroidir dans l’eau glacée. Il faudra les égoutter soigneusement avant de les mettre dans le congélateur.

Vous pouvez également émincer finement les tiges et les conserver en saumure.

Les maladies des brocolis et que faire ?

La principale maladie du brocoli est le mildiou. Sa cause est l’humidité. Il faut veiller à éviter d’arroser le feuillage et aérer les plants pour que les feuillages ne se touchent pas. La bouillie bordelaise permet de lutter contre le mildiou en pulvérisation.

Ils sont également sensibles à certains parasites comme les pucerons, les chenilles, l’altise et la noctuelle. Il faut cependant éviter de traiter vos cultures avec un traitement chimique qui contaminerait vos légumes et le sol.

Il est préférable d’utiliser la décoction de prêle et d’enlever les feuilles déjà atteintes.

Les limaces et les escargots apprécient les jeunes plants, soyez vigilants et mettez en place des barrières de cendres ou des pièges à bière, vous pouvez également les ramasser et les enlever.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.