Semer des poireaux : quand et comment les planter ?

Semer Poireaux

Originaire du Moyen Orient, le poireau est un légume que l’on retrouve dans de multiples recettes. En été comme en hiver, nombreux sont ceux qui apprécient sa saveur légèrement aillée ! Très résistant, le poireau est la plante potagère idéale à faire pousser dans votre jardin ! Comment semer des poireaux ? On fait le point ensemble sur les meilleures façons d’en planter à la maison !

Quand semer du poireau ?

Le poireau est un généralement connu pour être un légume d’hiver. Peu le savent, mais le poireau se décline sous différentes formes. Certaines d’entre-elles, plus rares, se sèment parfaitement au printemps ou en été. En fonction de la variété choisie, la saison idéale pour semer ne sera pas la même. Avant de vous lancer dans la culture de poireaux, trouvez la plus adaptée à vos besoins !

Si vous souhaitez plutôt semer en automne ou en hiver, vous pouvez opter pour le poireau Monstrueux de Carentan connu pour sa grande résistance au froid. Le Bleu de Solaise est également une variété adapté aux saisons fraîches, puisqu’il s’adapte facilement aux basses températures.

Si vous préférez semer durant la saison estivale, il faudra plutôt vous tourner vers le Gros long d’été. Cette espèce de poireau ne craint pas la sécheresse ni les fortes chaleurs.

Où planter ses poireaux ?

Le poireau est une plante qui grandit bien en terre fraîche et profonde. Il est préférable de trouver un emplacement lumineux et ensoleillé. Vous pouvez préparer votre sol à l’aide de compost ou de fumier. Cela permettra de rendre la terre plus fertile, et donc propice à de délicieux légumes ! Pensez également à l’ameublir en profondeur avant de semer vos graines.

Attention également, il vaut mieux ne pas planter du poireau deux fois au même endroit. Cette règle vaut pour de nombreuses espèces d’ailleurs. Attendez au moins quelques années avant de semer sur un emplacement identique. Le poireau redoute également la présence de certains légumes à ces côtés, tels que les petits pois ou les haricots par exemple. En effet, ces derniers semblent avoir un impact négatif sur la croissance des poireaux. Il est donc recommandé d’éviter ces associations hasardeuses. En revanche, le poireau sera ravi de pousser près du persil ou de la tomate.

Comment bien semer ses poireaux ?

Semer des poireaux n’est pas une démarche très compliquée. Le poireau a la réputation d’être un légume plutôt facile à cultiver, et ce même pour les plus novices en jardinage.

Avant toute chose, il sera nécessaire de tracer dans la terre de légers sillons. Ces derniers n’ont pas besoin d’être très profonds. 1 à 2 centimètres de profondeur suffiront amplement.

Placez ensuite vos graines dans les sillons, de manière à qu’elles aient assez d’espace pour grandir. Ainsi, il est préférable de laisser un espace d’au moins 1 centimètre entre chaque semi.

Recouvrez le tout de terre ou de terreau spécialement adapté au jardinage. Prenez soin de tasser le dessus de votre sol, et de l’humidifier. Soyez vigilants à maintenir la terre humide jusqu’à la levée de vos légumes. Il faudra donc probablement arroser régulièrement votre plantation. Attention tout de même, un arrosage excessif pourrait accentuer le risque de maladies !

Poireaux : attention aux maladies !

Comme les hommes et les animaux, les végétaux ne sont malheureusement pas à l’abri des maladies. Il n’est pas rare d’observer vos plantes subir quelques désagréments. Il est capital de cerner rapidement ces anomalies, afin d’avoir une chance de les éradiquer.

Parmi les maladies les plus connues chez le poireau, on retrouve la rouille, le mildiou ou encore l’oïdium. La rouille est reconnaissable par des points jaunes qui apparaissent sur les feuilles. Ce mal est particulièrement fréquent durant les périodes de pluie en automne. Pour l’éviter, il est conseillé d’espacer au maximum ses semis et de l’aérer autant que possible.

Le mildiou, quant à lui, est une maladie transmise par certains champignons pathogènes. Elle se traduit par des tâches jaunes sur les feuilles. Au bout de quelques temps, ces dernières peuvent virer au brun. La plupart des jardiniers utilisent un mélange nommé « la bouillie bordelaise » pour combattre le mildiou. D’autres méthodes existent cependant également. Par exemple, certains préfèrent mettre un peu de bicarbonate de soude dans la terre, ou arroser les feuilles de lait cru dilué dans l’eau… Ces techniques naturelles ont l’avantage d’être respectueuses de l’environnement.

Enfin, l’oïdium est elle-aussi une pathologie transmise par les champignons. Si une sorte de duvet blanc commence à envahir vos feuilles, c’est probablement l’oïdium ! Cette maladie a tendance à se développer sous temps humide, et dans le cadre de climats doux. Pour la combattre, ceux qui ont la main verte ont tendance à se tourner vers les produits fongicides. Il est également recommandé d’arracher rapidement les plantes malades, et de faire de l’espace dans sa plantation.

Plusieurs insectes peuvent aussi mettre en péril vos poireaux. Si vous retrouvez vos feuilles minées, c’est probablement que des nuisibles s’y attaquent ! Les larves de mouches pondues en saison chaude ont par exemple tendance à attaquer la totalité de la plante. Il est donc préférable de prendre les mesures nécessaires contre ces intrus qui peuvent venir à bout de vos efforts…

Comment récolter et cuisiner le poireau ?

Tous vos poireaux ne seront probablement pas mûres en même temps. Il est tout à fait possible de récolter durant plusieurs mois. Pour cueillir un poireau, il vous suffit de tirer fermement dessus. Généralement, le pied de la plante s’arrache facilement. Cependant, dans le cas de sol profond, il est préférable de s’aider d’une bêche ou d’une fourche bêche pour se faciliter la tâche.

Il est toujours préférable de récolter par temps sec. En effet, lorsqu’il fait humide, toute la terre aurait tendance à s’enlever avec le poireau. Ce serait dommage...

Une fois vos poireaux récoltés, pensez à les laver soigneusement à l’eau. Il sera ensuite possible de le décliner sous de multiples recettes ! Tarte aux poireaux, fondue de poireaux, rillettes de poireaux, beignets de poireaux, veloutée aux poireaux, bricks aux poireaux ou encore quiche aux poireaux… comme vous pouvez le constater, les possibilités sont nombreuses !

N’hésitez pas à cuisiner le poireau avec d’autres aliments. Beaucoup se marient parfaitement avec ce légume. Par exemple, le fromage de chèvre, le saumon, le millet, la carotte, la mozzarella, la pomme de terre ou même le beurre sont idéales dans une recette avec du poireau.

Veuillez noter que le poireau se cuit facilement au four comme à la vapeur. Il est également possible de le conserver plusieurs semaines au congélateur. Il ne vous manque plus qu’à vous mettre aux fourneaux pour régaler petits et grands ! Bon appétit à toute la famille…

Encore plus de légumes à planter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.