Semer des échalotes : quand et comment les planter ?

Echalotes

L’échalote est très appréciée par les Français et elle est d’ailleurs difficilement dissociable de notre gastronomie. Elle est très proche de l’oignon, mais elle se distingue par la production de bulbes multiples alors que l’oignon n’en possède qu’un. Sa saveur est également plus fine et plus marquée, c’est un condiment indispensable dans le jardin. Elle forme une touffe de 20 à 30 cm de feuilles creuses et cylindriques.

Quand semer les échalotes ?

La plantation des caïeux varie suivant les variétés. Concernant l’échalote ordinaire : les caïeux sont plantés entre octobre et janvier, pour les autres variétés entre février et mars.

À noter : le sud de la France, vous pouvez planter en octobre et novembre.

Quelles variétés choisir ?

Les échalotes sont classées en trois types principaux qui sont ensuite divisés en plusieurs groupes :

  • L’échalote rose : elle a fait son apparition en France au XIXe siècle et depuis c’est celle qui est la plus cultivée. On l’appelle également échalote de Jersey, mais elle est originaire de Russie ou de Finlande. Dans ce type on retrouve trois variétés les longues, les demi-longues et les rondes. Le plus souvent, vous faites votre choix en fonction des moments de plantations : automne, hiver ou printemps.
    • La longue : elle présente un bulbe allongé et régulier avec une teinte jaune cuivrée. Sa chair est assez colorée et sa saveur est fine et marquée. Elle est plus précoce que la demi-longue et dans certaines régions, plus tempérées, vous pouvez la planter en automne.
    • La demi-longue : son bulbe présente une forme plus arrondie, elle est plutôt rouge ou rose cuivré et elle a une saveur douce et agréable. Elle sera généralement plantée de janvier à mi-avril, car elle est plus tardive que la longue.
    • La ronde : elle est moins courante et elle est surtout cultivée dans l’est de la France. Elle est également plus claire que les deux autres et sa saveur est légère et son parfum doux. Sa chair est blanche.
  • L’échalote grise: c’est l’une des premières à avoir été cultivée en France. Elle présente un bulbe arqué et long, sa peau est épaisse et solide et est plutôt de couleur grise tandis que sa chair rose tire légèrement sur le violet. Elle possède une saveur assez prononcée et elle est plus volontiers cultivée dans l’est de la France et le sud. Elle se garde entre 6 et 7 mois et elle se plante en automne. Elle est particulièrement adaptée à la culture hivernale, mais ne supporte pas les terres lourdes trop humides pour elle.
  • L’échalote hollandaise: elle est ronde et de couleur rougeâtre ou jaune.

À lire aussi : L’échalion : à ne pas confondre avec l’échalote

Les différentes espèces d’échalotes roses longues

Echallotes Variété Longor
Variété Longor
  • La Longor : elle possède de longs bulbes très réguliers, une peau cuivrée et une chair légèrement violacée. La plupart du temps elle se plante au printemps ou en automne dans le sud. Elle sera arrosée si le printemps est sec et c’est une variété précoce.
  • La Jermor : sa peau est cuivrée, mais sa chair rosée, variété précoce, très simple à cultiver, elle se plante aux mêmes périodes que la Longor. Elle se conserve bien et elle présente un très bon rendement.

Les différentes espèces d’échalotes rose demi-longue

  • La Mikor : sa chair est blanche rosée, sa peau est rose cuivré, vous la plantez au printemps ou entre janvier et avril ou encore entre octobre et avril suivant les régions. C’est une variété tardive qui possède un très bon rendement. Elle se conserve parfaitement et elle a une saveur très prononcée. Sa caractéristique : son bulbe est en forme de poire.
  • La Melkior : sa peau est foncée et cuivrée et sa chair est très violacée, c’est une variété tardive qui se plante au printemps. Elle a un bon rendement et elle est résistante aux maladies comme le mildiou. Elle se conserve bien.
  • L’Arvro : elle présente une chair rosée et sa peau est brun rougeâtre. Elle offre un bon rendement et elle a de véritables qualités de conservation. C’est une variété précoce qui se plante au printemps.

Espèce d’échalotes roses rondes

  • La Rondeline : sa peau est cuivrée et sa chair rosée. Son rendement est très bon tout comme sa conservation. Elle se plante au printemps et c’est une variété précoce.
  • La Red Sun : elle a une peau rose, c’est une échalote ronde tardive qui présente un rendement important et une très bonne conservation. Elle a de très grandes qualités gustatives.

L’échalote grise :

  • La Griselle: comme sont nom l’indique, sa peau est grise et sa chair blanche tire sur le violet et son bulbe très petit. Sa plantation est réalisée en automne, elle est peu sensible aux maladies et très riche en matière sèche. Elle se conserve moyennement bien et son rendement est faible. En revanche, elle a une saveur délicate excellente qui s’harmonise parfaitement avec l’huître.

Échalote hybride :

  • La Grisor: elle résulte d’un croisement entre l’échalote rose et la Griselle, elle présente une chair violacée et une tunique grise cuivrée. C’est une variété précoce, dont la plantation se fait au printemps ou en automne dans le sud de la France. Elle se conserve assez bien et son rendement est bon.

Que faire avant de semer les échalotes ?

Avant de planter vos échalotes, il faut préparer le sol en le bêchant correctement afin de l’ameublir. Il faut le faire avec soin pour que vos plantations se développent correctement. Vous n’aurez à apporter ni compost ni fumure, ni engrais. Cette opération pour ameublir le sol a lieu de fin février à début mars.

Comment les semer ?

Plantation échalote Semi

Au moment de planter les bulbes, repassez le râteau ou le croc. Si le sol est humide, ramenez la terre vers vous et faites des petites buttes de 10 à 15 cm de hauteur. De cette manière les bulbes ne seront pas en contact avec l’humidité ce qui leur évitera de pourrir.

Quand vous posez vos bulbes en terre, respectez un écartement de 15 cm entre les plantes et de 20 à 30 cm entre les lignes. Il faut faire également attention au sens des bulbes, il faut le planter la tête en l’air et le mettre à 2 cm de profondeur, la pointe arrivant au ras du sol.

Couvrez les sillons d’une fine couche de terre et mettez environ entre 40 et 50 caïeux au m². Si vous plantez en automne, la durée de la culture sera de 8 à 10 mois contre 5 à 6 mois pour une plantation en fin d’hiver.

Rotation des cultures : l’échalote est une culture qui est peu épuisante pour le sol, mais il est tout de même préférable de faire une rotation sur 3 à 4 ans. Il est recommandé de la mettre là où avant vous aviez cultivé des légumes-fruits. L’année suivant la culture de l’échalote, faites plutôt des cultures de légumes graines telles que les pois ou les fèves. Évitez en revanche le poireau, l’oignon et l’ail.

À côté de l’échalote, vous pouvez planter des tomates, des fraises, des betteraves et des laitues.

Où planter les échalotes ?

L’échalote apprécie la bonne terre de jardin fertile, bien drainée et meuble : sableuse et légère. Elle craint l’humidité, c’est pour cette raison que souvent elle est plantée sur une butte que l’on appelle également billon, surtout si la terre est lourde et donc humide. Dans ce cas, la plantation sera plutôt réalisée au printemps, évitez l’automne plus humide.

Elle aime également la chaleur et l’ensoleillement.

Comment les entretenir ?

C’est une plante qui demande très peu de soin, au début cependant, il faut la biner régulièrement afin d’éviter la concurrence des mauvaises herbes qui l’empêcherait de se développer correctement.

Si la saison s’avère pluvieuse, il faudra dégager le pied de la terre un mois avant la récolte.

Comment arroser les échalotes ?

Vous n’arroserez vos échalotes que si vraiment le temps est sec et de manière très prolongée.

Récolter les échalotes : quand et comment faire ?

Vous récolterez vos échalotes à différents moments de l’année suivant vos plantations. Il faut le faire quand le feuillage est desséché, et que le temps est ensoleillé et sec. Vous les laisserez ensuite durant 48 heures sur le sol pour qu’elles sèchent.

Pour les conserver, il faut les placer dans un lieu ventilé, sec et hors gel, sans les éplucher, la peau étant leur enveloppe protectrice.

Les maladies de l’échalote et que faire ?

Le principal ennemi de l’échalote est l’humidité qui peut très facilement entrainer un pourrissement. Les planter sur des buttes permet d’éviter ce problème puisque l’eau s’évacue plus facilement. Il faut surveiller les bulbes d’échalote surtout durant les périodes humides et chaudes. La pourriture des bulbes et le mildiou sur le feuillage sont les plus grands ennemis des échalotes. Si malgré les buttes, le pied est atteint, enlevez les plants malades et pulvérisez avec de la bouillie bordelaise. Pour protéger vos plants, vous pouvez parfaitement les pulvériser une fois tous les 15 jours avec une décoction de prêle.

Parmi les autres maladies susceptibles d’atteindre vos échalotes, la mouche de l’oignon qui attaque les bulbes, fait jaunir et affaiblit les plants est également une attaque assez fréquente. Vous la repérez facilement aux asticots qui prolifèrent autour des racines et aux bulbes qui se décomposent. Pour lutter contre la mouche, agissez de manière ^préventive en respectant la rotation des cultures sur 3 ans au minimum.

Il faut faire attention aussi à partir du mois de juin aux attaques de criocère de l’oignon. Vous les repérez grâce aux feuilles rongées en longues bandes. Il faut alors ramasser les insectes adultes sous et sur les feuilles, vous le reconnaitrez facilement : il a une carapace rouge et des pattes rouge et noires.

La sclérotiniose : si vos échalotes sont atteintes, il faut arracher les plants malades et les détruire, ne les mettez surtout pas au compost. Ceux qui sont peu atteints seront coupés et vous pulvérisez ensuite avec une décoction de prêle.

La dernière maladie est la pourriture blanche, celle-ci stoppe la croissance de la plante, fait jaunir les feuilles qui finissent par sécher et s’affaisser. Pour l’éviter, la meilleure solution est de ne pas trop enterrer les bulbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.