Semer des oignons : quand et comment les planter ?

Semer Oignon
L’oignon est à la fois un aromate et un légume qui se rend indispensable dans la préparation de nombreux plats. Il peut être jaune, rouge ou blanc, c’est une plante à bulbe, dont la culture est facile. Il se déguste, aussi bien cuit que cru et sec ou frais. Il possède de nombreux bienfaits et un goût prononcé.

Quand semer les oignons ?

Le semis des oignons se fait à des périodes qui peuvent varier en fonction de la région, du type de culture (à conserver ou en frais) et des variétés. En règle générale, il se plante ou se sème au printemps ou en automne.

Les oignons colorés : ils se sèment à l’automne si vous vivez sous un climat assez doux. Dans toutes les autres régions de France, il sera plutôt semé en fin d’hiver, de fin février ou début mars jusqu’en avril. Les bulbilles se plantent en revanche au printemps en mars et avril. Ce type d’oignons ne se repiquent pas.

Les oignons blancs : ils se sèment en fin d’été entre le 15 août et le 15 septembre, dans les régions où l’hiver reste assez doux. Ils peuvent être semés en pépinière ou directement en pleine terre, et si vous les mettez en pépinière, vous attendez octobre pour les repiquer. Sachez cependant que certaines variétés hâtives se sèment plus tôt au printemps, entre fin février et avril.

Quelles variétés choisir ?

Si l’oignon est facile à cultiver, la principale difficulté que vous pouvez rencontrer est liée à l’adéquation entre la variété et le lieu où vous le plantez. Il faut que le climat soit propice à sa culture. D’ailleurs comme vous le verrez, de nombreuses variétés ont un nom en rapport avec sa région de culture. Vous ne réussirez pas forcément à cultiver toutes les variétés chez vous. Cependant cela est un peu moins vrai avec les variétés hybrides, dans ce cas, il faut suivre les conseils donnés par les producteurs.

On peut classer les différentes variétés d’oignons selon la couleur de leur bulbe : blanc, rouge ou jaune. L’oignon blanc se consomme plutôt frais avant complète maturité, le jaune est celui qui se conserve le plus facilement et longtemps et le rouge à une saveur plus douce, mais il se garde moins longtemps.

Les oignons blancs :

Oignons Blancs

De Barletta : ils se présentent sous la forme de petits bulbes blancs presque ronds. C’est une variété très précoce qui se récolte au bout de seulement deux mois de culture. Il est particulièrement recommandé dans les régions où l’hiver est doux : en semis d’automne dans le Midi, et de printemps ailleurs. Il se récolte entre mai et septembre. Il résiste moyennement au froid.

De Vaugirard : il présente un bulbe blanc et rond, assez volumineux et légèrement aplati. Cette variété précoce est indiquée pour les semis d’automne dans toutes les régions, il peut également être semé au printemps. Il se récolte entre avril et juillet. Il est très résistant au froid.

De Paris : il a un gros bulbe argenté et plat. C’est une variété précoce qui se sème en automne partout et se récolte au printemps entre avril et juin. Il se conserve particulièrement bien au frais et il est résistant au froid et très productif.

Les oignons jaunes :

Oignons Jaunes

Stuttgartr Riesen ou oignon de Stuttgart : c’est un oignon rond, jaune cuivré foncé et légèrement aplati avec une chair blanche et ferme. Il est parfait pour les semis de printemps ou de fin février à la mi-avril. Il se récolte de fin juillet à septembre. C’est une variété rustique et traditionnelle qui présente un bon rendement et qui se conserve très bien.

Paille des vertus : il a un large bulbe qui peut atteindre 10 cm de diamètre à chair ferme et blanche. Sa peau est épaisse. Il est semé au printemps dans toute la France, il est plus facile à cultiver dans le nord. Il se récolte entre juillet et août et c’est une variété très productive et rustique. C’est la plus cultivée par les amateurs. Il est assez facile à conserver durant assez longtemps.

Le jaune des Cévennes ou Raillolette : son bulbe est de couleur jaune paille, il est légèrement aplati et il offre une chair blanche. Il se sème en février-mars en pépinière et se repique en mai pour être récolté en août ou septembre. Il se conserve moyennement et il est préférable de le consommer avant l’hiver. Il possède une saveur un peu sucrée et il est fondant en bouche.

Les oignons rouges :

Oignons Rouges

De Brunswick : il possède un bulbe rond d’un rouge très intense, une chair rouge violacé. C’est une variété de demi-saisons qui se sème partout au printemps pour une récolte en automne. Il est rustique et se conserve parfaitement bien. Sa chair est d’une saveur sucrée et douce très agréable.

Rouge pâle de Niort : son bulbe est volumineux, rond, légèrement aplati et il présente une peau rose cuivrée et une enveloppe intérieure fine et violacée. Sa chair est blanche ou rosée. Il offre le meilleur rendement quand il est cultivé en hâtif. Il se plait particulièrement dans l’ouest en semis d’automne après avoir retiré les oignons blancs. Il peut également être semé au printemps. Il est très productif, il se conserve moyennement bien et il est préférable de l’utiliser au fur et à mesure de la production. Il possède un goût assez net.

Rouge long de Florence race Simiane : son bulbe est fortement développé et allongé, il est peu renflé et il a une enveloppe rouge et sa chair est rosée. Cette variété précoce se sème à l’automne et en été et il se cultive dans toutes les régions. Cette variété possède un bon rendement et une saveur douce qui n’est pas sans évoquer l’échalote. Il faut le récolter à maturité pour pouvoir le consommer cru, il ne se conserve pas.

Que faire avant de semer les oignons ?

Avant de semer les oignons, il est recommandé de préparer le sol en le bêchant de manière à ôter toutes les mauvaises herbes, les racines anciennes et les cailloux qui pourraient l’empêcher de se développer et de s’enraciner correctement.

Comment les semer ?

Dès l’été ou l’automne, vous pouvez parfaitement, comme nous l’avons déjà vu, semer en pépinière ou en pleine terre. En fin d’hiver en revanche, semez-les directement en pleine terre, puis vous n’aurez plus ensuite qu’à éclaircir.

Semer en pépinière :

  • Sur un sol que vous avez préparé et affinez, semez les graines à la volée.
  • Ratissez ensuite pour enfoncer les graines et passez le dos du râteau pour bien aplanir la terre et maintenir les graines dedans.
  • Arrosez en pluie fine afin de ne pas éparpiller les graines.
  • Dès que les plants possèdent 4 ou 5 feuilles, vous pouvez éclaircir en les séparant de 5 cm.

Semer en pleine terre :

Oignon Plantation Plants Godets

  • Ouvrez des sillons peu profonds que vous placez à des distances de 25 à 30 cm.
  • Semez sans faire d’amas, en résumé essayez de semer le plus clair possible.
  • Recouvrez d’une fine couche de terre et tassez avec le dos du râteau.
  • Arrosez correctement.
  • La levée prend entre 15 et 20 jours.
  • Éclaircissez à 10 cm sur le rang en attendant quelques semaines après la levée.

Planter les bulbilles :

  • Si votre terre est un peu lourde, formez déjà des petites buttes. Plantez ensuite une bulbille tous les 10 cm en lignes espacées de 25 à 30 cm.
  • Enfoncez les bulbes à la main, en disposant bien la pointe vers le haut que vous laissez affleurer le sol.
  • Vous n’avez pas besoin d’arroser, car l’oignon n’apprécie pas l’humidité.

La récolte des oignons est plus précoce en plantant directement les bulbilles, toutefois, l’oignon se conserve alors beaucoup moins bien que ceux que vous avez semés.

Multiplier l’oignon :

L’oignon peut facilement être multiplié par semis. Il faut cependant s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une variété F1 qui ne peut pas être reproduite.

Notre conseil : Il ne faut pas récolter les graines sur un oignon qui a fleuri de manière prématurée, elles risqueraient de transmettre ce caractère.

Vous sélectionnez les bulbes les plus intéressants de votre récolte, à savoir ceux qui sont les plus développés et qui se sont bien conservés : ne présentant ni pourriture ni germe. Vous les replantez en février et mars. Ils doivent bénéficier d’un espace de 40 cm de chaque côté. Vous installerez tout de suite un tuteur pour attacher les hampes florales.

Vous récoltez les ombelles avant que les graines tombent une fois que la fleur et la tige sont brunes avec un morceau de tige. Laissez alors sécher à plat dans un endroit aéré et sec.

Vous pouvez conserver les graines durant deux ans au maximum.

Où planter les oignons ?

Vous pouvez planter l’oignon sur une parcelle où vous aviez implanté auparavant d’autres cultures, les résidus seront alors appréciés par ces derniers. Il n’est pas recommandé de les planter dans des terres qui auraient été fumées récemment.

Il est préférable que l’endroit bénéficie d’un bon ensoleillement et que le sol soit léger et bien drainé. Si votre terre est trop lourde, pas d’inquiétude, faites des petites mottes de 10 cm et plantez-les dessus pour favoriser l’écoulement de l’eau.

Comment les entretenir ?

Il faudra biner la terre régulièrement de façon à ôter les mauvaises herbes qui peuvent empêcher le bon développement de l’oignon. De plus, vous aérez ainsi la terre correctement.

Il ne faut pas pailler les oignons, dans ce cas, vous prenez le risque de les faire pourrir. Vous pouvez juste mettre une légère couche fine et protectrice, il faut en rester là.

Comment arroser les oignons ?

L’oignon n’a aucun besoin d’être arrosé sauf dans le cas où la sècheresse est extrême et seulement au moment où les bulbes se forment.

Par la suite, vous n’avez plus besoin d’arroser.

Récolter les oignons : quand et comment faire ?

La récolte des oignons s’effectue en fonction des différentes variétés :

Les oignons blancs : ils seront récoltés entre les mois d’avril et juin, et même jusqu’en juillet, pour ceux que vous avez semés au printemps. Vous pouvez parfaitement étaler votre récolte, vous pouvez commencer à les récolter très jeunes pour libérer un peu d’espace ce qui permet aux autres plants de bien se développer.

Petit conseil : ne jetez jamais les feuilles vertes de l’oignon nouveau. En les coupant très finement, vous pouvez l’utiliser pour parfumer vos plats asiatiques ou comme la ciboulette l’utiliser dans vos salades.

Les oignons colorés : ils se récoltent au mois d’août quand les feuilles se couchent sur le sol et jaunissent. Vous les récoltez de préférence quand le temps est sec. Vous laissez les bulbes sur le sol pour qu’ils sèchent durant une à deux journées. Ensuite, vous pouvez les rentrer et les placer dans un endroit aéré et sec. Laissez-les mûrir quelques semaines en les étalant bien. Ensuite, avant de les stocker, il faudra les nettoyer en enlevant la terre qui forme une enveloppe.

Conservez-les dans des cagettes, il ne faut pas les entasser, car l’air doit circuler. Vous pouvez également les suspendre en bottes tressées.

Ils se plaisent parfaitement dans un grenier ou dans un autre endroit à l’abri de la lumière, vous les garderez alors un an. Dans un endroit chauffé, ils s’abiment rapidement, flétrissent et pourrissent facilement.

Les maladies des oignons et que faire ?

L’oignon est simple à cultiver, car il est assez peu exigeant. Mais il faut tout de même respecter les conditions nécessaires afin d’éviter les maladies cryptogamiques suivantes :

Le mildiou : cette maladie est caractérisée par la formation de taches allongées et jaunes sur les jeunes feuilles, celles-ci finissent alors par sécher.

La fonte des semis : elle touche les jeunes plants et ceux-ci disparaissent alors. Elle a tendance à se développer dans les terres acides et humides.

La pourriture : elle se caractérise par des bulbes qui ramollissent et jaunissent. Elle apparait pour deux raisons : soit la terre a été enrichie d’une fumure fraîche, soit elle est beaucoup trop humide.

En général, ces maladies ont tendance à apparaitre quand l’atmosphère est humide et fraîche et que le sol est saturé. Les pieds atteints devront être éliminés rapidement. Vous pouvez également agir en prévention en les pulvérisant de bouillie bordelaise afin que les maladies ne se propagent pas.

La mouche de l’oignon : elle pond près du collet et sa larve entraine le flétrissement des feuilles et la pourriture du bulbe. Il faut donc détruire rapidement les bulbes qui sont atteints.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.