Semer de la menthe : quand et comment la planter ?

Semer Menthe
La menthe est très appréciée, car elle possède de vraies vertus thérapeutiques en particulier sur le système nerveux et sur la sphère digestive. Mais ce n’est pas son seul atout : on aime particulièrement sa fraîcheur et son goût très agréable. Elle parfume différents plats avec délicatesse, le thé, certaines infusions et elle peut également parfumer certaines crèmes. Au potager, elle permet d’éloigner des insectes.

Quand semer la menthe ?

La plantation de la menthe en pot se fait dès mars et avril, mais il faut être certain que tout risque de gelée est alors écarté. Les boutures seront mises en place en été, ce sont les boutures réalisées au printemps que vous plantez alors.

Il est conseillé de planter la menthe au moment de la lune descendante.

Quelles variétés choisir ?

Menthe Verte

Il existe une vingtaine de variétés de menthe, en voici quelques-unes parmi les plus intéressantes :

  • La menthe verte ou menthe douce : Son odeur évoque le chewing-gum à la menthe. Elle mesure entre 30 et 60 cm et ses feuilles sont plates ou crépues, mais toujours vertes. Son feuillage est persistant. Elle est utilisée pour la viande en raison de sa douceur, ainsi que pour le thé. Elle est originaire d’Afrique du Sud.
  • La menthe poivrée ou la menthe anglaise : elle est issue d’un croisement entre la menthe aquatique et la menthe verte. Elle dégage une forte odeur, avec une forte touche poivrée. C’est la plus riche en menthol. Elle fait entre 40 et 60 cm.
  • La menthe Pouliot : elle est particulièrement utilisée en Espagne et en Italie. Elle mesure seulement 20 cm et a un port rampant. Elle est très odorante et son feuillage est gris-vert ou panaché et ses fleurs sont roses et lilas.
  • La menthe orange appelée également orange mint ou menthe à feuilles rondes : elle présente une hauteur de 80 cm et c’est certainement l’une des moins odorantes, même si elle dégage des saveurs et arômes d’agrumes. Elle a des feuilles rugueuses et des fleurs roses ou blanches.
  • La menthe Buddleia ou menthe à feuilles longues : ce qui la distingue ce sont ses feuilles allongées. C’est une menthe douce qui mesure 1 mètre de hauteur environ.
  • La menthe aquatique également appelée la menthe d’eau, baume de rivière, baume d’eau ou menthe à grenouille : on la retrouve dans les zones humides au bord de l’eau et elle a une forte odeur de menthol. Le feuillage est très aromatique et elle culmine entre 40 et 60 cm. C’est une vivace aquatique ou semi-aquatique, riche en tanins et huile essentielle.
  • La menthe rouge : c’est une menthe très parfumée qui s’utilise comme la menthe verte classique. Les feuilles sont vertes et la tige est rouge bordeaux.
  • La menthe noire : elle dégage un parfum poivré à la fois doux et puissant.
  • La menthe crispée : elle doit son nom à ses feuilles crispées et recroquevillées. Elle est très proche de la menthe verte au niveau du goût. Elle mesure 50 cm. Elle est très parfumée et souvent utilisée pour le thé à la menthe.
  • La menthe sylvestre : c’est une variété à grandes feuilles très duveteuses. Son odeur très particulière est parfois moins appréciée que celle de la menthe poivrée ou verte.

Que faire avant de semer la menthe ?

Avant de planter votre menthe, vous devez préparer le sol correctement en le bêchant pour ameublir la terre qui va l’accueillir. Il faut également ôter les cailloux, les mauvaises herbes et les racines qui pourraient gêner la formation de son propre système racinaire.

Vous incorporez ensuite du compost bien mûr à la terre, car la menthe aime les sols fertiles.

La menthe est une plante qui devient très vite envahissante. Il est conseillé de créer une barrière anti-rhizomes afin que celle-ci ait son propre espace et éviter que ses racines s’étendent partout. Vous pouvez également la planter dans un récipient sans fond de manière à la contenir. Vous pouvez opter par exemple pour une bassine en zinc.

Comment la semer ?

Menthe
© Pinterest

Vous pourrez planter la menthe que vous avez achetée en godets ou en pots dès mars ou avril. Mais attention, il faut que le sol soit réchauffé et que tout risque de gelée soit écarté. Il faut savoir qu’il est plus simple de planter la menthe que vous avez achetée que de la semer.

La plantation de la menthe en godets :

  • Faites un trou légèrement plus grand que la motte et placez-la en son milieu.
  • Tassez la terre avec légèreté autour du pied.
  • Arrosez avec générosité.

Le semis en pleine terre :

  • La terre doit être fine et le sol sera bien bêché.
  • Ajoutez du terreau que vous mélangez à la terre du jardin.
  • Semez vos graines en pluie.
  • Tassez bien avec le dos d’un râteau ou avec une planche.
  • Arrosez généreusement.
  • Surveillez régulièrement le développement de votre menthe et arrosez dès que la terre est sèche.

Le semis sous abri :

Il est nécessaire que l’abri soit lumineux et présente une température de 18°C, environ.

  • Remplissez vos godets de terreau de plantation.
  • Déposez quelques graines en surface dans chacun d’eux.
  • Tassez la terre.
  • Arrosez correctement.
  • Surveillez la pousse et maintenez une certaine humidité.

Bouturer la menthe :

  • Prenez une tige de menthe et mettez-la dans un verre d’eau.
  • Laissez les racines se développer durant quelques jours ou quelques semaines.
  • Quand la tige a des racines de quelques millimètres, plantez les boutures dans des petits pots ou godets remplis de terreau uniquement.
  • Arrosez bien au début puis légèrement par la suite, sans laisser d’eau stagnante.
  • Dès que le pied présente de nouvelles petites tiges et qu’il est assez solide, mettez-le en pleine terre.

Diviser la menthe :

  • Pour diviser la menthe, donnez un coup de bêche au milieu du pied de menthe en terre.
  • Tournez pour diviser la touffe en deux.
  • Replantez aussitôt les deux pieds de menthe.
  • Creusez à l’endroit où vous souhaitez la mettre, sur la hauteur nécessaire pour qu’elle ait la place suffisante pour s’épanouir.

Où planter la menthe ?

Feuilles Menthe
© Pinterest

La menthe se plante de préférence dans un endroit abrité et ensoleillé, mais en évitant le soleil brûlant de la mi-journée. Elle n’aime pas le soleil aux heures les plus chaudes et il est préférable de l’abriter du vent.

Elle aime les sols lourds, humides, riches et humifères. Vous pouvez la cultiver en pots, en jardinières, en pleine terre, dans les rocailles, les bordures ou les massifs. Elle aime les sols frais et elle trouve sa place facilement près d’une mare ou d’un ruisseau.

Elle éloigne les fourmis et les pucerons et elle apprécie la compagnie de la camomille, des choux, des tomates, des navets, des radis, des pois et du brocoli. En revanche, elle déteste avoir à proximité des carottes, des cornichons, des concombres et du maïs.

Bon à savoir : La menthe est une plante qui éloigne les moustiques !

Comment l’entretenir ?

La menthe est une plante qui ne demande que très peu d’entretien :

  • Sarclez et binez très régulièrement pour aérer la terre.
  • Coupez les tiges à quelques centimètres du sol courant novembre.
  • Vous ne devez pas mettre de fertilisant.
  • Vous pouvez aussi pincer l’extrémité des tiges de manière à entrainer la formation de nombreuses feuilles et à éviter qu’elle fleurisse.

Comment arroser la menthe ?

Vous l’arrosez suffisamment tout au long de la culture et surtout quand les températures sont élevées et que le temps est sec. Cependant, faites-le sans excès, car la menthe n’aime pas du tout l’humidité stagnante.

Récolter la menthe : quand et comment faire ?

Vous récolterez la menthe entre mai et septembre, et le plus souvent d’ailleurs à partir de mars et jusqu’en octobre, tout dépend des températures. Le plus simple est de récolter les feuilles au fur et à mesure de vos besoins et de préférence le matin.

Il faut renouveler les pieds de menthe tous les trois ans, car elle finit par s’épuiser.

Pour la conserver, vous pouvez la suspendre en bouquet ou conserver les feuilles à plat, le temps du séchage. Il faut le faire à l’abri de la lumière et dans un endroit aéré et sec. Il est aussi possible de les mettre au congélateur une fois qu’elles sont propres et bien sèches.

Les maladies de la menthe et que faire ?

On ne connait aucun parasite à la menthe, en revanche elle est sensible à oïdium. Cette maladie est appelée également maladie du blanc. Vous la repérez, car elle forme un voile farineux et blanc sur la plante. Les feuilles, une fois agressées, se perforent et se déforment. On observe l’oïdium surtout dans les ambiances confinées et quand l’air est très humide.

N’hésitez pas à réaliser un traitement préventif à base de bicarbonate de soude que vous pulvérisez directement sur les feuilles et le pied.

Pour fabriquer cette mixture :

  • Mélangez les ingrédients suivants : 10 grammes de bicarbonate de soude avec ¼ de litre d’eau et 40 ml de savon de Marseille liquide.
  • Vaporisez ce mélange sur les feuilles.

Si l’oïdium est déjà installé, vous pouvez utiliser du soufre qui reste relativement efficace. Il faut le traiter de préférence au printemps. Coupez et brûlez les plants qui sont déjà trop atteints par la maladie. Il faut également limiter l’apport d’engrais azoté.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.