Semer de la coriandre : quand et comment la planter ?

Semer Coriandre

La coriandre est une plante aromatique de la famille des Apiacées. Elle est particulièrement utilisée dans la cuisine asiatique, indienne comme orientale. Connue pour son goût semblable à un mélange de citron et de sauge, la coriandre est l’aliment idéal pour rehausser un plat ! Comment faire pousser de la coriandre en pot comme au jardin ? On fait le point dans cet article.

Quand semer de la coriandre ?

La coriandre se sème généralement entre les mois d’avril à mai et d’août à novembre. La coriandre est donc une herbe aromatique qui se sème aussi bien au printemps qu’en automne. Il est cependant recommandé d’éviter de semer la coriandre en été, car la plante ne supporte pas les chaleurs intenses. Face à la sécheresse, elle risque de ne pas se développer correctement.

La coriandre pousse particulièrement rapidement. En seulement 15 jours, il est possible d’observer les premières pousses. Il est donc recommandé de fractionner les semis tout au long des mois indiqués. Ainsi, vous bénéficierez de coriandre durant une longue durée !

Où semer de la coriandre ?

Au jardin, la coriandre est la plante de tous les compromis. Elle apprécie le soleil et la lumière, mais pas la sécheresse. Elle pousse très bien en sol chaud, et léger, mais ce dernier doit aussi être humifère. Elle résiste sans trop de difficultés aux températures un peu fraîches, mais se doit tout de même d’éviter les gelés et les grosses intempéries. Face au moindre écart, la coriandre monte en graines… Il est donc toujours complexe de lui trouver la bonne place sur votre terrain !

Si votre terre est trop acide, il est préférable de semer la coriandre en pot, sur votre terrasse, ou le rebord de votre fenêtre. Pour cela, il faudra bien sûr opter pour un contenant adapté. Ce dernier devra mesurer 20 x 20 centimètres, et être rempli à environ 2/3.

Il existe bien sûr différentes variétés de coriandre. On retrouve, par exemple, la coriandre dite Lemon ou la coriandre Delfino. Certaines sont plus propices que d’autres à la culture en pot. Les différences entre ces espèces restent cependant minimes !

Comment semer de la coriandre ?

Pour semer de la coriandre, rien de plus simple ! En fonction de vos attentes en termes de quantité, planter en poquets ou en lignes. Pour seulement quelques feuilles de coriandre, semer en poquets est idéal. Il vous suffit de creuser la terre à quelques centimètres de profondeur, d’y mettre 4 ou 5 graines, en prenant soin de les espacer, et de recouvrir le tout, sans oublier d’arroser ! Entre chaque poquet, pensez également à laisser un écart d’au moins 20 à 30 centimètres.

Si vous souhaitez semer plus de coriandre, planter en sillons sera la bonne méthode. Tracez des lignes légères dans la terre. Placez-y les graines, toujours en prenant soin de les écartes les unes des autres. Recouvrez l’ensemble d’un centimètre de terre ou de terreau spécial jardinage. Pensez à bien tasser le tout à l’aide du dos d’une pelle, avant d’arroser pour maintenir le sol humide.

Tout au long du développement de votre coriandre, pensez à arroser régulièrement la plantation. Il est important que le sol reste au humide, au moins jusqu’à la levée de vos semis. Lorsque votre culture aura quelques feuilles, pensez à aérer en coupant à environ 20 centimètres. En cas de hautes températures, il est également capital d’arroser, car la coriandre supporte mal la chaleur.

Aux côtés de votre coriandre, vous pouvez tout à fait placer de l’anis, du chou, de la carotte ou encore des pommes de terre. Attention cependant, la coriandre n’apprécie pas la présence de fenouil. Il faut donc veiller à organiser astucieusement votre potager !

Les maladies qui guettent la coriandre

Comme de nombreuses plantes, la coriandre n’est pas à l’abri des maladies. Cette herbe aromatique reste malgré tout l’un des végétaux les plus résistants aux dangers du jardin !

Soyez tout de même vigilant concernant l’éventuelle présence de pucerons autour de votre coriandre. Ces derniers se déplacent en nombre. Ils pourraient rapidement ravager votre plantation en en suçant la sève. Si vous observez vos feuilles devenir collantes et se recroqueviller sur elles-mêmes, c’est qu’elles sont probablement touchées par ces nuisibles.

Cependant, rassurez-vous, des solutions existent pour venir à bout de ce problème. Tout d’abord, prenez soin de retirer et de brûler les pousses contaminées. En effet, ces dernières sont très contagieuses, et le mal pourrait rapidement se propager aux autres. Ensuite, éloignez les intrus à l’aide d’un coup de jet d’eau. Vous pouvez également pulvériser sur votre culture un mélange à base  d’eau et de savon (du savon noir, ou du savon de Marseille). Cette technique pleinement naturelle permet généralement de venir à bout des insectes problématiques.

Comment récolter la coriandre, et l’utiliser ?

Au bout de quelques mois, votre coriandre sera probablement prête à être cueillie. Vous pouvez récolter les feuilles de coriandre au fur et à mesure, selon vos besoins. Pour cela, il s’agira de couper délicatement les feuilles à l’aide d’un couteau, bien à ras du sol.

Une fois vos feuilles récoltées, n’hésitez pas à les faire sécher durant 24 heures, dans un lieu sec, maintenu à l’abri de la lumière. Sachez que par la suite, la coriandre se conserve très bien. Vous pouvez facilement la garder durant plusieurs années au congélateur. Par contre, au frigo, il sera nécessaire de la consommer sous quelques heures, voir quelques jours.

Il est également possible d’extraire les graines de coriandre, généralement à la fin de la saison estivale ou de l’automne. Ces dernières se conservent longuement dans un bocal hermétique.

La coriandre est une herbe aromatique aux multiples vertus. Il est bien sûr possible de l’utiliser pour cuisiner, et donner du goût à vos plats. De très nombreuses cultures culinaires l’utilisent très régulièrement. Elle aura également sa place dans votre armoire à pharmacie ! En effet, la coriandre est connue pour combattre les troubles digestifs. En huile essentielle, elle est également idéale pour se détendre, ou tout simplement repousser les poux !

Vous l’aurez compris, la coriandre est idéale pour de multiples usages ! Ne vous privez pas des nombreux bienfaits de cette plante dans tous les domaines.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.