Semer du thym : quand et comment le planter ?

Planter Du Thym
Le thym est un petit arbuste aromatique qui pousse spontanément dans certaines zones du midi de la France. Il est très agréable et possède une odeur assez forte. Il agrémente de nombreux plats et il est toujours utile d’en avoir à portée de main, d’autant plus que le cultiver est assez simple. Entre mai et octobre, ses fleurs blanches ou roses attirent les abeilles et autres pollinisateurs.

Quand semer le thym ?

Le thym est une plante vivace qui peut rester en place année après année et qui ne gèle pas en hiver. Il est planté après les gelées et quand le sol a eu le temps de se réchauffer w

Il faut cependant faire attention, car certaines variétés ne supportent pas les froids intenses et une grosse humidité. Dans ce cas, il faudra le rentrer au chaud durant l’hiver en le plaçant dans un pot. La récolte peut être réalisée durant toute l’année.

Quelles variétés choisir ?

différentes Variétés De Thym

Il existe de nombreuses variétés de thym :

Le thym commun

C’est l’espèce la plus courante et la plus recherchée pour ses qualités gustatives et médicinales. Il se présente sous la forme de petites feuilles ovales et étroites lancéolées. Quand il fleurit, ses fleurs sont blanches à mauves et forment des épis. On peut trouver diverses formes dont :

  • Le Silver Posie: son doux feuillage panaché blanc et vert aux fleurs rose-mauve ;
  • L’Erectus: il a la particularité de pousser haut et droit ;
  • L’Aureus: il possède des feuilles aux reflets or ;
  • Le fragrantissimus appelé également thym orange: c’est un hybride au feuillage droit et fin qui sent le citron .

L’origan d’Espagne ou thym za’atar

C’est un sous-arbrisseau compact est très parfumé, il a des très petites feuilles rigides presque charnues ainsi que des grappes coniques de fleurs rose intense. Il ne supporte pas bien l’humidité en hiver et il est recommandé de le cultiver en pot en le protégeant de l’humidité.

Le thym de Corse appelé aussi thym carvi

C’est une variété tapissante, présentant de très petites feuilles brillantes. Ses fleurs sont de couleur lavande et il dégage un parfum de cumin.

Le thym citron

C’est une plante qui pousse en buissons à feuilles vertes évoquant le gazon, il s’étale et il dégage de puissants parfums de citron et de thym mêlés. Ses fleurs éparses sont d’une teinte mauve lilas. Il existe deux variétés très connues qui sont :

  • Le Silver Queen : qui est panaché de blanc ;
  • Le Golden King: panaché de jaune.

Celles-ci supportent difficilement l’hiver et sont plus faciles à cultiver en pots.

Le thym à saveur de lavande ou la marjolaine sylvestre

C’est un sous-arbrisseau gris, net et érigé qui dégage un puissant parfum de thym et origan. Certains chémotypes sont très proches de ceux de l’eucalyptus ou de la lavande. C’est un arôme assez fort qui s’harmonise particulièrement bien au barbecue. Il résiste parfaitement au gel, mais difficilement à l’humidité ambiante, il est préférable de le cultiver en pot.

Le thym serpolet ou thym sauvage

Il provient du nord de l’Europe. Les variétés grimpantes sont divisées en deux espèces :

  • Le vrai thym serpolet, T. serpyllum utilisé en phytothérapie et dégageant un arôme puissant ;
  • Le T. praecox subsp. Articus qui ne présente que peu d’odeur.

Vous trouverez également de nombreuses variétés de thyms tapissants au feuillage ornemental. Il se décline dans une vaste gamme de coloris floraux : du rouge cerise au blanc pur.

Le thym des Acores

Il dégage un doux parfum d’orange amère et il pousse sous la forme d’un tapis dense qui pourrait évoquer la mousse. Ses fleurs sont roses ou mauves.

Le thym au citron

C’est un sous-arbrisseau qui pousse en s’étalant. Il possède des feuilles elliptiques de grandes tailles. Ses fleurs à inflorescences dressées sont mauves. Il peut changer d’apparence, mais également d’arôme, certains ont des senteurs assez camphrées et les autres dégagent des parfums d’origan et de thym.

On trouve dans cette variété :

  • Le Foxley panaché de blanc ;
  • Le Bertram Anderson doré et qui pousse assez bas ;
  • L’Archer’s Gold au feuillage jaune vif durant l’été et au parfum citronné.

Vous pourrez essayer ces différentes espèces afin de varier les plaisirs et les différentes saveurs dans vos plats.

Bon à savoir : Le thym est une plante qui éloigne les moustiques !

Que faire avant de semer le thym ?

Si vous semez du thym, vous n’avez pas besoin d’enrichir le sol en humus. En revanche, il devra être léger, mais surtout, il faut qu’il soit parfaitement drainé, en effet, le thym ne supporte pas l’humidité en hiver surtout.

Si vous plantez du thym au printemps ou en automne, il faut également que le sol soit bien drainé et léger. Vous creusez ensuite un trou à quelques cm de profondeur. Il faudra également l’enrichir en humus pour que le plant se développe parfaitement.

Le sol devra être nettoyé de racines anciennes et des mauvaises herbes. Pour cela il faut bien le bêcher. Ensuite, vous creusez un sillon peu profond que vous aplatissez avec le dos d’un râteau.

Comment le semer ?

semi de thym

Semer le thym en pleine terre

Les graines étant minuscules, vous pourrez le semer dru en deux sillons proches. Ensuite vous recouvrez avec un peu de terre et vous arrosez correctement. Quand le plant a germé, environ 5 semaines après avoir semé, vous choisissez les plus beaux et vous les repiquez à leur place définitive en laissant une distance de 20 cm entre chaque plant. Il faudra ensuite attendre un an ou un an et demi avant de pouvoir cueillir les premiers brins de thym.

Multiplier le thym

Vous pouvez parfaitement diviser vos touffes pour le multiplier. Cette opération se fait toujours en été :

  • Déterrez le pied de thym et gardez surtout le maximum de racines ;
  • Séparez le plant en plusieurs morceaux en l’arrachant à la main ;
  • Vous n’avez plus qu’à replanter les plants aussitôt.

Marcotter

Le marcottage doit être réalisé au printemps. Il faut alors enterrer quelques tiges qui devraient développer un système racinaire. Une fois que ces dernières sont parfaitement formées, il faut les séparer du plant mère.

Bouturer

Vous pouvez également bouturer pour obtenir ensuite de nombreux plants. Sachez cependant que c’est un peu long. Cette opération est réalisée en été, et vous ne pourrez récolter qu’un an après.

Où planter le thym ?

Le thym apprécie particulièrement les sols légers, sains, sableux, pauvres et calcaires, drainé, plutôt sec et caillouteux.

Il aime beaucoup la chaleur, il faut donc choisir un endroit bien ensoleillé et même en plein soleil.

Les variétés commercialisées aujourd’hui sont cependant capables de s’adapter à tous les sols. Il faut que la zone mesure au moins 30 sur 30 cm, pour que votre thym puisse parfaitement se développer. Si votre terre est lourde et qu’elle a tendance à se gorger d’eau en hiver, il est préférable de le cultiver en jardinière ou en pot.

En cas de doute, mettez-le dans une bordure légèrement surélevée ou dans un carré, la terre sèche plus rapidement. Vous pouvez parfaitement y cultiver d’autres aromates comme la sauge, le romarin, etc.

Le mieux est de trouver un endroit bien ensoleillé à proximité de la cuisine.

Comment l’entretenir ?

Le thym doit être désherbé très régulièrement, car les mauvaises herbes ont tendance à l’envahir assez rapidement. C’est le moment où vous pouvez biner autour du plant pour aérer et ameublir la terre.

Si le climat est assez froid, les tiges durcissent au fil des années. Il est recommandé de renouveler ses plants tous les 4 ans.

La taille du thym : vous taillez votre thym une fois que la floraison est terminée. Il faut alors rabattre les tiges en dessous des premières fleurs. De nouvelles tiges se forment alors qui sont plus fines. En repoussant, il va alors former une boule plus compacte.

Si l’hiver a endommagé des tiges et qu’elles sont mortes, il faut les éliminer au printemps.

Comment arroser le thym ?

Mis à part si vous vivez dans une région très sèche, vous n’avez pas besoin d’arroser le thym.

Vous n’avez pas, non plus, à lui apporter de fertilisant, en effet plus le thym pousse dans des sols pauvres et secs, plus il est parfumé.

Récolter le thym : quand et comment faire ?

Vous pouvez récolter du thym toute l’année quand le temps reste clément. Toutefois, il faut savoir que c’est au printemps avant la floraison qu’il est le plus parfumé. Il va par la suite perdre une partie de ses feuilles et de son goût.

Pour conserver le thym, vous pouvez parfaitement le faire sécher ou le mettre au congélateur une fois qu’il est bien sec. C’est une option qui permet d’avoir en permanence, des brins de thym équivalent à ceux du thym frais.

Les maladies du thym et que faire ?

Le thym est simple à cultiver et son principal ennemi reste l’humidité. Si l’eau est stagnante parce que le sol est mal drainé, les racines peuvent être attaquées par des champignons. Elles finissent alors par pourrir et le plant va mourir faute de nourriture.

Dans ce cas, il faut impérativement le changer de place et le replanter en pot ou dans un endroit sec.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.