Semer la chicorée : quand et comment la planter ?

Chicorees 2 Variétés De Salade
La chicorée est une salade au goût sauvage assez prononcé que l’on aime ou pas. Elle est excellente dans les salades d’automne ou d’hiver. Elle possède une particularité : elle est résistante au froid et les premiers gels améliorent sa saveur. Elle est originaire d’Asie, d’Europe et d’Afrique du Nord et peu à peu sa culture s’est étendue dans la plupart des pays tempérés. On la voit sur les bords des routes et des chemins et dans les champs en friche.

Quand semer la chicorée ?

La période de semis varie selon les variétés de mai à la mi-août. Elle est semée dans un sol chaud, de préférence à 15°C.

Concernant la chicorée sauvage, les semis de mai se récoltent comme feuilles à couper. Les semis de juillet et août donnent au printemps suivant et sous forme de pommes serrées aux feuilles tendres.

Pour une récolte durant un laps de temps plus long, vous pouvez étaler vos semis tous les 15 jours.

La levée se fait généralement en 4 à jours et vous comptez entre 3 et 4 semaines pour obtenir les plants.

Quelles variétés choisir ?

Les chicorées que vous pouvez cultiver sont toutes issues de deux espèces : la Chicorium endiva qui regroupe les frisées et les scaroles également et la Chicorium intybus qui rassemble les chicorées sauvages y compris celles qui ont été cultivées et sélectionnées. Cette espèce comprend la chicorée dite industrielle que l’on cultive pour sa racine et l’endive.

  • Les chicorées frisées (chicorium endivia)
    • La chicorée de Meaux: elle se présente sous la forme d’une pomme bien volumineuse avec un cœur bien plein. Son feuillage vert-blond est finement divisé et elle est très crépue. Elle se sème en juin et en juillet et se récolte durant la période d’été et d’automne, soit trois mois après avoir effectué le semis. Elle résiste parfaitement à la sècheresse et à la chaleur et supporte bien les mauvaises conditions climatiques. Le cœur blanchit spontanément.
    • La grosse Pancalière:  elle possède un cœur jaune et une pomme assez grosse et serrée, ses feuilles sont finement découpées, vert pâle, ses côtes sont charnues et légèrement teintées de rose. C’est une variété précoce, elle se sème de juin à début août et se récolte de la fin de l’été jusqu’en automne ou en hiver, dans le midi de la France. C’est une variété traditionnelle du XIXe siècle, productive et rustique. Sa pomme blanchit naturellement, elle est très résistante à la sècheresse et à la chaleur.
    • La Wallonne: Ses feuilles sont découpées et assez peu frisées, sa pomme est volumineuse et vigoureuse, son cœur est bien serré et jaune d’or. C’est une semi-précoce que vous semez du 15 juillet à la mi-août et que vous récoltez 3 mois après, en automne et en hiver. C’est la plus rustique des frisées, elle résiste parfaitement aux gelées et blanchit facilement.

Chicorée Frisée

  • Les chicorées scaroles (Chicorium endiva) :
    • Cornet de Bordeaux: sa pomme est généreuse, allongée, croquante et tendre. Son feuillage est ample, vert intense et il s’enroule comme un cornet et blanchit naturellement. C’est une variété mi-tardive qui se sème du 15 juillet à début août et que vous récoltez entre novembre et janvier quand les hivers sont doux, au sud de la Loire. Elle possède en effet une grande résistance au froid et supporte les températures descendant jusqu’à -5°C.
    • La blonde à cœur plein: ses feuilles blondes sont larges, frisées, croquantes et peu amères. Sa pomme et serrée et bien formée. Elle est précoce et elle présente une croissance rapide, elle se cultive exclusivement en été et en automne. Les semis sont faits entre juin et juillet et la récolte d’octobre à décembre. Elle résiste parfaitement à la pourriture, mais en revanche, elle craint le froid.
    • La géante maraichère: elle a une pomme très grosse lourde et dense et bien blonde. Ses feuilles sont dressées, larges et charnues sur les côtes. Elle forme un cœur très serré qui blanchit facilement.  Elle sera semée entre mi-juin et début août, dans l’Ouest et fin août dans le Sud. Elle se récolte en automne et début d’hiver dans le nord et tout l’hiver dans le sud. C’est une variété des plus cultivées, vigoureuse et traditionnelle. Elle supporte parfaitement les premières gelées.

Salades Scarole Chicoree

  • Les chicorées sauvages (chicorium intybus) :

    • Pain de sucre : la pomme est allongée, les feuilles amples s’enroulent pour prendre la forme d’un gros cornet ovale à cœur tendre, et à la saveur légèrement amère. C’est une culture tardive qui se sème entre mai et août et se récolte d’août à avril et tout l’hiver. Elle est très appréciée en pleine hiver, elle résiste parfaitement bien au froid et le gel lui enlève de l’amertume et la rend plus savoureuse. Elle est assez facile à conserver.
    • Rouge de Vérone: elle se présente sous la forme d’une petite pomme rouge et blanche, ovale et très dense. Elle possède de grandes feuilles couleur rouge bordeaux. Elle est semi-précoce, vous la semez en juillet et lz récoltez entre octobre et mars. Si vous la coupez en fin d’été, les feuilles repoussent en formant une pomme qui sera récoltée en hiver ou au printemps. C’est une variété italienne ancienne qui résiste au froid.

Chicoree Sauvage

Que faire avant de semer la chicorée ?

Pour préparer le semis de la chicorée, il faut que le sol soit bien propre et sans racines ou mauvaises herbes. Vous devrez donc le nettoyer soigneusement et le bêcher. Il faut également ameublir le sol et l’enrichir en humus.

Comment la semer ?

Planter Salades

Vous pouvez semer la chicorée en pépinière ou directement en place, en lignes espacées de 40 cm. Vous couvrez ensuite les graines de 1 cm de terreau tamisé de façon à favoriser la levée.

Si vous voulez éviter que la chicorée ne monte en graine, il faut que la germination soit rapide. Elle aime la chaleur entre 15 et 25°C. Cela lui permet de lever plus rapidement. Si vous vivez dans une région un peu fraîche, il est préférable de faire le semis sous abri (châssis, mini-serre, tunnel…) surtout en début de saison.

Au bout d’un mois après le semis, vous éclaircissez et vous pouvez également réaliser le repiquage à 25 à 50 cm sur le rang selon la variété.

Le repiquage est une opération très intéressante qui permet d’obtenir des pieds plus forts, mais le problème réside dans le fait qu’ils risquent de monter en graine facilement et prématurément. Il faut pour l’éviter que les pieds soient à l’abri du soleil au moment où ils sont repiqués et à ce qu’ils ne manquent jamais d’eau. Quand vous avez arraché les jeunes plants, il vous reste à couper l’extrémité des racines et le tiers supérieur des feuilles.

Plantez sans enterrer la base des feuilles de préférence quand le temps est couvert et ombrez le semis avec un voile d’ombrage ou des cageots renversés par exemple.

Arrosez copieusement cela évite la montée en graines.

Pour économiser de la place et des arrosages, mais également pour garder le sol couvert, plantez des chicorées entre les choux-fleurs : ces deux légumes ont pratiquement les mêmes besoins et ils se plantent en même temps. On peut les mettre après les pommes de terre par exemple. Il est recommandé de garder un délai de 2 ou 3 ans avant de replanter des scaroles ou des chicorées frisées au même endroit. Le délai de rotation est de 3 ou 4 ans pour les variétés sauvages.

Où planter la chicorée ?

La chicorée apprécie les sols riches en humus et meubles, plutôt frais et lourd, un peu alcalin et modérément fumé, ais elle peut également s’adapter à différents sols.

Elle aime la chaleur, de ce fait, il est préférable de la planter au soleil.

Comment l’entretenir ?

Il est préférable de biner afin de garder une terre perméable et bien aérée.

Pour maintenir la fraîcheur du sol, paillez généreusement à  partir de juillet. Un paillage épais est notamment recommandé pour les variétés tardives de scaroles et de frisées. Vous pouvez également mettre un voile d’hivernage ou de les transplanter en cave afin de les faire blanchir.

Blanchir le cœur des scaroles et des chicorées en les mettant 15 jours avant la récolte dans l’obscurité permet d’éviter l’amertume trop prononcée :

Réunissez toutes les feuilles en les remontant et liez-les à l’aide de raphia. Vous  pouvez aussi couvrir d’un pot de terre renversé ou d’une cloche opaque. Bouchez le trou de drainage du pot et mettez une cale dessous pour aérer.

Pour éviter toute formation de pourriture, il faut attendre que les feuilles soient bien sèches avant de réaliser le blanchiment. Ne le faites pas à l’avance, mais quand vous en avez besoin.

Les températures basses avec même des gelées légères permettent d’enlever une partie de l’amertume et les feuilles n’en sont que meilleures.

Comment arroser la chicorée ?

La chicorée s’arrose régulièrement, car il faut conserver un sol humide surtout durant les chaleurs de l’été. Il faut faire attention cependant à ne pas asperger les feuilles pour éviter le pourrissement.

Récolter la chicorée : quand et comment faire ?

Vous récoltez la chicorée quand vous en avez besoin jusqu’aux gelées pour les scaroles et les frisées et jusqu’au printemps pour les variétés de chicorées sauvages.

Vous cueillerez la scarole et la frisée quand elles sont très bien développées. Les chicorées sauvages se cueillent lorsqu’elles sont bien pommées.

Il faut couper le pied sous la touffe de feuilles avec un couteau : des rejets latéraux peuvent alors se développer.

Sa conservation : comme toutes les salades, la chicorée ne se conserve pas. Elle doit être consommée dans les deux ou trois jours après la récolte et le mieux étant immédiatement. Pour la garder, il faut la conserver à l’abri de la lumière et au frais.

Les maladies de la chicorée et que faire ?

La chicorée est assez résistante, mais elle n’aime pas l’humidité sur les feuilles qui risque de la faire pourrir. Pour l’éviter, il ne faut pas les arroser et vous pouvez effectuer des poudrages de poudre de roche.

Elle craint également les limaces et les escargots qui dévorent les jeunes plants et qui font pourrir le cœur des salades quand elles sont bien développées. Il faut donc procéder à leur ramassage afin de les éloigner. Ces bêtes étant surtout attirées par les plants quand ils sont encore jeunes, surveillez-les régulièrement.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.