Semer de la laitue : quand et comment la planter ?

Laitue
La laitue est l’une des salades les plus appréciées et ce n’est pas un hasard : on aime ses feuilles tendres ou craquantes, elle est délicate et rafraichissante, lisse ou frisée, cloquée ou oblongue, toujours tendre bien que légèrement amère parfois. Elle finit admirablement un repas et des déguste avant ou en même temps que le fromage.

Quand semer la laitue ?

Le moment où vous plantez la laitue varie suivant le mode de culture, mais également selon les variétés, cependant la période s’échelonne de février à octobre.

Notre conseil : en la plantant à divers moments, vous aurez une récolte plus étalée.

Quelles variétés choisir ?

Il existe 450 variétés de laitue répertoriées en France et 2 200 en Europe. La sélection ne cesse d’augmenter pour deux raisons : proposer des variétés originales aux consommateurs et pour créer des variétés qui résistent mieux au Brémia, mildiou de la laitue.

La classification se fait en fonction de différents facteurs morphologiques :

La laitue paumée :

  • Laitue batavia aux feuilles craquantes à nervures parallèles. Celles-ci sont divisées en plusieurs catégories :
  • La batavia européenne : sa pomme n’est pas détachée de la jupe, on ne récolte que la pomme en laissant la jupe sur le sol. Elle sera ensuite coupée en fines lamelles et utilisée en salade, en garniture ou dans des sandwichs.

La batavia américaine encore appelée iceberg : la pomme est détachée de la jupe, elle est récoltée en plante entière et elle est préparée comme une salade classique.

  • La laitue beurre: ses feuilles sont tendres et ses nervures pennées.
  • La laitue grasse: c’est une laitue pommée assez craquante, à feuilles épaisses et aux nervures pennées, et résistante à la chaleur ce qui explique qu’elle soit souvent cultivée dans le midi.
  • La laitue à couper: elle se présente sous la forme d’un bouquet de feuilles ouvert, selon leur forme, elle est appelée feuille de chêne ou lollo.
  • La laitue tige est aussi appelée laitue asperge: elle ne possède pas de pomme et ce sont ses tiges renflées qui se mangent, surtout en Asie, en ayant pris soin de les cuire.
  • La laitue romaine: possède une pomme allongée, des feuilles craquantes avec une grosse nervure centrale.

On les classe en fonction de la période où elles seront récoltées.

  • Les laitues de printemps (P) sont des variétés à cultiver avant les chaleurs et à croissance rapide.
  • Les laitues d’automne (A) : elles peuvent être récoltées jusqu’aux premières gelées et elles résistent à l’humidité et au froid.
  • Les laitues d’hiver (H) : sont cultivées sous abri dans les régions où l’hiver est clément.
  • Les laitues d’été: elles sont longues à monter en graines et elles résistent bien à la chaleur.
  • La laitue beurre « Apia »: elle est cultivée toute l’année sauf en hiver dans les régions du nord de la Loire, elle est très appréciée pour ses qualités gustatives.
    • La laitue beurre du bon jardinier : elle présente une grosse pomme verte légèrement teintée de vert et elle se cultive en été et en automne.
    • La laitue beurre « gotte jaune d’or » : elle est cultivée au printemps et en hiver, elle se présente sous la forme d’une petite pomme avec un feuillage blond doré. Sa croissance est rapide, les semis se font dès février.
    • La laitue beurre « merveille des quatre saisons »: elle se cultive en été et en automne, elle a une pomme peu serrée et très fortement teintée de rouge.
  • La batavia blonde de Paris : cultivée en été et en automne, elle résiste bien à la chaleur, ses feuilles sont bien craquantes et sa pomme est grosse.
    • La batavia « Dorée de printemps » : elle présente un feuillage blond doré, elle résiste bien aux maladies et elle est savoureuse et elle est cultivée au printemps.
    • La batavia « frisée de Beauregard » présente un feuillage d’un beau vert, elles t très craquante et c’est une salade d’été.
    • La batavia rouge grenobloise: elle possède des feuilles vertes teintées de rouge, elle est croquante. Elle se cultive au printemps, en été et à l’automne.
    • La Grasse « Rougette de Montpellier » : elle se cultive en hiver et au printemps, sa petite pomme à feuilles rouges se forme dès la sortie de l’hiver.
    • La grasse « craquerelle du midi » se cultive en toute saison, elle est en effet résistante à la chaleur et au froid.
  • La grasse sucrine est une salade qui est cultivée en été et en automne et qui ne craint pas la chaleur.
  • Laitue romaine :
    • La grise maraîchère: cultivée au printemps et à l’automne, ses feuilles sont croquantes avec une grosse nervure.
    • Blonde maraîchère: ses feuilles sont épaisses et croquantes et elle est résistante à la chaleur.

Laitues à couper

  • Feuille de chêne blonde: ses feuilles sont tendres, très découpées et savoureuses.
  • Salade bowl rouge : son feuillage est rouge soutenu et ses feuilles sont très découpées.
  • Salade Lollo Rossa: le feuillage est très frisé et foncé, cette salade repousse après chaque récolte, elle est lente à monter en graines et résiste parfaitement à la chaleur, elle est plantée en été et en automne.

Laitue tige ou laitue asperge :

  • Celtuce : elle se cultive en été et en automne, elle ne forme jamais de grosse pomme et ses feuilles sont longues et très étroites. Il faut attendre que les tiges aient une hauteur de 30 cm avant de les consommer comme les asperges.

Que faire avant de semer la laitue ?

Avant de planter vos laitues, griffez légèrement la terre avec la pointe de la griffe et ensuite arrosez copieusement.

Comment la semer ?

Laitue Sous Châssis
© Pinterest

La semer sous châssis

Il faut que l’emplacement soit suffisamment ensoleillé pour que les semis puissent profiter de la chaleur.

  • Semez en ligne ou à la volée, le plus clair possible et sur toute la surface.
  • Griffez légèrement avec les pointes de votre outil.
  • Tassez la terre avec le dos du râteau.
  • Arrosez généreusement.
  • Placez un voile d’hivernage, puis refermez le châssis.
  • Quand vos salades commencent à lever, ouvrez un peu le châssis.
  • Repiquez les plus beaux plants en pleine terre, coupez une partie du feuillage et arrosez la motte.
  • Laissez 25 cm entre chaque plant.
  • N’enterrez pas le collet qui risquerait de pourrir.
  • Tassez légèrement et arrosez.

Semer en pleine terre

Le semis doit être réalisé sur rang large. Tracez un rang avec la panne d’une serfouette, semez ensuite vos laitues. Les semis se font en lune montante de préférence.

Où planter la laitue ?

Vous pouvez planter vos laitues de différentes manières : en pleine terre, sous tunnel ou sous châssis. Il faut cependant faire votre choix selon les variétés. Le semis se fait soit en pleine terre soit en pépinière.

Choisissez un sol présentant un pH proche de la neutralité de 6.7 à 7 de préférence. Ensuite, tout dépend des périodes de production. La terre sera plus légère au printemps, pour les cultures d’hiver elle sera bien drainée et franche. Pour les productions d’automne et d’été, elle sera riche en matières organiques et plutôt lourde.

Comment l’entretenir ?

Il est recommandé de biner régulièrement vos laitues au cours de la culture, cela permet d’aérer le sol en permanence.

Les laitues sont simples à cultiver et ne demandent que peu d’entretien, cependant, il est préférable d’effectuer une rotation sur deux ou trois ans afin d’obtenir une récolte abondante.

Vous pouvez planter des laitues près des carottes, de la betterave, du chou-fleur, du fraisier, les radis, les pois et le concombre. Il faut en revanche éviter le persil et le tournesol à proximité.

Comment arroser la laitue ?

C’est une salade qui exige un apport d’eau régulier. Dans le cas contraire, la culture se ferait par à-coups et elle risquerait de monter prématurément.

Elle montre des signes de déshydratation quand ses feuilles commencent à flétrir et à ramollir, il faut alors arroser avant qu’elles jaunissent et qu’elles dessèchent.

Par temps sec, la bonne fréquence est de 2 ou 3 fois par semaine afin qu’elles ne fleurissent pas. Vous pouvez arroser avec n’importe quelle eau.

Il faut arroser autour des laitues avec un arrosoir sans paume pour ne pas mouiller le feuillage.

Récolter la laitue : quand et comment faire ?

Récolte Laitue
© Rustica

D’une manière générale, il faut cueillir les laitues pommées quand elles sont parfaitement formées. Concernant les feuilles de chêne, elles se récoltent au fur et à mesure.

Le mieux pour obtenir une récolte en continu est d’échelonner les semis et la succession des variétés.

Elle se conserve difficilement et il est recommandé de la déguster rapidement après cueillette.

La multiplication : elle peut se faire par semis, comme le pois, la tomate ou le haricot, elle est fortement autogame. Les hybridations sont très rares, les graines reproduisent donc fidèlement la variété mère, pas de mauvaises surprises.

Les maladies de la laitue et que faire ?

Les différentes maladies pouvant atteindre la laitue :

Les maladies cryptogamiques :

  • Les fontes des semis dues à Pythium, Rhizoctonia ou Botrytis, elles peuvent disséminer complètement une récolte. Il faut alors mettre une décoction de prêle.
  • La pourriture grise, le meunier ou l’anthracnose. La décoction de prêle est efficace.
  • La Sclérotinose entraine une pourriture du collet et de la base de la feuille. Arrachez alors les plants atteints et effectuez une rotation des cultures.
  • Le Rhizoctone entraine le pourrissement des feuilles qui touchent le sol. Il faut dans ce cas mettre un fongicide.

Les maladies virales :

Parmi les maladies virales, on trouve : le virus de la mosaïque de la laitue, celui de la luzerne, du concombre qui attaque surtout les grandes cultures et qui est moins courant chez les jardiniers amateurs.

Les maladies bactériennes :

Parmi ces maladies figurent la Xanthomonas vitians et la Pseudomonas cichorii qui provoquent taches et nécrose sur les feuilles. Il faut arracher les plants malades.

Les ravageurs : ils sont également très nombreux : les nématodes, les limaces et les escargots, les altises, les noctuelles défoliatrices qui rongent les feuilles et les racines. Vous pouvez traiter le sol avec du purin de fougère et pour les limaces et les escargots, le mieux est de les enlever. Vous pouvez utiliser des appâts et du phéramol.

Le plus simple pour lutter contre ces maladies et parasites consiste en des gestes simples comme une irrigation correcte et une fertilisation raisonnée. En cas d’invasion importante, vous trouverez des produits biologiques spécialement adaptés.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.