Semer des aubergines : quand et comment les planter ?

Semer Aubergine
L’aubergine est volontiers considérée comme une plante du midi. Il est vrai qu’elle se développe volontiers sous ce climat ensoleillé. Ce membre de la famille des Solanaceae nous arrive pourtant d’Asie. Et si elle n’est pas bien compliquée à semer et à cultiver, elle a besoin d’énormément de chaleur pour s’épanouir. Dans la plupart des régions, on la cultivera donc plus souvent sous abris qu’au potager.

Quand semer les aubergines ?

Les aubergines se sèment de fin février au mois de juin en fonction de la région et du climat. Cette herbacée annuelle, qui vient d'Asie, a effectivement besoin de douceur pour germer. On attend donc que les gelées soient passées, la température idéale étant de 20°C à 25°C.

On privilégie le semis à chaud de fin février à fin avril, et on réserve le semis en place aux mois de mai/juin. Il est à noter que si les aubergines s'épanouissent bien au potager dans le midi, on préfèrera la cultiver sous serre dans le reste de la France.

Quelles variétés choisir ?

La variété la plus répandue en France est incontestablement la Barbentane. Précoce, elle se distingue par sa couleur foncée, presque noire. Supportant un climat plus frais, elle se cultive aisément au potager. C'est aussi l'une des rares aubergines dont la chair résiste à la congélation.

Vous pouvez cependant varier les plaisirs en vous asseyant à d'autres variétés :

  • La Violette de Florence : cette variété italienne ronde et côtelée, à la robe rosée et violette, est idéale pour cuisiner les farcis. Mis à part dans le midi, on la cultivera plutôt sous abris ;
  • L'aubergine de Chine : ces fruits, plus fins et plus longs, arborent une belle robe pourpre ;
  • La Mini-Aubergine : comme son nom l'indique, ces fruits sont petits, et ils arborent une robe d'un beau violet foncé ;
  • L'aubergine Japonaise : cette variété se reconnait aisément à sa robe striée de bandes violettes.

Si vous aimez sortir des sentiers battus, optez pour la Blanche ronde à oeuf. Cette variété tient son nom de son fruit, dont la forme et la couleur évoquent un oeuf. Si ces fruits se dégustent lorsqu'ils sont jeunes, on la choisira avant tout pour son aspect décoratif.

Que faire avant de semer des aubergines (préparation, etc.) ?

L'aubergine est gourmande : elle apprécie un sol riche. Il convient donc d'amender la terre généreusement (fumier ou compost mûr). Elle exige aussi un sol meuble et léger. Avant de procéder au semis, il est donc indispensable de travailler le sol à la fourche-bêche sur 30 cm.

Juste avant de procéder au semis, il est indispensable de préparer une bonne couche de substrat : mélanger 2 parts de terreau pour semis à 1 part de terre. Prévoyez un peu de substrat supplémentaire pour recouvrir les graines.

Comment les semer ?

Le semis à chaud

Pour profiter d'une période de récolte plus étendue – ou dans les régions fraiches – on opte pour un semis à chaud. Vous pouvez bien entendu procéder au semis dans une serre chauffée ou dans une mini-serre chauffante. Il est également possible de réaliser un semis en caissette, que vous placerez tout simplement à la maison, à la lumière et à proximité du radiateur.

Quel que soit le type d'abri pour lequel vous optez, la technique est la même :

  1. Si vous choisissez le semis en caissette, commencez par ajouter une couche de graviers au fond afin de favoriser le drainage ;
  2. Remplissez la caissette ou les godets de terreau pour semis tamisé ;
  3. Placez les graines : 1 tous les 3 cm en caissette ou 3 à 4 par godet ;
  4. Recouvrez d'une fine couche de terreau, de préférence en tamisant ;
  5. Arrosez en pluie très fine (idéalement en vaporisant les semis plutôt qu'à l'arrosoir).

Si vous avez choisi la culture en godet, sélectionnez les pousses les plus robustes afin de n'en conserver qu'une par godet.

Lorsque les plants mesurent 15 cm au moins et qu'ils portent 3 à 4 feuilles, vous pouvez les repiquer au potager ou en pot.

Le semis en place

Si le climat est doux, vous pouvez procéder à un semi en place, sous châssis.

  1. Tracez des lignes espacées de 50 cm ;
  2. Déposez les graines en poquet de 3 ;
  3. Recouvrez de terreau tamisé ;
  4. Arrosez en pluie très fine (idéalement en vaporisant les semis plutôt qu'à l'arrosoir).

Comme pour un semis à chaud, il faudra éclaircir afin de ne conserver qu'un plant.

Où planter les aubergines ?

Les aubergines ont besoin de chaleur et de lumière : on leur choisira donc un emplacement très ensoleillé. Elles s'accommoderont bien du voisinage des haricots. En revanche, on la tiendra à distance de la pomme de terre, régulièrement attaquée par le doryphore : cet insecte apprécie tout particulièrement l'aubergine, et il aurait tôt fait de s'en prendre à elle.

Comment les entretenir ?

Les aubergines n'apprécient guère la concurrence. Il est donc indispensable de biner et de désherber régulièrement. Vous pouvez opter pour un paillage, qui vous épargnera ce travail tout en optimisant l'arrosage.

Pour produire des fruits plus généreux, veillez à supprimer les tiges secondaires. L'aubergine doit par ailleurs être taillée. Pincez au-dessus de la deuxième fleur. Lorsque de nouvelles tiges apparaissent, pincez chacune d'entre elles au-dessus de la deuxième fleur à nouveau.

Comment arroser les aubergines ?

Les aubergines ont besoin d'un arrosage généreux, mais elle est vulnérable au Mildiou. L'arrosage dit donc être bien dosé. Sous serre, on l'arrosera une fois par semaine. Au potager, la fréquence peut être supérieure, en fonction du climat. L'idéal sera d'opter pour le goutte-à-goutte. À défaut, privilégiez un arrosage en soirée.

Récolter des aubergines : quand et comment faire ?

Recolter Aubergine

On récolte les aubergines lorsqu'elles sont jeunes. Une fois à maturité, le fruit perd effectivement ses qualités gustatives : il est plein de graines et sa chair est particulièrement amère.

L'aubergine se conservant difficilement plus de quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, on la récoltera de préférence pour la consommer dans la foulée. Vous pouvez également la cuisiner avant de la congeler.

Les maladies des aubergines et que faire ?

Le doryphore

Le doryphore s'en prend volontiers à l'aubergine, et ses larves ont tôt fait d'en dévorer le feuillage. Le purin d'ortie se révèle assez efficace pour protéger les plants. En cas d'invasion, optez pour un traitement à base de pyrèthre.

Le mildiou

L'aubergine est fréquemment touchée par le mildiou, qui se développe bien dans un environnement chaud et humide. On agit d'abord en prévention, en adoptant quelques gestes simples :

  • Des plants bien espacés ;
  • Un arrosage précis, au pied, au goutte-à-goutte ou en soirée ;
  • Un paillage soigneux.

Vous pouvez opter par un traitement à la bouillie bordelaise en complément.

L'oïdium

Tout comme le mildiou, l'oïdium apprécie les environnements chauds et humides. En cas d'arrosage maladroit et de projection d'eau sur les feuilles, il peut toucher l'aubergine. Mais elle est capable de bien lui résister, et il suffit généralement d'éliminer les parties atteintes pour endiguer la maladie.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.