Semer des choux : quand et comment les planter ?

Semer Choux
Le chou prend de la place au jardin, mais il est cependant très agréable d’en avoir sous la main. D’autant qu’avec son nombre de variétés impressionnant, il offre des plaisirs culinaires très variés. Vous pouvez échelonner les semis afin d’en avoir en permanence. Le chou présente beaucoup d’intérêt sur le plan de la santé, car il est riche en vitamines et oligo-éléments.

Quand semer les choux ?

Les choux se sèment à partir de fin février et courant mars concernant le chou de Milan et le chou cabus. En effet, ces derniers supportent bien le froid.

En avril, vous pouvez semer les choux d’été et d’automne à condition de vivre dans une région chaude, dans le cas contraire, il faut attendre le mois de mai. Les choux d’été et d’automne peuvent être semés sur l’ensemble du territoire.

Jusqu’à fin juin, vous pouvez semer les choux d’hiver.

Quelles variétés choisir ?

Les choux comprennent de nombreuses variétés :

Les choux pommés Brassica oleracea L var. capitata : ce sont les choux les plus anciens avec les choux verts en ce qui concerne les choux cultivés. Cette catégorie est divisée en deux :

  • Le chou pommé cabus, à feuilles lisses : il regroupe les variétés comme le Quintal d’Alsace, le cœur de bœuf et le précoce de Louviers, ainsi que les choux rouges comme la Tête de nègre.
  • Les choux pommés de Milan : il est reconnaissable à leur feuillage frisé et il est très résistant au froid. Les choux de Milan sont cultivés pour les récoltes d’hiver. On retrouve notamment le Gros des vertus et le célèbre Milan de Pontoise. Les variétés précoces sont semées à l’automne et à la sortie de l’hiver. Les variétés d’hiver sont semées en printemps. On plante en laissant un espace de 60 cm entre les plants.

Les choux de Bruxelles Brassica oleracea L var. gemnifera : ils se sèment entre février et avril pour les mettre en place en mai et juin. Ces choux sont cultivés depuis le XIXe siècle en France pour leurs petites pommes au goût très marqué et  très appréciées. Comme ils ont tendance à se développer beaucoup, il est conseillé de les espacer tous les 60 à 80 cm.

Les choux verts Brassica oleracea L var. acephala : ces choux ne pomment pas, ils sont cultivés pour leurs feuilles qui s’épanouissent au printemps. Les variétés les plus craquantes et frisées offrent une saveur très agréable et de plus, elles sont très esthétiques au potager. Les variétés à feuilles lisses sont plus spécifiquement destinées à l’alimentation animale. Ces choux sont semés en mai et replantez ensuite en juillet. Vous les plantez à 60 ou à 80 cm les uns des autres, sauf pour les variétés naines.

Les choux brocolis Brassica oleracea L var. italica : ils viennent d’Italie et on cultive trois sortes de brocolis :

  • Le type romanesco avec ses bourgeons coniques qui se récolte en été et en automne.
  • Le type calabrais qui se récolte en fin d’année.
  • Le brocoli à jets qui est récolté en mars.

Quel que soit le type, les semis se font en pépinière entre les mois d’avril et de mai pour être mis en terre six semaines plus tard et ce sont les inflorescences immatures qui sont récoltées. Quand vous les plantez, vous laissez un espace de 80 cm entre les pieds.

Les choux-fleurs Brassica oleracea L var. Botrytis L. : encore une fois ce sont les inflorescences qui sont consommées et donc intéressantes. Il n’est pas toujours simple d’obtenir une belle pomme dense et groupée. C’est un chou qui provient d’Italie où il est cultivé depuis le XVe siècle. Ce chou est assez exigeant : il faut beaucoup d’eau notamment, un stress hydrique aurait pour conséquence de déformer la pomme. Le sol ne doit pas être trop riche et comme ces choux n’aiment que les pH élevés, il faut le chauler généreusement. Semés au printemps u en automne, ils sont repiqués six semaines après en laissant entre les rangs un espace de 50 cm.

Les choux raves Brassica oleracea L var. gongylopes : ce chou vient du nord de l’Europe où il est cultivé depuis le XVe siècle également. C’est le renflement aérien qui est consommé dans ce chou délicieux et original. On le trouve sous deux formes : pourpre ou blanc. Il est semé en pépinière ou en pleine terre entre mars et septembre, il faut ensuite le planter en laissant 15 cm d’espace entre chaque plant.

Que faire avant de semer les choux ?

Préparez votre terre en la bêchant bien pour ôter les racines, les mauvaises herbes et les cailloux. Vous pourrez également l’enrichir en mettant du compost bien mûr. Le chou a besoin d’éléments nutritifs pour se développer.

Comment les semer ?

Semis Chou

Planter des choux

Les choux étant sensibles aux agressions, vous pouvez avoir de nombreuses pertes en cours de culture. Il est important d’en semer deux ou trois fois plus que le nombre désiré.

Vous les semez sur une terre aérée avec un pH important.

Vous les repiquez dès que deux feuilles apparaissent, dans une potée ou un bac suffisant et arrosant régulièrement.

Dès qu’ils sont assez forts et qu’ils possèdent 4 à 6 feuilles, plantez les en pleine terre.

Les choux se sèment toujours en caissettes, en pots ou en pépinière :

  • Les pots suffisent pour 4 à 5 plants, au-delà privilégiez le semis dans les caissettes ou en pépinière. L’arrosage se gère mieux ainsi.
  • Mettez un lit de graviers dans le fond afin de faciliter le drainage. Par-dessus, vous disposez une couche de substrat composé de sable, de terreau et de compost bien décomposé.
  • Semez à la volée.
  • Recouvrez délicatement les graines d’une fine couche de terre.
  • Tassez légèrement.
  • Recouvrez d’une plaque de verre en laissant une aération.
  • Quand les plantules apparaissent, entre 10 et 15 jours plus tard, vous les éclaircissez en laissant un espace entre les plants d’un ou deux centimètres.

Vous pouvez aussi les semer sur plaque alvéolée, de cette manière dès que le plant est repiqué, vous le remplacez par un nouveau semis. Vous effectuez de cette manière une rotation sur toute l’année. En revanche, arrosez régulièrement le substrat séchant très vite.

Repiquer vos plants

Une fois que vos choux ont deux feuilles, repiquez-les une première fois pour qu’ils aient plus de place pour se développer.

Il est préférable de faire des semis en pépinière :

  • Prenez des choux à repiquer avec un peu de terre et un maximum de racines.
  • Arrosez la veille pour que la terre soit bien collante.
  • Plantez-les à leur nouvel emplacement en les enfonçant jusqu’à la base des premières feuilles.
  • Espacez les plants de 10 cm.
  • Tassez la terre autour.
  • Une fois que le plant a 4 à 6 feuilles, plantez-les au potager.

Le double repiquage n’est pas obligatoire, mais il favorise la production des racines.

Si vous ne voulez pas l’effectuer, il vous faudra éclaircir vos semis dès que le plant a deux feuilles et laissez entre 8 et 10 cm entre chaque plant.

Quand le froid est encore présent, faire des semis sous châssis froid en caissettes permet de gagner du temps.

Où planter les choux ?

Vous le faites sous serre ou tunnel : si vous faites vos semis alors que les températures sont encore froides en février ou mars.

À l’extérieur : vous pouvez également le faire de cette manière, mais il faut faire très attention, car ils sont soumis à différents prédateurs comme la mouche du chou, les altises, les pigeons… Le plus simple est de les protéger dans ce cas avec un voile anti-insectes ou de forçage quand vous le faites au printemps.

Mettez vos semis à mi-ombre en été. Les choux n’appréciant pas les fortes chaleurs qui assèchent la terre.

Le chou a besoin d’éléments nutritifs et il est plus productif si vous le plantez en alternant avec des tomates, des haricots, des panais, de la betterave, de la chicorée, des pois et de la laitue.

Comment les entretenir ?

Protégez la culture si vous plantez vos plants avant le mois de mai.

Vérifiez les plants et chassez les nuisibles ou traitez-les en cas de maladie. C’est l’essentiel de l’entretien de vos choux.

Comment arroser les choux ?

Vous arrosez vos semis quand la terre devient sèche.

Récolter les choux : quand et comment faire ?

Recolter Chou

Il faut patienter quatre mois entre la plantation et la récolte des choux d’hiver. La récolte se fait de fin octobre à mars et au fur et à mesure de vos besoins. Les choux à feuilles se récoltent feuille à feuille, de l’extérieur vers l’intérieur, tandis que les choux pommés se récoltent dans leur totalité. On commence toujours par les plus gros. Cela permet à ceux qui restent de se développer sans problème.

Les choux d’hiver supportant bien le froid, ils peuvent être laissés sur place au jardin jusqu’à la récolte. Si vous les récoltez avec leurs racines, ils se conservent au frais durant quelques semaines. La technique de la lactofermentation est idéale pour conserver le chou en conserve. C’est la technique permettant de faire la choucroute.

Les maladies des choux et que faire ?

La maladie qui attaque le plus souvent le chou est la hernie. C’est un champignon, présent dans le sol qui s’attaque au système racinaire des choux. Les feuilles peuvent flétrir si le temps est chaud et ses racines se déforment. Il faut bien repérer l’emplacement où vous l’avez cultivé et vous effectuerez une rotation de culture. Vous pouvez biner la terre souvent et vous pouvez passer les plants dans un mélange d’argile et de purin de prêle pour éviter ces attaques. Il faut également arracher les pieds contaminés et vous les brûlerez.

La piéride du chou : il faut semer du trèfle autour des rangs de choux.

Les nuisibles sont nombreux à être irrémédiablement attirés par le chou. :

L’altise : elle peut causer des dégâts irrémédiables au niveau des jeunes plants. Pour l’empêcher de nuire à vos plants, il faut les recouvrir d’un voile de forçage ou d’une couverture de fougères. Les bassinages réguliers sont également efficaces.

La mouche du chou : elle attaque généralement les plants au mois d’avril et mai. La mouche pond au pied de la plante et ensuite les larves se régalent des racines superficielles ce qui provoque un jaunissement et flétrissement du feuillage. Il faut alors protéger le pied avec une collerette de carton ou de feutres de 20 cm de diamètre pour empêcher la ponte.

La piéride : il existe deux sortes de piérides, celle de la feuille se voit ; les larves se promènent sur les feuilles et sont faciles à détecter, celle de la rave est plus discrète et se cache au cœur du chou. Il faut mettre un filet anti-insecte pour éviter ses attaques. Sinon, il faut inspecter les rangs et écraser les chenilles à la main.

Les pucerons : verts ou cendrés, ils sont des nuisibles redoutables surtout pour les jeunes plants. Ils empêchent les plants de pommer. Les coccinelles sont là pour les chasser dans la plupart des cas. Vous pouvez d’ailleurs en introduire au besoin. Les pulvérisations de savon noir ou de lait sont également très efficaces.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.