Semer des endives : quand et comment les planter ?

Endives Dans La Terre
Aussi délicieuse crue que cuite, l’endive est un légume fréquemment répandu sur les étals en hiver. Si sa culture est un peu particulière, elle n’a rien de sorcier ! Si vous appréciez cette drôle de chicorée, vous pouvez donc la semer et la cultivez au potager.

Quand semer les endives ?

Les endives se sèment en place entre le mois de mai et le mois de juin. Il est à noter que cette période peut varier suivant les variétés.

Elle se récolte en octobre, période à laquelle va commencer le forçage : privée de lumière – et donc de photosynthèse – l'endive va développer les feuilles blanches très légèrement ourlées de vert ou de violet qui font sa particularité.

Quelles variétés choisir ?

Endives Rouges

L'endive est quasiment née par hasard. Il s'agit en effet d'une chicorée. Recouverte de terre, et donc privée de lumière, elle produit un chicon blanc, aux feuilles groupées et compactes. Il ne s'agit donc pas à proprement parlé d'une variété : elle est exclusivement obtenue par forçage. Et ce n'est d'ailleurs qu'au milieu du 19ème siècle que la saveur particulière de cette "chicorée loupée" fut réellement découverte et appréciée.

Au potager, vous avez cependant le choix entre différentes variétés :

  • L'endive blanche – parfois appelée chicon, Witloof ou chicorée de Bruxelles – est très répandue. Elle se distingue à son goût assez amer, c'est la raison pour laquelle on évite parfois de consommer son cœur ;
  • L'endive rouge (Endigia) doit son nom à la couleur rouge qui ourle ses feuilles. Issue du croisement de l'endive et de la chicorée rouge, elle bénéficie d'une saveur plus douce ;
  • La Carmine est issue du croisement de l'endive blanche avec deux variétés de chicorées : la Chioggia et la chicorée de Vérone.

L'endive blanche a la particularité de se déguster aussi bien crue que cuite. Les variétés rouges offrent une saveur plus douce et plus subtile. En revanche, elles se consomment exclusivement crues.

Que faire avant de semer des endives (préparation, etc.) ?

L'endive appréciera un sol bien amendé. Travaillez la terre à la fourche-bêche sur 30 cm, et incorporez une quantité généreuse de terreau et de fumier ou de compost bien mûr.

Comment les semer ?

Les endives se sèment en place, autrement dit : directement dans le jardin. Le semis est assez classique :

  1. Tracez des rangées espacées de 25 à 30 cm ;
  2. Semez les graines en ligne, à l'aide d'un semoir ;
  3. Recouvrez et tassez légèrement à l'aide du râteau ;
  4. Arrosez en pluie fine pour ne pas déplacer les graines.

Pour un semis plus régulier, n'hésitez pas à mélanger les graines à un peu de sable.

Attendez que les plants aient 3 à 4 feuilles pour éclaircir. Conservez un plant tous les 30 cm. Vous redoutez le gâchis ? Sachez que vous pouvez repiquer les plants au lieu de les éliminer.

Où planter les endives ?

L'endive exige un emplacement bien ensoleillé. Elle se plaira tout particulièrement en compagnie du radis, de la carotte, du navet ou du poireau. En revanche, on évitera de l'installer à proximité de l'artichaut, de la laitue ou du topinambour.

Comment les entretenir ?

Au potager, l'endive ne demande que peu d'entretien : il suffit de biner et d'éliminer les mauvaises herbes pour qu'elle se développe correctement. À l'automne, en revanche, il faut arracher les endives et procéder au forçage.

Arracher les endives

Les endives peuvent être arrachées dès le mois d'octobre. Pour échelonner les récoltes, on procède généralement à plusieurs arrachages, à intervalles réguliers, jusqu'en décembre.

  • Utilisez la fourche bêche, qui vous permettra de récupérer le plant et ses racines ;
  • Sélectionnez les plants les mieux développés (comptez 4 cm au collet) ;
  • Laissez ressuyer les racines pendant 10 jours, en plaçant les plants dans un espace ombragé.

Avant de procéder au forçage, préparez les plants en coupant les feuilles 2 cm au-dessus du collet et en coupant les racines en biseau, à 20 cm du collet.

Le forçage des endives

Il est possible de procéder au forçage au jardin :

  1. Réalisez une tranchée de 50 cm de profondeur au moins ;
  2. Déposez les racines les unes contre les autres, à la verticale, dans une terre bien meuble ;
  3. Recouvrez de terre (env. 20 cm) ;
  4. Arrosez ;
  5. Recouvrez d'une couche de paille (env. 20 cm).

La plupart des variétés se prêtent cependant à un forçage à la cave, qui se révèle souvent plus pratique.

  1. Préparez des caissettes étanches de 20 à 30 cm de hauteur ;
  2. Déposez du carton au fond, afin d'absorber le surplus d'eau ;
  3. Disposez les racines les unes contre les autres, à la verticale ;
  4. Recouvrez de terreau ;
  5. Placez les caissettes dans un espace frais (10 à 15°C), à l'abri de la lumière.

Comment arroser les endives ?

Au potager, les endives apprécieront un arrosage régulier, mais bien dosé : pas question d'inonder les racines ! Si vous optez pour un forçage à la cave, il est important de veiller à ce que le substrat soit bien humide.

Récolter des endives : quand et comment faire ?

Endives
©

Les endives se conservent mal : pas plus de quelques jours dans le compartiment à légumes du réfrigérateur. On les cueillera donc au fur et à mesure des besoins, pour les consommer dans la foulée, 3 à 4 semaines après le début du forçage. Cassez-les simplement à la base. Veillez à conserver les racines : vous pourrez sans doute procéder à une seconde récolte. Les endives sont très productives : après une deuxième récolte, elles produisent fréquemment de petits chicons tendres, délicieux en salade.

Les maladies des endives et que faire ?

L'endive ne craint pas la maladie. En revanche, elle redoute deux petits envahisseurs :

  • Le vers gris : cette larve de noctuelle, dodue et pouvant mesurer jusqu'à 5 cm, est très difficile à éradiquer. Un binage régulier peut y aider, en particulier si vous ouvrez l'oeil pour récolter les larves. Les oiseaux en sont friands, et si vous déposez les larves à leur portée, ils seront ravis de vous en débarrasser. Vous pouvez aussi opter pour un traitement biologique, en introduisant des nématodes, des parasites microscopiques qui se chargeront d'éliminer le vers gris ;
  • Le puceron Pemphigus Bursarius : à titre préventif, on évitera de cultiver l'endive à proximité du peuplier, sur lequel il hiverne volontiers. Pour en venir à bout, l'idéal est de s'en remettre à ses prédateurs naturels, comme la coccinelle.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.