Que faire au jardin en Juin : entretien, taille, plantation

Calendrier Jardin Juin
L’été est là, enfin, et comme tous les jardiniers vous allez pouvoir profiter pleinement des fruits de votre labeur. Mais surtout, prenez le temps d’apprécier votre jardin et ne le laissez jamais devenir une corvée.

Jardinage : résumé de ce qu’il faut faire en Juin

  • Continuez de désherber et de supprimer les fleurs fanées pour entretenir les massifs, les plates-bandes et les fleurs en pot.
  • Arrosez les jeunes plants et les nouvelles venues au fil des besoins.
  • Traquez les ravageurs et supprimez les drageons des rosiers.
  • Taillez les arbustes à floraison printanière.
  • Multipliez les grimpantes par marcottage.
  • Rabattez et nettoyez les vivaces à floraison printanière.
  • Prélevez des boutures sur les Œillets mignardise.
  • Semez les graines des vivaces.
  • Rabattez au sol le feuillage fané des bulbes. Déterrez et divisez les touffes surchargées.
  • Repiquez les annuelles et bisannuelles d'été dans les plates-bandes et les bacs, comme dans les paniers suspendus.
  • Semez les plantes apportant leurs couleurs à l'hiver et au printemps comme les primevères et les pensées.
  • Introduisez les nouveaux poissons dans le bassin.
  • Supprimez la couverture d'algues filamenteuses et de lenticules pour qu'elle ne bouche pas les pièces d'eau.
  • Tondez la pelouse et élaguez régulièrement les haies.
  • Donnez un coup de fouet à votre gazon avec un engrais liquide.
  • Arrosez les nouvelles pelouses semées ou posées au printemps.
  • Récoltez les légumes quand ils arrivent à maturité.
  • Plantez les crucifères d'hiver et protégez-les des ravageurs.
  • Arrosez généreusement les fruitiers et les légumes pendant les pics de sécheresse.
  • Aérez et donnez de l'ombre aux plantes de la serre.

Dernier délai :

  • Installez les nouvelles plantes avant les chaleurs d'été.
  • Semez les annuelles rustiques en extérieur pour une floraison cette année.
  • Repiquez les légumes gélifs comme les tomates et les haricots à rames pour avoir de belles récoltes cette année.

Préparez l'avenir :

  • Semez les endives à forcer en hiver pour les salades.
  • Marcottez les stolons des fraisiers pour obtenir de nouveaux plants.
  • Semez les graines des plantes en pot pour une floraison hivernale.

La météo du jardinier de Juin

Les fraîches journées de juin annoncent la chaleur de l'été qui s'avance à grands pas, Les températures avoisinent les 20 °c dans une bonne partie de la France mais peuvent descendre sous la barre des 10 °c certaines années N'oubliez pas d’arroser vos plantes les jours de grand beau temps, C'est le meilleur moyen d'aider vos nouvelles plantations à bien se plaire chez vous.

De fortes rafales de vent peuvent encore frapper la façade atlantique. Quant au mistral et à la tramontane, ils n'ont pas dit leur dernier mot. Il serait peut-être temps de penser un peu plus sérieusement à utiliser 'énergie éolienne, tellement plus écologique pour éclairer nos maisons.

Les jours rallongent et les nuages cèdent la place aux chaleureux rayons solaires. Le nord de la France profite de moins d'heures d'ensoleillement (207 à Lille) que le sud (326 à Toulon) mais chacun saura profiter du beau temps et s'activer pour finir de préparer un été fleuri.

Les précipitations déclinent mais il faut se méfier des apparences. Les orages disparaissent aussi vite qu'ils sont venus et ravinent les sols plus qu'ils n'étanchent leur soif. Quand la foudre tombe dans les jardins, elle détruit aussi bien les arbres que les installations électriques. L'évolution des impacts d'orage sur photos satellite est très impressionnante à regarder.

Il faudra des conditions météorologiques exceptionnelles pour qu'il tombe quelques flocons de neige en juin sur la quasi-totalité du pays. Et de toute façon, pas d'inquiétude : elle ne tiendra pas !

Les plates-bandes ornementales vont bientôt atteindre la perfection

Le moment est aussi venu de savourer tous les légumes d'été précoces.

Vers la fin du mois, les petits fruits seront mûrs à point, offrant un choix savoureux de baies jusqu'à la fin de l'été. Toujours vers la fin du mois, les rosiers vont se mettre à fleurir sérieusement. Sans parler de leur merveilleux parfum, ils offrent une variété de couleurs et de formes incomparable.

Les rosiers grimpants et sarmenteux sont particulièrement élégants dans l'encadrement des portes, le long des arbres et des grands arbustes. Votre rosiériste vous proposera un magnifique choix de rosiers en fleurs cultivés en conteneur. Faites-vous plaisir. N'hésitez pas à en planter quelques-uns pour apporter sur le champ une touche de couleur au jardin.

Presque tous les semis, repiquages et rempotages sont terminés. Le temps est maintenant venu de vous détendre dans le jardin. Les longues soirées d'été offrent une joie sans mélange. Quel bonheur de savourer un verre, assis tranquillement, en profitant de la fraîcheur d'un soir d'été. Ecoutez les oiseaux et les insectes, imprégnez-vous des senteurs, souvent plus fortes le soir. Appréciez les tableaux changeants de votre petit coin de paradis. Du plaisir à l'état pur !

Les premières sécheresses

Le mois de juin est généralement assez chaud, malgré quelques jours de pluie et quelques orages suivis de périodes chaudes et sèches. Il faudra donc garder un œil sur les variétés plantées récemment et les arroser autant et aussi souvent que nécessaire. Le soleil étant maintenant relativement fort, il est temps d'apporter de l'ombre aux serres et aux jardins d'hiver pendant la journée pour que vos plantes ne brûlent pas sous la fournaise. Une bonne ventilation est tout aussi essentielle. En règle générale, on laissera les aérateurs ouverts jour et nuit pendant tout l'été.

Heureusement, il n'y a pratiquement plus à craindre de gelées et l'on pourra sortir toutes les plantes gélives. Le moment est venu de garnir tous les bacs, paniers et parterres dont vous rêvez depuis des mois. Les tablettes encombrées de la serre, du jardin d'hiver et les rebords de fenêtres pourront être déchargés des jeunes gélives qu'ils abritaient. Si vous n'avez pas cultivé vous-mêmes vos annuelles et bisannuelles pour les parterres d'été, faites un saut à la jardinerie ou chez le pépiniériste dès que possible, sans quoi les plus belles plantes vous passeront sous le nez. Même si vous pensez que les parterres ne sont pas votre genre, allez y jeter un œil. Nul doute que vous serez tenté par quelques-unes des charmantes variétés apparues ces dernières années. N'ayez pas peur de planter serré, en laissant beaucoup moins d'espace que pour les parterres de rustiques. Après tout, ces plantes ne vont durer qu'une saison. Mieux vaut d'ailleurs surestimer vos besoins quand vous cultivez ou achetez les plantes à repiquer. Il y aura toujours un vide à combler ou une plante à remplacer.

Des ravageurs sur le pied de guerre

En pleine possession de leurs moyens dans un environnement chaud, ravageurs et maladies sont désormais passés à l'attaque, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Les méthodes de lutte biologique sont la meilleure solution, surtout dans la serre. Les conditions en intérieur sont plus propices aux prédateurs utiles, qui, pour la plupart, ont besoin de chaleur pour être efficaces.

Chaque fois que vous le pouvez, choisissez la solution biologique dans la lutte contre ravageurs et maladies avant de recourir instinctivement à tout un arsenal de produits chimiques. La plupart des problèmes de ravageurs et de maladies peuvent être maîtrisés par une bonne hygiène au jardin et des pratiques de jardinage et de cultures intelligentes : ne laissez pas les plantes pousser les unes sur les autres.

Fertilisez pour encourager des croissances vigoureuses, sans pour autant tomber dans l'excès sous peine d'un développement foliaire excessif, plus sensible aux attaques. En appliquant ces mesures simples, les plantes seront non seulement plus saines, mais aussi plus à même de se défendre contre les attaques des ravageurs et des maladies. Par la même occasion, vous réduirez la nécessité de recourir à des produits chimiques tellement nocifs pour notre précieux environnement. Un avenir climatique incertain

On assiste aujourd'hui à de nombreux débats sur les changements climatiques et leur impact sur notre avenir. Difficile cependant de savoir ce qui se passera à long terme ! Tout le monde semble néanmoins s'accorder sur le fait qu'il fera de plus en plus chaud et sec dans les régions méridionales et orientales de la planète et de plus en plus froid et humide dans les pays du Nord. On s'oriente également vers des conditions extrêmes, passant des sécheresses les plus dramatiques à des inondations non moins catastrophiques.

Jardin Juin
© istock

Une eau précieuse

Les effets de l'évolution du climat étant de plus en plus apparents, à nous de faire tout notre possible, à notre niveau, pour préserver les ressources naturelles de la planète. Si ce n'est déjà fait, appliquez un paillis de matière organique sur toutes les parcelles nues après la pluie ou l'arrosage pour retenir l'humidité. La culture de plantes couvre-sol est aussi une solution pour conserver l'eau et tenir les mauvaises herbes à distance.

En jardinerie ou en pépinière, vous trouverez un grand choix de variétés.

Si vous n'en avez pas encore, installez une citerne à l'extérieur de la serre ou du jardin d'hiver pour recueillir l'eau de pluie. Les plantes se développent toujours mieux arrosées à l'eau de pluie qu'à l'eau du robinet, surtout dans les régions où l'eau est calcaire.

Certaines plantes comme les rhododendrons et les azalées cultivées en pot préfèrent des conditions acides.

L'eau calcaire ne leur convient pas. Vous aurez alors tout intérêt à installer une citerne pour récupérer l'eau de pluie réservée en priorité à leur arrosage.

Si les plantes préfèrent en général l'eau de pluie, c'est qu'elle ne contient pas les produits chimiques ajoutés à l'eau du robinet pour éradiquer les bactéries néfastes pour l'homme. Contrairement à nous, les plantes n'ont pas de reins pour filtrer ces produits agressifs.

Un jardin toujours engageant

Les occasions ne manqueront pas de jouir du jardin pendant les journées chaudes et ensoleillées de juin, car les tâches auxquelles s'atteler sont nombreuses. Il va falloir s'occuper des variétés à floraison printanière qui arrivent en fin de saison. Les arbustes seront taillés, les vivaces toilettées et divisées ; le spectacle sera ainsi assuré l'année prochaine et vos plantes à floraison estivale auront plus belle allure sur un fond propre et net que dans un cadre négligé et surchargé.

Bien qu'elle soit souvent considérée comme fastidieuse, la suppression des fleurs fanées est une tâche importante qui encourage l'apparition de nouvelles fleurs. La période de floraison de certaines plantes comme les pensées s'avère parfois très courte si on ne supprime pas leurs inflorescences flétries. Il sera tout aussi profitable de supprimer les roses fanées des rosiers remontants au fur et à mesure de leur flétrissement ; c'est le meilleur moyen d'encourager de nouveaux bouquets au fil de l'été et de l'automne.

Des plantes qui défient la chaleur

Certaines plantes prospèrent littéralement dans les conditions les plus chaudes et les plus sèches : il s'agit des plantes aromatiques méditerranéennes que sont les thyms et l'origan, les sauges et le romarin. Il existe désormais tellement de jolies variétés, aux feuillages colorés ou panachés, qu'il est vraiment tentant de les réunir dans un jardin de plantes aromatiques.

Ce jardin géométrique tout simple est assez facile à réaliser et fera de l'effet à peine garni. En le situant près de la cuisine, la cueillette n'en sera que plus facile. Vous pouvez aussi en faire la décoration centrale des carrés du potager, comme nous le proposons en novembre.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.