Que faire au jardin en Janvier ?

Calendrier Jardinage Janvier
Votre jardin vous paraît un peu triste en ce moment ? Vous pensez qu’il n’y a pas grand-chose à y faire ? Détrompez-vous ! Même ces temps rigoureux sont égayés par des plantes, et de nombreux travaux vous attendent.

Jardinage : résumé de ce qu’il faut faire en Janvier

  • Veillez à ce que les oiseaux aient assez de quoi se nourrir et s'abreuver.
  • Surveillez et éliminez les mauvaises herbes à germination hivernale.
  • Supprimez les feuilles détrempées des couronnes.
  • Poursuivez le bêchage tant que l'état du sol le permet. Bâchez le sol pour l'abriter de l'humidité.
  • Commandez les graines et les bulbes à floraison estivale.
  • Inspectez les arbres et arbustes récemment plantés. Remettez-les en place s'ils ont été soulevés par le gel.
  • Secouez la neige sur les arbres, arbustes et haies surchargés, avant que son poids ne casse les branches.
  • Vérifiez les tuteurs des arbres et des arbustes.
  • Protégez les plantes sensibles au vent et au froid.
  • Plantez les haies d'arbustes à feuilles caduques.
  • Pratiquez la taille de formation des arbres et des arbustes.
  • Taillez les glycines et les autres grimpantes vigoureuses.
  • Prélevez les boutures ligneuses sur les arbres et les arbustes.
  • Prélevez les boutures de racines sur les vivaces.
  • Suivez la croissance des bulbes forcés.
  • Semez les pois de senteur sous abri.
  • Aérez le gazon pour améliorer le drainage.
  • Veillez à ce que le bassin ne soit pas gelé sur toute sa surface.
  • Semez les légumes précoces sous abri.
  • Faites pré-germer les pommes de terre hâtives.
  • Protégez les arbres fruitiers des oiseaux.
  • Plantez les fruitiers et pratiquez la taille d'hiver.
  • Forcez la rhubarbe.
  • Semez les plantes d'été à repiquer sous abri.

Dernier délai :

  • Taillez la vigne avant le début de la montée de sève.
  • Protégez les plantes en contenant contre le gel et isolez les robinets extérieurs.

Préparez l'avenir :

  • Réchauffez des parcelles de terrain sous cloche, en vue des premiers semis en terre.
  • Nettoyez les pots et caissettes pour les semis de printemps.
  • Envoyez la tondeuse en révision.

La météo du jardinier de Janvier

Les températures hivernales en France dépendent beaucoup de l'influence océanique et de la disposition du relief. Janvier et février connaissent souvent de grandes offensives du froid. La nuit, les températures peuvent fortement chuter si le ciel est dégagé, si le vent ne souffle pas et si les terres sont recouvertes de neige. L'air le plus froid se situe au niveau du sol. Mouthe (Doubs) détient le record de froid, qui est de -35 °c le 3 janvier 1971. Les températures moyennes sont de 0-3 °c dans l'Est, 3-7 °c dans l'Ouest et 9 °c en Corse.

Janvier est souvent balayé par des vents forts voire de violentes tempêtes, accompagnant les dépressions qui traversent la France d'ouest en est. Le nombre de jours de vent et leur force varient donc selon les régions on a relevé une moyenne de 11 jours de vent à Marignane et 12 jours à Brest pour 2,5 jours à Bourg-Saint-Maurice ou Vichy.

La région méditerranéenne bénéficie d'un excellent ensoleillement, tandis que certaines îles bretonnes profitent d'un microclimat leur permettant de voir pousser figuiers et mimosas. Dans le Sud, le soleil brille à son maximum en janvier pendant 155 heures à Perpignan pour seulement disons, 60 heures à Pans.

La quantité de pluie tombant sur l'Hexagone dépend aussi de la topographie (montagne ou plaine) et de la proximité de l'Atlantique, le Sud et l'Est étant les régions les plus sèches. Il tombe généralement 33 mm de pluie à Strasbourg, 47 à Marseille pour 101 mm à Bordeaux ou 138 à Brest.

Il neige rarement sur les régions côtières par rapport aux massifs montagneux souvent bien pourvus. II peut très bien ne pas neiger du tout de l'hiver dans certaines régions quand d'autres subiront régulièrement de fortes giboulées. On notera 1 3 jours de neige en moyenne dans les Alpes et à peine 1 à Nice.

Un vent frisquet, le gel et les pluies violentes

Ces conditions climatiques donnent souvent l'impression que l'on ne peut rien faire dans le jardin à cette époque. Mais même si janvier est l'un des mois les plus froids de l'année, on peut aussi affirmer qu'il est porteur de toutes les espérances, et s'extasier sur ces quelques plantes qui osent fleurir.

Sans se laisser distraire par des explosions de couleurs contrastées, c'est le moment d'admirer les élégantes silhouettes des branches nues, la couleur et la texture des écorces, le port solide et rassurant des persistants. Et un jardin éclatant de neige sous le soleil hivernal est toujours un spectacle plein de grâce.

Surveiller la météo

Un tapis de neige peut être bénéfique pour le jardin, car il détruit les ravageurs indésirables et protège les plantes des gelées sévères. Gardez néanmoins un œil attentif sur les prévisions météorologiques, particulièrement sur les avis de fortes chutes de neige ou de gelées, car il faudra prendre des mesures pour protéger certaines plantes.

Les conifères sont particulièrement sensibles à l'enneigement, car le poids de la neige peut casser les branches ou leur infliger une mauvaise courbure.

Les cages à fruits peuvent aussi beaucoup souffrir sous le poids d'une lourde neige.

Les vents violents sont également un des traits caractéristiques de janvier : il est donc essentiel de vérifier le tuteurage des jeunes arbres et des arbustes, surtout dans les régions exposées aux tempêtes ; il est tout aussi essentiel de fournir un écran coupe-vent aux arbustes récemment plantés. La morsure du vent peut être dévastatrice, surtout sur les feuilles des persistants.

Les jeunes feuilles risquent d'être brûlées, et dans ces cas-là elles s'en remettent rarement. Pendant l'hiver, une protection provisoire garantira l'investissement que vous avez fait dans de nouvelles plantes.

Il arrive que le gel soit plus intense dans certaines zones de votre jardin, surtout s'il comporte une pente ou une dénivellation. L'air froid étant plus lourd que l'air chaud, il s'accumule dans les parties basses. Il faut absolument prendre ce fait en compte en choisissant l'emplacement des plantes gélives. Cette mise en garde vaut aussi pour les arbres fruitiers plantés en contrebas dans une poche de gel : cela peut être très dangereux pour les fleurs au printemps.

Jardin Janvier Gelé
© istock

Un peu d'exercice

Les jours rallongent imperceptiblement, profitez-en pour vous refaire une santé après les fêtes de Noël.

Si vous voulez vous réchauffer par une froide journée d'hiver, remettez-vous au bêchage des plates-bandes et du potager, à condition que le sol ne soit ni saturé d'eau ni gelé. Si le sol est gelé, c'est le moment d'épandre du fumier ou du compost de jardin.

Les pelouses tireront aussi profit de vos soins, même si l'on n'est encore qu'au milieu de l'hiver. Dans quelques mois, un gazon vert et moelleux récompensera généreusement tout le travail réalisé maintenant.

Mais évitez de piétiner le gazon quand il est gelé. L'époque est aussi aux réparations : faites le tour du jardin et inspectez les clôtures et treillages. Toutes les opérations de propreté changeront le visage du jardin lors des beaux jours. Ayez toujours un petit carnet dans votre poche lorsque vous bricolez dans le jardin.

Il vous sera utile pour noter toutes les idées de modifications que vous souhaitez apporter dans le jardin, et surtout les plantes à acheter ultérieurement.

Au plaisir des yeux

Moins fatigante, une promenade autour du jardin en janvier peut réserver bien des surprises, par exemple les perce-neige et le tapis jaune de l'aconit d'hiver en pleine éclosion. Une autre incontournable de janvier est la rose de Noël, Helleborus niger, qui malgré son nom fleurit en janvier, mais le blanc éblouissant de ses fleurs vaut bien cette attente. Protégez les plantes lorsque les boutons commencent à s'ouvrir, vous éviterez que la pluie ou la neige ne tache les fleurs.

En hiver, n'oubliez pas non plus l'immense apport ornemental des arbustes à écorces décoratives. Les cornouillers (Cornus), par exemple, s'ils ont été taillés au printemps, offrent au regard des tiges hivernales éclatantes dans toutes les nuances de rouge, vert, jaune et même noir.

Les arbustes à feuilles persistantes et les conifères de toutes les teintes, du vert foncé au doré, ajoutent aussi leur touche de vie et d’éclat au décor d'hiver.

Le parfum est une autre valeur ajoutée de nombreuses plantes en cette saison : chimonanthe, Viburnum x bodnantense et sarcococca qui accueillent l'année nouvelle avec d'étonnantes fragrances.

Prévoir l'avenir

Si le temps est trop froid et humide pour s'aventurer dehors, il y a largement de quoi s'occuper à l'intérieur.

C'est le moment rêvé pour planifier tous les travaux de l'année. Une tâche essentielle consiste à vous installer confortablement et à parcourir les catalogues de graines en dégustant une boisson chaude.

Vous pouvez aussi aller faire un tour à la jardinerie la plus proche et acheter vos graines. Et même si les premiers bulbes de printemps ne sont pas encore prêts à éclore, il est déjà temps de choisir ceux qui sont à floraison estivale.

Les premiers semis

Il n'est pas trop tôt pour commencer à semer les cultures précoces, celles qui font toujours le plus plaisir et qui, bien sûr, vous feront faire le plus d'économies.

Les plantes d'été à repiquer qui ont une croissance particulièrement lente, comme les pélargoniums et les mufliers (Antirrhinum), peuvent aussi être lancées vers la fin du mois. Si vous disposez d'une serre ou d'un jardin d'hiver suffisamment chauffé pour éviter le gel, vous êtes paré pour un démarrage foudroyant, mais une serre n'est pas indispensable pour de nombreuses plantes qui peuvent être cultivées sur les rebords de fenêtre.

Faire pousser ses propres plantes à partir de semis est toujours excitant, même pour un jardinier chevronné. C'est très simple, mais quelques accessoires sont nécessaires pour apporter un supplément de chaleur en cette saison.

Chauffer une serre entière revient très cher de nos jours, et beaucoup de plantes peuvent démarrer dans une mini-serre de multiplication. Les plantes comme les tomates et les plantes d'été à repiquer gélives exigent pour germer ce petit surplus de chaleur, de préférence en provenance du sol.

C'est là qu'une serre de multiplication, où le compost chauffe doucement par la base, s'avère utile. Il en existe de nombreux modèles. Votre choix dépendra du cout, de l'espace disponible et de la quantité de graines à semer. Les serres les moins chères et les plus simples rendent un excellent service.

Soyez très attentifs aux appareils électriques, surtout ceux qui sont au contact de l'humidité, et suivez à la lettre les instructions du fabricant. Si vous avez le moindre doute, renseignez-vous auprès du fabricant ou d'un électricien professionnel.

Un peu de bricolage

Un élément d'équipement utile sur les tablettes dans la serre, et inestimable si vous n'avez que la table de la cuisine pour préparer vos semis, est le caisson de rempotage, avec un dos et des côtés qui évitent de répandre du compost partout.

Et voilà, ce mois va être presque aussi actif qu'un mois d'été. Vous êtes sûrement impatient de vous y mettre.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.