Que faire au jardin en mars : entretien, taille, plantation

Calendrier Jardinage Mars
Enfin le premier mois du printemps ! Le jardin commence à revivre après un hiver long et morne, Mais mars est un mois à la météo capricieuse : au doux rayon de soleil d’un jour peut succéder un coup de gel.

Une profusion de fleurs devrait bientôt égayer le jardin. Les bulbes à floraison printanière s'épanouissent et, vers la fin du mois, ces loyaux arbustes vernaux que sont les forsythias vont laisser jaillir leur étourdissante explosion de fleurs jaunes.

Quelques cerisiers à floraison précoce annoncent le tableau spectaculaire de leur éclosion à venir.

Plus tard, les pendules avancent d'une heure et allongent d'autant le jour, vous n'avez donc aucune excuse pour ne pas profiter de ce temps gagné au jardin, car même à cette époque de l'année, vous trouverez qu'il n'y a pas assez d'heures dans la journée pour tous les travaux que vous projetez.

Jardinage : Mars en bref

  • Paillez le sol nu des parterres et plates-bandes.
  • Transplantez les arbustes persistants.
  • Taillez les rosiers-buissons et les rosiers arbustifs.
  • Taillez les arbustes à tiges hivernales colorées.
  • Multipliez les arbustes par marcottage.
  • Augmentez vos stocks de vivaces en prélevant des boutures sur les nouvelles pousses.
  • Déterrez et divisez les touffes surchargées de vivaces.
  • Divisez les primevères après la floraison.
  • Prélevez des boutures sur les tubercules de dahlias.
  • Plantez les bulbes à floraison estivale.
  • Semez les pois de senteur en extérieur, ou replantez les plantules cultivées sous abri. Pincez l'extrémité des jeunes pousses pour favoriser l'apparition de pousses latérales.
  • Semez les annuelles rustiques en place.
  • Réensemencez les zones de gazon dénudées.
  • Commencez à tondre régulièrement la pelouse.
  • Sortez les pompes et réinstallez-les dans les bassins. Commencez à nourrir les poissons.
  • Semez les légumes en extérieur et endurcissez les jeunes plants à replanter.
  • Plantez les pommes de terre et asperges précoces.
  • Protégez les fleurs des fruitiers des gelées tardives.
  • Semez sous abri les annuelles semi-rustiques et les plantes à repiquer gélives.
  • Arrosez régulièrement les plantes en intérieur maintenant que le temps se réchauffe.

Dernier délai :

  • Finissez de planter les arbres et arbustes à racines nues et les nouveaux arbres et buissons fruitiers.
  • C'est la dernière limite pour planter les perce-neiges et les aconits d'hiver.

Préparez l'avenir :

  • Mettez les sacs de culture dans la serre pour les réchauffer avant de planter.
  • Mettez en place les tuteurs et autres supports sur les jeunes plantes avant qu'elles n'en aient réellement besoin.

La météo du jardinier de Mars

Mars peut être un mois très froid, même si les températures sont en hausse. Cependant, ne vous laissez pas surprendre par les sévères gelées qui s'abattent par nuit dégagée et rendent le sol si dur que les plantes gélives n'y résistent pas. Jour après jour, la température dépend directement de la couverture nuageuse et des vents.

Les vents sont souvent glaciaux en mars, mais ils aident aussi à assécher le sol après les pluies et neiges hivernales. Les régions côtières subissent plus fréquemment les assauts du vent (une moyenne de 11 jours à Marignane, 12 à Brest) que les régions de montagne (1,6 à Bourg-Saint-Maurice) ou de plaine (1,4 à Montluçon). Toutes les zones côtières sans exception sont balayées par les vents qui, de plus, transportent du sel qui abîme les plantes.

La longueur croissante des jours est synonyme d'un meilleur ensoleillement, même si comme on le sait bien, le sud du pays est un peu plus privilégié ! Il faudra aussi compter avec des passages nuageux quotidiens venant s'interposer entre le soleil et nous. En moyenne, le Nord bénéficie de 120 heures de soleil pour 190 dans le Sud.

Les chutes de neige sont rares à cette époque de l'année, mais le manteau neigeux peut encore être épais en haute montagne, ce qui retarde l'arrivée du printemps. En mars 946, il y avait 40 cm de neige dans Paris, En montagne, 10 jours de neige en mars est une moyenne. On appelle giboulée de mars ces pluies soudaines où se mêlent neige et grêle.

Gelées En Mars Jardin
© istock

Commencer en douceur

Si vous avez sommeillé dans un fauteuil tout l'hiver, et si vous avez soudain une envie irrésistible de sortir et de mettre de l'ordre dans le jardin avec l'arrivée du printemps, commencez en douceur. Mais loin de nous l'idée de vous dissuader. Le jardinage est un bon exercice, et il n'y a rien de mieux pour se dérouiller que de travailler au jardin par une journée claire et ensoleillée. Avant d'attaquer les travaux éreintants comme le bêchage, échauffez-vous avec quelques exercices d'assouplissement qui vous aideront à travailler.

D'ailleurs, les tâches comme le bêchage ne doivent se pratiquer que par courtes périodes. Une journée entière de mouvements répétitifs peut vous casser le dos. Commencez donc par une petite demi-heure de bêchage, puis passez à une activité qui ne vous oblige pas à vous pencher.

Entamez par exemple le bricolage du mois, un élégant obélisque. Orné de plantes à fleurs, il apportera une dimension de hauteur à une plate-bande. Ce type de décoration peut être onéreux à l'achat, mais avec seulement un petit don de menuisier et quelques outils, vous pouvez en fabriquer un vous-même, voire deux. Faire couper le bois aux bonnes dimensions lorsque vous l'achetez : cela vous simplifiera le travail, ce ne sera plus qu'un kit à assembler.

Un temps changeant

L'inconstance du temps est caractéristique de février, un jour avec un ciel bleu, le suivant mouillé d'averses glacées. Profitez des jours meilleurs pour vous atteler à des tâches comme la préparation des lits de semence pour les plantes annuelles rustiques en extérieur et pour les légumes, dans les sols que vous avez précédemment couverts de bâches en plastique. N'oubliez jamais qu'il peut encore y avoir de fortes gelées.

Ne succombez donc pas à la tentation d'acheter des plantes à repiquer qui commencent à apparaître dans les jardineries, sauf si vous disposez d'une serre ou d'un endroit hors gel où les garder jusqu'à ce que tout risque soit passé. Et ne vous hâtez pas d'ôter les protections des plantes gélives couvertes ou enveloppées pour l'hiver. Les plantes peuvent être découvertes dans la journée, mais gardez les matériaux de protection à portée de main en cas de prévision de gelée nocturne.

Quand semer en extérieur ?

En règle générale, les semis en extérieur de légumes et d'annuelles rustiques peuvent démarrer ; mais dans les régions les plus froides, mieux vaut attendre la fin du mois ou le début du mois d'avril.

Si la terre est lourde et argileuse, il est également préférable de retarder les semis, à moins d'avoir couvert le sol pendant une partie de l'hiver. Rappelez-vous que si les ouvrages comme celui-ci donnent des conseils généraux de calendrier, vous devez toujours vous baser sur les conditions climatologiques locales pour décider de semer ou de replanter en extérieur.

Si vous avez un petit jardin, essayez cette année de planter des légumes parmi les fleurs. La plupart des jardins modernes sont trop petits pour accueillir un potager et un jardin d'agrément, mais les fruits, légumes, plantes aromatiques et plantes ornementales se développent harmonieusement. Beaucoup de légumes ont un charme certain et peuvent créer un contraste intéressant avec les ornementales dans les plates-bandes.

Par exemple, le feuillage fin et plumeux des carottes ressort élégamment sur la densité des feuilles d'hostas.

Le riche feuillage de la betterave ou de la poirée à cardons rouge offre une belle toile de fond aux vives couleurs des annuelles et bisannuelles. Les artichauts et les cardons sont des plantes architecturales qui se distinguent dans n'importe quelle plate-bande. Il est très amusant de marier et mélanger les plantes. Le résultat sera aussi plaisant à regarder que productif. Semez ou plantez les légumes en groupes plutôt qu'en rangées traditionnelles, ils s’harmoniseront parfaitement.

Mars Jardin
© istock

Guetter les mauvaises herbes

Rappelez-vous que de nombreux petits travaux qui participent à la belle allure du jardin peuvent se réaliser à un rythme très tranquille. Au cours de votre promenade autour, surveillez la levée des plantules des mauvaises herbes et déterrez-les à la binette. Choisissez pour ce faire un jour chaud et ensoleillé, vous laisserez alors les mauvaises herbes sécher au soleil. Arrachez les vivaces pendant qu'elles sont encore jeunes, ainsi il sera plus facile de maîtriser leur propagation.

Mais le désherbage peut se transformer en corvée.

Pour l'éviter, la solution consiste à pailler les parterres et les plates-bandes avec une couche épaisse de matière organique, après les avoir nettoyés. Cette méthode efficace pour empêcher les mauvaises herbes de pousser est aussi parfaite pour conserver l'humidité du sol et réduire la fréquence des arrosages lors des périodes de sécheresse estivale. Bien que cela semble parfois difficile à croire, l'eau est une denrée qui se fait rare, en raison de l'évolution des schémas météorologiques au niveau mondial, liées au réchauffement de la planète. Nous devons faire le maximum pour l'économiser.

Le meilleur moment pour appliquer un paillis est le début de printemps, lorsque le sol est encore humide.

Ainsi l'évaporation de l'humidité à la surface du sol sera ralentie. Commencez par arroser si le temps a été sec. Si le paillis est appliqué sur un sol sec, l'eau aura du mal à pénétrer dans le sol.

Tailler les rosiers

C'est la saison traditionnelle de la taille des rosiers-buissons et des arbustifs. Certains préfèrent les tailler à l'automne, mais il y a des arguments en faveur du printemps. D'abord, plus vous laisserez de végétation dans le jardin au cours de l'hiver, plus vous fournirez d'abris aux petits animaux.

Ensuite, si vos rosiers ont souffert pendant l'hiver, vous pouvez alors adapter votre taille pour retrouver une belle forme après avoir rectifié les dégâts. N'ayez pas peur de tailler sévèrement les rosiers-buissons. Les variétés modernes tendent à être greffées sur les racines d'espèces beaucoup plus vigoureuses et ont un énorme potentiel de croissance.

Ils réagissent au défi d'une taille sévère en produisant de belles pousses et fleurs.

Lutter contre les ravageurs

La présence des ravageurs et des maladies commence à se faire sérieusement sentir, surtout dans la serre, le jardin d'hiver ou la maison. Envisagez la lutte biologique, comme les bactéries ou les nématodes prédateurs qui tuent des ravageurs spécifiques. La presse de jardinage en fait régulièrement la promotion et vous pouvez les commander par correspondance. La plupart des produits s'utilisent dans la serre, mais il en existe que vous pouvez incorporer à l'arrosage pour lutter contre les limaces. Plus tôt vous maîtriserez le problème des limaces et des escargots, mieux cela sera : Ils sont aussi avides de la tendre verdure qui émerge du sol.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.