Les miniserres (et bonbonnes) pour réussir vos cultures en intérieur

Mini Serre Plante D'intérieur
Pour réussir les semis et les boutures délicates, rien de tel qu’une miniserre de culture, qui permettra de maintenir une forte humidité et même de chauffer le terreau. Il existe aussi des modèles décoratifs, destinés à accueillir les espèces capricieuses ou quelques petites raretés qui feront votre fierté…

Pour les plantes délicates et capricieuses

Si vous n'avez pas la chance de posséder une serre ou une véranda, ne désespérez pas de réussir la culture des plantes les plus délicates, notamment les orchidées et les Broméliacées épiphytes, certaines fougères et les plantes carnivores. Toutes ces espèces manquent cruellement d'humidité atmosphérique dans nos maisons et c'est la cause principale des échecs. Il suffit de les enfermer dans une « prison de verre » pour que tout change. En effet, l'eau contenue dans le substrat va naturellement s'évaporer, mais rester prisonnière de la paroi de verre (ou de plastique), créant la moiteur que recherchent les plantes citées plus haut.

De par l'effet de serre, qui emprisonne les calories apportées par la lumière, la température à l'intérieur d'une miniserre s'élève, ce qui provoque une meilleure croissance des plantes et favorise la germination des graines ou l'enracinement des boutures.

Notre conseil : Choisissez un modèle aussi volumineux que possible. En effet, les plantes vont bien se plaire sous verre ou sous plastique et prospérer rapidement. Mais il ne faut surtout pas que leur feuillage touche la paroi transparente, sous peine de risquer une attaque fatale et rapide de pourriture grise.

La miniserre décorative

C'est à la fois un écrin esthétique et une « bulle écologique » qui bénéficie du microclimat que nous venons de décrire. On trouve dans cette catégorie les « bonbonnes » et autres grands récipients en verre, que l'on peut transformer en petit jardin tropical. Le décor peut prospérer plusieurs années à l'intérieur, à condition de ne pas trop arroser (le récipient est étanche) et d'éviter l'exposition à la lumière directe. En effet, la paroi transparente joue l'effet d'une loupe pour les rayons lumineux, ce qui peut provoquer des brûlures graves du feuillage en cas de forte insolation.

Plus onéreuses, mais véritables petits objets d'art, les reproductions en miniature des verrières à l'ancienne se caractérisent par une structure métallique qui supporte les vitres. Les différents modèles sont quasiment réalisés sur mesure par des artisans spécialisés. Ce type de miniserre fera partie intégrante du décor de la pièce. Il faut s'assurer avant l'achat que les différents éléments soient faciles à démonter et à assembler, afin que l'entretien ne se transforme pas en pénible corvée.

L'orchidarium est une sorte de vitrine ou de serre en miniature, qui comprend non seulement la structure, mais aussi les accessoires avec chauffage, éclairage, humidificateur, ventilateur et thermostat. C'est une fabrication artisanale onéreuse, mais la seule à garantir des résultats à 100 %.

Mini Serre Plante Intérieur
© istock

Miniserre à multiplication

Ce sont des petites fabrications plus larges que hautes où il est impossible de cultiver des végétaux, hormis quelques petites carnivores, des plantes cailloux et des micro-orchidées.

Ces miniserres en plastique se composent d'un bac qui reçoit le terreau et d'un dôme transparent qui s'applique dessus, permettant une fermeture étanche. On crée une ambiance « à l'étouffée », propice à l'enracinement des boutures. Vous obtiendrez de meilleurs résultats avec les modèles qui disposent d'une résistance chauffante. Placée au fond du bac, une fois branchée, elle fait monter la température du terreau jusqu'à 25 °c. On regrettera qu'il ne soit pas proposé de modèles avec thermostat, permettant de moduler avec précision la température en fonction des espèces semées ou bouturées.

Bon à savoir : La plupart ne disposant pas d'orifices d'évacuation de l'eau en excès, prévoyez une couche drainante.

Comment jardiner sous verre ?

La difficulté de la réalisation d’un décor dans une bonbonne vient du diamètre de l'orifice. Si vous ne pouvez pas y passer la main, utilisez des baguettes en bambou qui vous serviront de plantoir. Choisissez des plantes suffisamment petites pour qu'elles glissent dans l'ouverture sans s'abîmer. N'utilisez pas de terreau. En raison de la forte humidité ambiante, il risquerait d'entraîner l'apparition de pourriture. Du sable grossier, des cailloux et des billes d'argile expansée conviennent bien.

Réalisez des couches de matériaux de couleurs différentes pour accroître l'aspect décoratif de la composition. Les plantes à utiliser sont : fittonia, piléa, pépéromia, sélaginelle, hypoestes, saintpaulia miniature, petites fougères pour les plantations périphériques. Pour le centre, un jeune plant de chamaedorea, cordyline, pléomèle, croton.

Arrosez parcimonieusement, en ajoutant un bouchon d'engrais liquide dilué dans 10 litres d'eau.

  1. Remplissez le quart du récipient avec des billes d'argile expansée ou des petits cailloux blancs très soigneusement nettoyés.
  2. Les très jeunes plantes sont dépotées, en veillant à ne pas abîmer les racines. Compactez la motte au creux de la main, afin de faciliter la plantation dans la bonbonne.
  3. Installez sur la périphérie les plantes basses et au centre une espèce à port vertical. Arrosez, puis fermez la bonbonne pour obtenir une forte hygrométrie à l'intérieur.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.