Comment arroser une orchidée ?

orchidée rose

Cette fleur délicate, mais tellement jolie et décorative demande de l’attention pour s’épanouir complètement. L’arrosage est primordial pour éviter aux racines de se dessécher ou de pourrir. Il faut savoir quand, comment et à quelle fréquence lui donner un apport d’eau afin de conserver des plantes de belle vitalité et dont la floraison enchante vos sens. Une orchidée blanche dans une pièce de vie ou une salle de bain insuffle une touche déco appréciable, mais également beaucoup de fraicheur.

Présentation de l’orchidée

De magnifiques fleurs très délicates, des parfums légers et enchanteurs… ce sont les orchidées. Cette fleur a toujours fasciné, et ce, depuis la nuit des temps ou presque. On apprécie ses fleurs aux formes variées, ses coloris et les nombreuses espèces existantes. Que ce soit au jardin ou dans nos intérieurs en pot, l’orchidée est une plante superbe et très décorative.

L’orchidée pourrait être considérée comme une véritable survivante, elle pousse n'importe où et surtout dans les endroits les plus inattendus. On en trouve dans les régions tropicales bien entendu, mais également dans le pergélisol de la toundra et parfois même sous terre. C’est certainement à ce titre qu’est due la fascination qu’elle exerce sur l’homme depuis toujours.

Les graines de l’orchidée s’échappent de la plante, et portées par le vent, elles peuvent aller très loin parfois. Mais avant qu’ait lieu ce phénomène, elle entretient une relation appelée relation symbiotique avec un champignon spécifique. C’est lui qui stocke les minéraux et l’eau pour ses besoins personnels, mais également pour assurer le développement de pousses sur l’orchidée. La plante partage ensuite en retour les sucres issus de la photosynthèse avec ce champignon.

Certaines de ces plantes possèdent de larges feuilles plissées et des fleurs qui évoquent un peu la cire dans la matière et qui durent très longtemps, c’est le cas de la Lycaste. Son nom est tiré de celui de la nymphe grecque. D’ailleurs, la légende veut que cette fleur ait été dédiée à la fille de Priam, le tout dernier roi de Troie.

Parmi les espèces d’orchidées les plus connues, on trouve :

  • L’orchidée phalaenopsis: c’est la première plante en pot la plus offerte et elle est à ce titre surnommée la reine des plantes. Elle fleurit généralement deux fois par an et la floraison peut durer entre 1 et 6 mois.
  • L’oncidium : elle refleurit chaque année, et elle présente l’avantage de supporter des températures assez fraiches.
  • Le sabot de Vénus: il peut donner jusqu’à une fleur par mois durant 12 à 24 mois.

Le matériel nécessaire

Pour entretenir efficacement et arroser votre orchidée, vous avez besoin d’un peu de matériel :

Le vaporisateur : c’est l’accessoire indispensable. Il a plusieurs fonctions : il permet d’arroser la plante et de brumiser les racines extérieures. Il est préférable de le choisir suffisamment résistant et d’opter pour un jet réglable.

De l’engrais : vous en mettez dans l’eau d’arrosage toutes les deux semaines environ afin d’obtenir une abondante floraison.

Un seau de jardinier : celui-ci vous permet de faire tremper la plante complètement pour l’arroser en prenant soin ensuite de laisser l’eau s’évacuer avant de la remettre dans son pot décoratif.

Quand arroser l’orchidée ?

L’arrosage d’une orchidée doit être fait à la bonne fréquence et au bon moment pour que celle-ci vive le plus longtemps possible. Cela varie en période de floraison et hors de ces moments :

En période de floraison :

Vous arrosez votre plante en moyenne une fois par semaine.

Vérifiez avant l’arrosage que le substrat est bien sec, pour cela mettez votre doigt à 2 cm de profondeur. Laissez toujours la terre de l’orchidée sécher entre deux arrosages.

Une autre méthode consiste à soupeser le pot, si celui-ci vous parait anormalement léger, elle a sans doute besoin d’eau.

Si votre plante se trouve dans un pot transparent en plastique, regardez bien les racines. Tant que ces dernières sont vertes et brillantes, n’arrosez pas, en revanche, faites-le dès qu’elles deviennent grises et ternes.

Hors de la période de floraison

Lorsque l’orchidée a défleuri, il est indispensable d’espacer les arrosages. Généralement, on conseille de le faire une fois tous les quinze jours.

Notre conseil : en cas de doute, évitez d’arroser votre plante plutôt que de l’arroser une fois de trop.

Comment arroser l’orchidée ?

Avant de vous expliquer comment arroser votre orchidée, sachez qu’il est préférable d’utiliser une eau peu calcaire :

  • Eau en bouteille qui ne contiendrait pas plus de 10 mg de calcium au litre, l’eau de source est particulièrement recommandée.
  • Eau osmosée
  • Eau de pluie que vous aurez pris soin de récolter dans un contenant parfaitement propre.
  • Eau provenant de votre carafe filtrante.

Notre conseil : si vous pouvez utiliser de temps à autre de l’eau du robinet, il faut en revanche bannir complètement l’eau déminéralisée ou adoucie. En effet, celle-ci contient des ions négatifs, très mauvais pour toutes les plantes.

La bonne technique d’arrosage

Commencez par immerger complètement votre plante dans un seau d’eau

Étant donné que le cœur de l’orchidée ne doit pas être en contact avec l’eau, en tout cas il est préférable de l’éviter, il est plus facile de la baigner afin de l’arroser par le bas. Vous procéderez ainsi et en le faisant de préférence le matin :

Immergez votre plante dans une bassine d’eau dont le niveau atteint des trois quarts du pot. L’eau sera à température ambiante.

Laissez votre pot tremper environ dix minutes jusqu’à ce que plus aucune bulle d’air ne s’échappe.

Notre petite astuce : tous les 15 jours, hormis en hiver, ajoutez un engrais spécial orchidée ou à défaut un engrais classique. Dans ce cas, diluez le deux à trois plus qu’il n’est indiqué sur la notice. Fertiliser cette plante permet de lui assurer longévité et une bonne croissance. L’azote aide au développement des feuilles, tandis que le potassium favorise les pousses qui donneront des fleurs plus tard. N’ayez surtout pas la main trop lourde pour l’engrais.

Égouttez correctement votre orchidée

Les racines de l’orchidée ne doivent jamais être en contact avec de l’eau stagnante, elles finiraient par pourrir.

Pour l’éviter :

  • Égouttez parfaitement votre pot une fois que le bain est terminé.
  • Attendez quelques instants avant de la remettre dans son cache-pot ou sa coupelle en veillant bien à ce que plus une goutte d’eau ne sorte.

Ces arrosages font partie de l’entretien des orchidées offrant une floraison abondante et régulière et surtout cela lui permet de refleurir dès que possible et souvent plus rapidement.

Et si vous partez en vacances…

Si vous partez durant quinze jours environ, votre orchidée ne devrait pas souffrir. Réunissez-les dans une pièce où vous aurez pris soin de fermer certains volets afin d’éviter que l'espace soit trop chaude, mais veillez cependant à ce qu’elles aient tout de même un apport de lumière.

Avant de partir, faites prendre un bain à toutes vos orchidées et placez-les dans un cache-pot dont le fond sera bien recouvert de billes d’argile et d’eau.

Normalement, votre orchidée devrait être toujours aussi belle à votre retour !

Pourquoi la brumiser régulièrement ?

brumériser orchidéeEn plus des arrosages réguliers, il est nécessaire de brumiser l’orchidée qui apprécie particulièrement ce soin. Cette fleur délicate n’aime pas l’excès d’eau, mais en revanche, elle aime les environnements humides. L’été surtout ou quand l’air est sec à cause du chauffage, il est préférable de vaporiser de l’eau de pluie ou de source sur ses feuilles et les racines apparentes. Le reste du temps, ce n’est pas forcément indispensable et même peu recommandé. Ce que vous pouvez faire cependant, c’est déposer le pot sur un lit d’argile et d’eau, mais il ne faut pas que celui-ci baigne dedans.

Pour vaporiser votre plante :

Utilisez une eau non calcaire comme pour l’arrosage, dans le cas contraire, vos feuilles seraient ternies par des traces blanches laissées par le calcaire quand il sèche.

Brumisez juste les feuilles et les racines apparentes, mais jamais les fleurs et le cœur de votre plante.

Effectuez cette opération de préférence le matin, trois fois par semaine quand l’atmosphère est très sèche, en hiver avec le chauffage ou en été quand les températures élevées s’installent.

Les erreurs à éviter

La culture des orchidées reste relativement simple à condition d’éviter certaines erreurs. Parmi les plus fréquentes, nous vous faisons une liste de celles qu’il faut absolument bannir pour obtenir des plantes en pleine santé.

Ne pas arroser trop souvent et de manière excessive : même si cette plante puise ses origines dans les pays tropicaux, l’arrosage doit être équilibré et modéré. Dans le cas contraire, votre orchidée peut mourir à cause du pourrissement de ses racines.

Ne pas utiliser un fertilisant spécialement conçu pour les orchidées : il est préférable d’opter pour cet engrais qui est justement dosé. Il ne faut pas en abuser et bien respecter les dosages indiqués pour éviter que l’excès ne fasse mourir votre jolie plante. Si elle ne meurt pas, elle souffrira et ne donnera pas de fleur dans l’année.

Ne pas exposer vos orchidées au gel : même si certaines espèces supportent des températures très basses, le gel est leur pire ennemi. Éloignez vos orchidées des baies vitrées et fenêtres quand il fait très froid dehors.

L’exposer directement aux rayons du soleil : si l’orchidée n’aime pas le gel, c’est la même chose pour le soleil. Elle déteste être placée directement au contact des rayons du soleil, même si elle apprécie la chaleur. Dans ce cas, les feuilles commencent à faner, ensuite ce sont les racines et il ne vous restera plus que vos yeux pour pleurer.

Ne pas pulvériser les feuilles quand il fait chaud : pour conserver de belles feuilles bien vertes et brillantes, il est recommandé de les vaporiser régulièrement, tous les deux ou trois jours quand l’air est très sec.

Ne pas faire attention au substrat : optez pour un substrat dédié à l’orchidée et évitez de le gorger d’eau. Il doit être parfaitement aéré afin de subvenir aux besoins de votre plante.

Oubliez d’aérer la plante : l’orchidée en pot et cultivée à l’intérieur a besoin d’être aérée régulièrement et le plus souvent possible. En été, n’hésitez pas à la sortir de temps en temps et en hiver, aérez bien votre pièce. Laissez un peu d’air circuler.

Ne pas bien choisir le pot de votre plante : pot ou vase ? La question revient souvent. Si vous aimez les orchidées en vase, faites attention à le choisir très profond afin que les racines ne baignent pas dans l’eau après l’arrosage. Le choix du pot est plus simple, les orchidées se plaisent dans les pots en plastique transparent que vous mettrez ensuite dans un joli cache-pot, mettant la plante en valeur.

Ne pas savoir tailler son orchidée : après la floraison, si la plante est en bonne santé, elle peut refleurir très rapidement du bout de la hampe, de sa base ou d’un des nœuds situés sur la tige. Le plus efficace, une fois que les fleurs sont fanées c’est de couper la hampe juste en dessous de la première fleur à 2 cm au-dessus du nœud suivant qui pourra alors refleurir au bout de 6 ou 7 semaines. Si la hampe vous parait sèche et fanée en haut, mais que le reste est vert, coupez-la à partir du 3e nœud en partant d’en bas, toujours à 2 cm au-dessus. Si votre plante a beaucoup fleuri, il se peut que toute la hampe soit asséchée, dans ce cas, coupez-la à la base des feuilles, de toute façon, elle ne repartira pas.

Sur le même sujet :

Comment arroser une orchidée ?
4.4 (88.33%) 12 vote[s]
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires