Plante d’intérieur : les spécialités d’engrais

Engrais Spécialités Plantes Intérieur
Sans offrir autant de choix que la gamme destinée au jardin, les engrais pour les plantes de la maison se sont bien diversifiés ces dernières années. Il existe désormais des produits spécifiques pour les différents groupes de plantes qui présentent des exigences particulières. Faites confiance aux spécialistes !

Chaque plante devrait bénéficier d’une diététique personnalisée

Dans l'absolu, il faudrait que chaque plante bénéficie d'un programme de fertilisation spécifique, en fonction de ses particularités métaboliques propres et de son mode de vie. Des études très approfondies ont été conduites sur les espèces les plus couramment cultivées et les professionnels connaissent d'une façon précise la « diététique » des végétaux qu'ils produisent. Ils composent en conséquence un menu « à la carte » pour leurs pensionnaires, l'ordinateur se chargeant d'alimenter les plantes avec une solution nutritive appropriée.

Ceci explique en partie pourquoi la majorité des plantes d'intérieur que vous achetez se trouvent dans un substrat de tourbe pure. Avec ce matériau inerte, retenant bien l'eau et les sels minéraux, les résultats sont spectaculaires.

Malheureusement, dans la maison, vous ne contrôlez guère que la température. La luminosité dépend des caprices du ciel et des saisons, l'humidité de votre bon vouloir, de même que l'arrosage. Résultat, il faut opérer de manière empirique.

C'est pourquoi, dans un premier temps, il convient de rempoter les nouvelles plantes en utilisant un substrat plus équilibré et surtout plus riche que celui d'origine. Trois mois plus tard, l'apport d'engrais devient nécessaire.

Notre conseil : Nombre d'engrais utilisés pour le jardin sont tout à fait compatibles avec les plantes de la maison. Vous pouvez par exempte utiliser un engrais « rhododendrons » ou « hortensias » pour toutes les plantes arbustives, un « géraniums » pour les plantes à fleurs, un « fraisiers » pour les espèces à fruits.

À lire aussi : L'entretien des plantes d'intérieur

Comprendre les engrais

Pratiquement tous les engrais du commerce, proposés pour les plantes de la maison, sont des produits dits « complets », c'est-à-dire qu'ils associent les trois éléments principaux : azote, phosphore et potassium, sous la symbolique : NPK. La formulation peut être complétée par de la magnésie, qui agit favorablement sur la floraison, par des vitamines et par des oligoéléments qui équilibrent la croissance. La composition de l'engrais est toujours exprimée par trois nombres, qui expriment le pourcentage de chaque élément principal (dans l'ordre NPK) que renferme le produit.

Les engrais universels

Ce sont en général des produits équilibrés dont chacun des éléments est dosé en proportion identique ou similaire. Les engrais universels peuvent être comparés à des produits génériques et standard. Ils conviennent bien aux plantes courantes, dans un seul but d'entretien. Toutefois, mieux vaut utiliser des engrais plus spécifiques.

Les engrais génériques

Ces produits très répandus se déclinent en deux références : engrais « plantes vertes » et engrais « plantes fleuries ». C'est une manière simple, mais efficace, d'aborder la fertilisation des plantes de la maison, chaque espèce pouvant entrer dans l'une ou l'autre des deux catégories. Pour simplifier, disons que l'engrais « plantes vertes » stimule la croissance et le développement des tiges et des feuilles, tandis que l'engrais « plantes fleuries » favorise le processus complexe de la mise à fleurs.

Les engrais spécialisés

Ces produits bénéficient d'une formulation spécifiquement adaptée aux besoins d'un groupe de plantes. Par souci de simplification, les fabricants ont focalisé leur appellation sur une catégorie très populaire, mais cela n'en limite pas obligatoirement l'usage. Un engrais « agrumes » convient aussi fort bien à toutes les plantes portant des fruits (Ardisia, Capsicum). On peut aussi l'utiliser pour les palmiers et les plantes méditerranéennes ligneuses. Un engrais « orchidées » est parfait pour les Broméliacées et les plantes acidophiles (gardénias, fougères). L'engrais « bonsaïs » convient bien à tous les arbres et grands arbustes d'intérieur. L'engrais « cactées » est apprécié des jatrophas, beaucarnéas et des plantes succulentes.

Engrais : parlons « bio » !

Un engrais ne peut être absorbé par les plantes sous forme organique, Un engrais « naturel » doit forcément être d'abord minéralisé dans le sol sous l'action de bactéries. Ces dernières sont bien présentes dans les terreaux et les composts venant de la décomposition de matières végétales et animales (feuilles, gazon, déchets de taille, fumier, écorce compostée, guano, algues, etc.).

En revanche, l'activité microbienne est quasi nulle dans la tourbe, matière certes naturelle, mais presque inerte. Vermiculite, pouzzolane, perlite, laine de roche, etc. sont totalement inertes. Dans ce type de substrat, l'utilisation d'engrais « chimiques » s'avère indispensable.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.