Ctendance

Plantes d’intérieur

Plantes d’intérieur : 11 variétés toxiques à ne pas prendre chez soi !

Attention à certaines plantes d'intérieur qui peuvent être toxiques ! Afin d'éviter tout risque, voici les plantes avec lesquelles il faut être prudent.

Dorine Alanoix

Publié le

Mis à jour le

Lu 12

Plantes d'intérieur : 11 variétés toxiques à ne pas prendre chez soi !

Il existe des centaines de superbes plantes d’intérieur que vous pouvez faire pousser, mais certaines contiennent des produits chimiques qui peuvent avoir des effets désagréables, voire mortels. Certaines sont plus toxiques que d’autres, et la bonne nouvelle est que la plupart d’entre elles doivent être consommées ou mangées en grande quantité pour causer de réels dommages. Néanmoins, si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie curieux, évitez de cultiver ces variétés pour votre  sécurité.

Les différentes variétés toxiques de plantes d’intérieur

Tout d’abord, on retrouve les variétés de Dieffenbachia, qui évoluent dans des zones ombragées et apportent une ambiance exotique à votre intérieur. Le danger principal de ce type de variété est présent lors de leur consommation. La sève consommée brûle et gonfle la langue, au point de bloquer la respiration. Cette dernière peut ainsi être mortelle aussi bien pour les humains que les animaux domestiques lorsqu’elle est ingérée en quantité suffisante.

Le lierre anglais est la plante grimpante idéale pour une bibliothèque ou un jardin intérieur. Si des quantités conséquentes de lierre anglais doivent être ingérées avant de causer des problèmes sérieux, toutes les parties de la plante sont capables de provoquer des symptômes. Parmi eux, on retrouve des irritations, des voies respiratoires brûlantes, des maux de tête ainsi que des éruptions cutanées. Puisque le lierre s’étend généralement jusqu’au sol, placez-le dans un endroit élevé et à distance des enfants.

Le parfum du lys est inimitable et ses fleurs attirent le regard. Bien qu’ils soient magnifiques, les chats sont connus pour souffrir de maladies graves après avoir mangé certaines variétés de cette plante, à savoir : 

  • Les lys calla
  • Les lys de Pâques
  • Les lys speciosum rubrum
  • Les lys asiatiques

L’ingestion d’une petite quantité de n’importe quelle section du végétal est capable de provoquer la mort du chat s’il n’est pas traité par un vétérinaire en toute urgence. La plante n’est néanmoins pas toxique pour les enfants, même si elle n’est pas comestible. 

Si vous envisagez de forcer à fleurir des bulbes à l’intérieur, vous devez savoir que beaucoup de bulbes de printemps, ce qui inclut à la fois les jacinthes et les jonquilles, peuvent être dangereux lorsqu’ils sont ingérés. En effet, leur consommation peut entraîner des problèmes gastriques intenses, une pression artérielle élevée, un rythme cardiaque irrégulier, voire la mort. Assurez-vous donc de garder les jacinthes dans un lieu hors de portée des enfants, ou tentez d’effectuer leur culture dans un terrarium.

Parmi les plantes les plus populaires, on retrouve notamment les philodendrons, qui sont néanmoins dangereux aussi bien pour l’humain que ses compagnons canins ou félins. Leur consommation peut provoquer des brûlures et un gonflement des lèvres, de la langue et de la gorge, ainsi que des vomissements et des diarrhées. Comme le lierre, les philodendrons prennent de l’espace verticalement, alors gardez-les loin du sol.

Relativement semblable au philodendron, le pothos est aisément cultivé, mais a cependant tendance à provoquer les mêmes symptômes que lui en cas d’ingestion. Si vous ne pouvez pas vous passer de ses feuilles en forme de cœur de cette beauté, placez votre pothos dans un panier suspendu pour la garder hors de portée.

Donnez à votre maison l’aspect d’une oasis tropicale avec le sagoutier. L’un des plus anciens végétaux sur Terre, le sagoutier a peut-être survécu si longtemps parce que les animaux ne le mangent pas. L’intégralité de la plante, ce qui inclut les graines comme les racines, est toxique. Ingérer ce palmier déclenche des vomissements ainsi que des diarrhées, et se révèle particulièrement dangereux pour les animaux de compagnie.

Aussi belle qu’elle soit, toute plante dispose de ses dangers.

Que faire si un enfant ou un animal de compagnie ingère une plante toxique ?

Si vous pensez qu’un enfant a été en contact avec une plante toxique, cherchez à savoir de quoi il s’agit (l’idéal est de connaître le nom latin pour éviter toute confusion avec des plantes qui ont plusieurs noms communs). Estimez la quantité et la partie qui a été mangée, puis contactez votre médecin généraliste ou un hôpital pour obtenir de l’aide.

Similairement, si vous pensez que votre animal a mangé une partie d’une plante d’intérieur, restez calme et effectuez la procédure mentionnée précédemment pour estimer les dégâts. Appelez ensuite votre vétérinaire et expliquez-lui ce qui s’est passé : il vous indiquera la marche à suivre.

Partagez votre avis