Les insecticides végétaux : naturels et plus sains

Insecticide Végétal
Chez les divers spécialistes de produits de jardinage on trouve des insecticides végétaux, généralement à base de pyréthrine ou de roténone, donc d’origine naturelle et végétale. Attention, ces produits actifs sont sensibles à la lumière du jour et à l’oxygène de l’air. Il faut donc les conserver dans l’obscurité, à une température pas trop élevée et les fermer hermétiquement. Ils n’ont pas de rémanence comme les insecticides chimiques de synthèse. Toutes nos explications pour bien s’en servir.

Utiliser et doser les insecticides

Il faut tout d'abord savoir qu'employés à titre préventif ces produits ne servent à rien, car ils agissent par contact sur le système nerveux des insectes parasites.

Les pulvérisations doivent être les plus fines possibles. Les performances sont nettement supérieures lorsque l'on traite avec un atomiseur ; le traitement s'effectue alors rapidement et s'avère plus efficace car la pulvérisation, très fine, en brouillard, touche les plantes sur toutes les parties aériennes.

  • En solution liquide : la dose normale est de 2 cl soit | 0 ou 2 cuillerées à café par litre d'eau. En cas d'attaque importante des cultures on peut porter la dose à 4 ou 5 cuillerées à café.
  • En solution à base de poudre : selon la végétation, pour une surface de 100 m2, mélanger 300 grammes de poudre pour 10 litres d'eau.
  • Pour les solutions liquides, les plus courantes, il est préférable d'utiliser de l'eau de pluie ; sinon, soutirer l'eau du robinet la veille afin de permettre au chlore de s'évaporer. Si celle-ci est calcaire, ajouter une cuillerée à café de vinaigre de vin par litre d'eau.
  • Si le besoin s'en fait sentir, faire de nouvelles pulvérisations à 4 ou 5 jours d'intervalle.
  • L'action des insecticides végétaux est renforcée en y ajoutant 1 litre de purin d'ortie pour 5 litres d'eau ; ce purin d'ortie sera encore plus efficace après une macération de 4 ou 5 jours.
Insecticides Naturels
© istock

Leur composition

  • La roténone est à base d'extraits de racines de diverses plantes tropicales (Derris, Elliptica,Lonchocarpus) et d'extraits de feuilles et de graines (Tephrosia).
  • La pyréthrine est à base de fleurs de chrysanthèmes, comme le pyrèthre de Dalmatie (Chrysanthemum Cinerariefolium), ou le pyrèthre rose (Pyrethrum roseum), Pyretrum carneum et Anacyclus pyrethrum, qui ont des vertus insecticides et sont cultivés pour cet usage.

Très souvent, la roténone et la pyréthrine sont associées et se vendent généralement en liquide. Parfois, on les trouve individuellement en poudre.

Ces insecticides à base de végétaux agissent par contact sur le système nerveux de nombreux insectes parasites en produisant un effet de choc.

En très grandes quantités, ils peuvent cependant s'avérer toxiques pour les poissons, les vers de terre et pour quelques autres auxiliaires utiles ; il faudra donc traiter tôt le matin ou tard le soir.

La pyréthrine et la roténone sont efficaces contre :

  • les acariens,
  • les aleurodes,
  • les altises,
  • les araignées rouges,
  • les charançons,
  • les chenilles,
  • les criocères de l'asperge,
  • les doryphores,
  • la mouche de la carotte,
  • les pucerons,
  • les punaises,
  • les trhips,
  • le ver du poireau...

Quelques conseils avec les insecticides végétaux

  • Après usage, rincer soigneusement l'appareillage avec de l'eau ordinaire.
  • Avant d'acheter des produits insecticides ou autres, lire attentivement les étiquettes, et notamment la composition du produit, car parfois les fabricants y ajoutent des produits chimiques de synthèse.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.