Thrips ou bêtes d’orage : comment s’en débarrasser dans la maison ?

Thrips
Les thrips sont également appelés bêtes d’orage et même parfois bêtes de chaleur. Il ne faut cependant pas les confondre avec les aoûtats. Ces insectes minuscules reviennent chaque année nous gâcher la vie. Ils sont certes inoffensifs, mais comme ils sont toujours en colonie, ils sont très rapidement exaspérants. Voici quelques explications et des méthodes pour s’en débarrasser !

Les thrips : comment se présentent-ils ?

Les thrips appartiennent à la famille des thysanoptères. Ils se présentent sous la forme de petits insectes ne mesurant pas plus de 1 à 2 mm. Ils sont généralement jaune clair, brun foncé ou noirs et ont un corps strié. On les appelle souvent communément les bêtes d’orage ou les bêtes de chaleur. Leur corps est long. Quatre ailes fines et longues sont présentes. Au microscope, on voit qu’elles sont frangées.

Ces insectes sont très petits, mais très énervants parce qu’ils envahissent les jardins, ils se posent sur nous et ils se réfugient dans nos maisons. Il ne faut pas les confondre avec les aoûtats. Dès que vous sortez de chez vous, ils ont tendance à envahir votre corps, mais ils restent complètement inoffensifs.

D’où proviennent les bêtes d’orage ou les thrips ?

Durant très longtemps, on a pensé que ces insectes apparaissaient en été quand l’air se chargeait d’électricité statique, donc durant les temps plus orageux. C’est pour cette raison qu’elles ont été surnommées ainsi. En fait, ce n’est pas le cas, l’apparition de ces nuées d’insectes serait due aux fortes chaleurs, mais également aux moissons.

Ils apprécient les cultures et de ce fait les jardins, mais dès que la moisson commence, ils sont chassés et ils rejoignent d’autres horizons en formant des essaims qui peuvent être impressionnants. Ils se réfugient alors dans les jardins notamment, et finissent souvent par rentrer chez vous, puisqu’ils élisent domicile sur vous. Il faut savoir que l’on peut dénombrer jusqu’à 2 milliards d’insectes au kilomètre carré. Pas étonnant qu’on les retrouve partout : dans l’air et au-dessus de nos têtes en essaims ronds et virevoltants. Ils sont silencieux et on ne les entend pas arriver. Ils peuvent parfaitement élire domicile entre un dessin et le sous-verre par exemple. Les thrips sont le plus souvent des femelles et comme elles n’ont pas besoin de mâles pour se reproduire, cela explique leur nombre impressionnant.

Même si vous essayez de les chasser, ils s’infiltrent partout et même sous les vêtements. Chaque parcelle de votre corps est alors colonisée. Vous les trouverez également sur vos fenêtres et si vous les ouvrez, ils s’empresseront de visiter votre maison. Ils piquent, mais seulement par réflexe, ils ne se nourrissent pas de votre sang contrairement à d’autres. En revanche, ils sont nuisibles pour vos plantes extérieures ou intérieures.

Ils vont attaquer votre verger, votre potager ou encore votre jardin et ils y font d’importants dégâts. Ils ont une action sur la croissance des végétaux en la ralentissant. Ils les piquent et se nourrissent de leur sève. Vous les repérez grâce aux stries argentées qui se forment sur leurs feuilles. Ces bêtes à orage peuvent également leur transmettre des virus. Le problème tient au fait qu’elles finissent toujours par pénétrer dans la maison soit quand elles sont sur vous, soit quand vous ouvrez vos fenêtres. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas les laisser envahir le jardin.

En revanche, les thrips sont des insectes pollinisateurs.

Thrips Bete Orage
© Wikipedia

Comment s’en débarrasser ?

Les thrips se posent souvent dans les cheveux et peuvent très rapidement s’y installer en créant alors une irritation permanente très désagréable. Sur la peau huilée ou quand vous êtes en sueur, ils apprécient particulièrement se poser et là, cela risque de vous démanger énormément. Dès que vous écrasez quelques-uns, ils reviennent en grand nombre.

Dans ce cas, vous avez deux solutions, rentrez chez vous rapidement et prenez une douche pour les éradiquer.

Comme ce sont des insectes phytophages, ce qui signifie qu’ils se nourrissent de plantes, s’en débarrasser à la maison reste assez simple si vous les sortez toutes, ils ne trouveront plus de nourriture, donc plus d’intérêt à rester là. D’autant plus qu’il se peut que certaines d’entre elles soient infestées. Mais ce n’est pas suffisant, car ils recherchent avant tout la tranquillité et la chaleur. Il faut trouver la source qui les attire si ce n’est pas vos plantes. Cela peut être un écran vidéo, un cadre, qui sont des éléments qui les attirent, c’est le cas également si votre papier peint a été collé avec une colle naturelle. Une fois que vous l’avez trouvé, essayez de la supprimer.

Pour vérifier qu’ils ont bien attaqué vos plantes, regardez sous les feuilles : si c’est collant au toucher ou que vous avez des petits points noirs, c’est que les thrips sont présents. Ils sont difficiles à repérer parce que tout petits. Vous pourrez mettre de la terre de diatomée aux endroits infestés, mais il faudra ensuite fermer hermétiquement les portes et les fenêtres.

Si vous devez sortir et qu’il y en a dans votre jardin, essayez de mettre quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle.

En revanche, dans le jardin, il existe plusieurs astuces pour s’en débarrasser et cela évitera qu’ils rentrent chez vous. Il est recommandé d’arroser fréquemment vos plantes pour que les thrips ne se multiplient pas. Ils préfèrent en effet les temps secs et chauds.

Certains animaux comme les coccinelles, les punaises, les chrysopes et les acariens notamment. Si vous en introduisez dans le jardin, ils vont s’en occuper.

Vous avez également une autre solution : un insecticide naturel que vous fabriquez en mélangeant une décoction d’ail et du savon noir. Pulvérisez ainsi le produit obtenu sur vos plantes 1 à 2 fois par semaine, durant autant de semaines que nécessaire.

La rotation des cultures perturbera le cycle de reproduction ce qui permet d’obtenir des variétés plus résistantes.

Vous pouvez aussi les contrer en mettant un peu partout des pièges engluants sous la forme de plaques chromatiques bleues. Vous piégerez assez facilement ainsi les thrips adultes, mais sachez que vous n’aurez pas les larves.

 À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.