Semer des succulentes : quand et comment les planter ?

Arrosser Succulentes
La succulente est une plante qui peut parfaitement servir de couvre-sol au jardin ou être placée en rocaille, mais elle peut également être cultivée en pot et prendre place sur votre balcon ou votre terrasse ou encore être cultivée en intérieur. Elle est très tendance actuellement et on le retrouve un peu partout.

Quand semer les succulentes ?

Vous pouvez faire vos semis au printemps et les conservez sous abri à une température comprise entre 15 et 18°C.

Si vous les achetez en godets, demandez les meilleurs moments pour planter votre succulente en fonction de la variété. Sachez cependant que généralement les variétés comme la Crassula se plantent durant toute l’année. Si vous voulez être certain qu’elles reprennent, repiquez-la au printemps.

Pour une plantation en pleine terre, il faut attendre que les températures remontent et que le sol soit chaud.

À lire aussi : Plante grasse à fleur : notre liste complète

Succulentes
© Esprit Laita

Quelles variétés choisir ?

Il existe différentes variétés de succulentes et en voici quelques-unes :

Adromischus : le feuillage est épais et monté en épis avec des dessins sous forme de liserés blancs. Le feuillage est vert, vert panaché, ou vert et rouge. Cette plante a une hauteur de 10 cm, elle peut être mise à l’extérieur à mi-ombre. Il faudra alors les arroser une fois par semaine. On aime son originalité, sa facilité d’entretien et ses différentes tonalités.

Crassula Ovata : il est également nommé arbre de jade, plante de l’argent ou arbre de l’amitié. Son feuillage persistant lui donne une forme de mini arbuste. Certaines variétés ont un feuillage lancéolé ou cylindrique, tandis que d’autres possèdent un feuillage panaché. Il existe notamment quelques variétés comme Minima, Lady Fingers, Obliqua variegata…  La couleur du feuillage est vert panaché ou vert. Il donne des fleurs blanches en ombelles.  À l’extérieur, elles peuvent mesurer jusqu’à 40 ou 60 cm.  Pour les plantes de grande taille, l’arrosage se fait toutes les semaines. Elle est facile à bouturer.

Sedum : il se nomme aussi Orpin d’automne, Orpin brûlant, Orpin de Nice, poivre de muraille. Le feuillage est de type tapissant et recouvrant, les feuilles se déclinent en forme de rosace, de billes rondes allongées ou de grappes de feuilles. Il est rose, vert panaché, vert ou cuivré et ses fleurs roses ou blanches. Il se plait en plein soleil et demande très peu d’arrosage.

Gasteria : il est proche de la famille des aloès. Il présente des feuilles charnues vert foncé et grisâtre parsemées de blanc et aux tiges très courtes. Il existe différentes variétés comme Bicolor, Carinata, Pulchra… Sa teinte est vert ou vert panaché. La hampe forale est de couleur rouge-orangé. Sa hauteur est de 8 à 10 cm. Il faut éviter le plein soleil, mais cette  plante a besoin de beaucoup de lumière.

Haworthia : cette plante appartient aux liliacées, ses feuilles triangulaires et longues en étoile. Son port est érigé. Elle se décline en vert panaché ou strié, en vert, avec des déclinaisons grises bleutées et aussi transparentes. Elle donne des petites fleurs blanches entre mars et octobre. La hauteur est de 10 cm, elle est très simple à cultiver, mais elle craint le plein soleil. Il faut que le sol soit parfaitement drainé.

Que faire avant de semer les succulentes ?

Bêchez votre sol et ôtez les mauvaises herbes, les racines et les pierres.

Comment les semer ?

Semer des succulentes

Dans un substrat drainant, composé de sable, de pouzzolane, de vermiculite ou de perlite avec du terreau pour un tiers et ensuite du sable pour un tiers et un tiers de terreau.

  • Prenez des pots de 5 cm de côté ou des barquettes.
  • Vous pouvez les mettre dans une atmosphère humide en les mettant dans une serre de culture.
  • Il faut que les pots soient exposés à la lumière.
  • Laissez le substrat légèrement humide, mais évitez d’arroser sans laisser sécher la terre quelques semaines après les avoir mises.

Dès que vous obtenez des plants, vous pouvez les repiquer dans un autre pot.

Planter des succulentes :

Plantez vos succulentes quand vous êtes certain que tout risque de gelée est écarté. Si vous les mettez en pots, évitez les endroits trop ensoleillés, placez-les à mi-ombre surtout durant les périodes le plus chaudes et faites attention que vos pots soient bien percés. En pleine terre, voici comment procéder.

  • Si votre sol est trop lourd et peu drainant, plantez-les sur des petites buttes.
  • Faites un trou un peu plus large que la motte.
  • Mettez votre succulente bien au milieu et refermez avec la terre.
  • Arrosez les premières semaines, ensuite l’eau de pluie suffira.

À lire également : Comment bouturer les plantes grasses ?

Où planter les succulentes ?

Rocailles Succulentes
© Deavita

Plantez vos succulentes dans un endroit abrité des vents dominants avec de préférence une haie qui le filtre.

Mettez-les dans un endroit bien exposé : sud ou sud-ouest.

Elles aiment les terres très drainantes et assez riches. Si la terre est trop lourde, faites une butte afin de planter dessus, le drainage sera plus facile, l’eau s’écoulant naturellement.

À lire aussi : 30 Fleurs d’hiver : la liste des 30 plus belles

Comment les entretenir ?

Regardez le feuillage, si celui-ci devient mou et flétri, il faut arroser, car la plante a consommé toutes ses réserves d’eau.

Quand vous faites des compositions en rocailles, prenez des plantes rustiques. Si vous avez planté des variétés plus sensibles au froid, il faut mettre un voile d’hivernage ou pailler les plantes durant tout l’hiver.

Comment arroser les succulentes ?

Succulentes

Les succulentes ne sont pas exigeantes, vous pouvez parfaitement vous absenter sans qu’elles souffrent du manque d’eau. La plante stocke en effet de l’eau dans ses tissus, son tronc, son feuillage et ses racines.  Elle peut vivre quelques mois sur ses réserves.

De mars à novembre, durant la période végétative, vous arroserez tous les 30 jours, mais durant la période estivale, vous pouvez arroser tous les 15 jours. Son feuillage restera ainsi compact et luisant.

En hiver, arrosez-les une fois par mois , il faut réduire l’arrosage durant cette période de repos végétatif.

Les maladies des succulentes et que faire ?

Les maladies

L’excès d’eau : Quand la plante ramollit, que son feuillage se couvre de taches brunes ou qu’elle devient brune, elle souffre d’un excès d’eau. Cela arrive quand elle est trop arrosée. Il faut faire attention et sortir la motte la mettre à sécher un peu et placez une couche de drainant avant de la replanter.

Le manque d’eau : vous le voyez, car la plante se dessèche, elle se couvre de ride et flétrit, il faut alors arroser pour retrouver une plante vigoureuse.

L’excès de soleil : les feuilles de votre plante deviennent rouges ou noires, elle souffre de trop de soleil. Vous devrez alors la déterrer et la replacer à l’ombre durant un certain temps.

Le blanc : un feutrage blanc apparait sur les feuilles et la tige, les parties atteintes dépérissent. Augmentez l’aération et diminuez l’humidité, traitez les parties atteintes avec une solution à base de bicarbonate de soude.

Les taches foliaires : elles sont plus ou moins circulaires, brunes à rouges et le centre est souvent desséché. Éliminez les parties malades, appliquez de la poudre de charbon sur les parties atteintes que vous ne pouvez pas ôter.

Les parasites

Les parasites et les insectes : elles sont particulièrement sensibles aux pucerons noirs et aux cochenilles farineuses.

Les cochenilles farineuses laissent un amas blanc et laineux sur les crevasses, l’apex ou l’aisselle des feuilles. La plante perd sa couleur et manque de vigueur. Il faut alors la brosser avec une solution d’alcool à 1 % ou un savon insecticide.

Les cochenilles à carapace : sont des petits insectes qui envahissent les tiges et les feuilles et provoquent une décoloration de la plante. Il faut brosser la plante avec une solution d’alcool à 5 % ou un savon insecticide.

Les cochenilles des racines : un amas blanchâtre apparait au bord du pot ou au collet et sur les racines, la plante perd de la vigueur, il faut nettoyer les racines sous l’eau tiède, tailler les plus abimées et rempoter dans un terreau drainant.

Les tétranyques sont à peine visibles, mais laissent une toile et des taches jaunâtres sur les feuilles. Il faut alors nettoyer les parties atteintes sous un jet d’eau ou avec un savon insecticide.

Planter d'autres fleurs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.