Le dahlia : quand et comment le semer ?

culture Dahlia
Il manque deux qualités au dahlia pour supplanter toutes les fleurs de nos jardins : la rusticité et le parfum. Défauts relativement mineurs d’ailleurs en regard de sa floraison à peu près sans égale en beauté comme en durée.

Le dahlia est originaire du Mexique où il pousse à l'état sauvage sur les hauts plateaux. Cultivé en France depuis environ deux siècles, il a été beaucoup amélioré et a pris des formes les plus diverses. Sa hauteur varie, suivant les variétés, d'une vingtaine de centimètres à deux mètres environ.

Sa floraison débute dans le courant du mois de juin. Elle se poursuit sans interruption jusqu'aux gelées de l'automne. Il a toutes les utilisations : massifs, plates-bandes, bordures, fleurs coupées, et peut participer à l'ornement des balcons.

Toutes les couleurs existent chez le dahlia, à l'exception du bleu, avec une infinie variation de nuances et de panachures.

Les classifications du dahlia

Classification Dahlia

En raison de leur grande diversité, les dahlias qui sont couramment cultivés, ont fait l'objet de diverses classifications qu'on peut simplifier ainsi :

A grandes fleurs

Ils groupent les cactus, les cactus hybrides, les décoratifs et les décoratifs hybrides. Les cactus ont les fleurs à ligules pointues et enroulées, plus ou moins échevelées. Les décoratifs ont des fleurs plus pleines avec des ligules plates et déroulées. Les hybrides tiennent des deux formes.

Miniatures

Ce sont des cactus et des décoratifs dont le diamètre du capitule ne dépasse pas 10 cm.

Pompons ou lilliputs

Leurs fleurs en boules ressemblent à des nids de guêpes.

A collerette

Leurs fleurs simples sont constituées par de larges ligules auxquelles s'ajoute une collerette formée de petites ligules de coloris différent.

Nains et demi-nains

Leur hauteur ne dépasse pas 60-70 cm environ. Cette catégorie groupe des dahlias à fleurs simples, semi-doubles ou doubles.

Une nourriture riche et beaucoup d'eau

Arrosage Dahlia

Plantes robustes, les dahlias poussent dans tous les sols. Ils supportent bien le calcaire mais à condition que le terrain ne soit ni trop sec, ni trop pauvre.

Les dahlias sont gourmands. Ils réclament une nourriture abondante et surtout beaucoup d'eau, en particulier de juin à fin août, époque où ils développent l'essentiel de leurs tiges et de leurs tubercules.

Réservez-leur un endroit bien exposé et très aéré. Les dahlias qui manquent de soleil et d'air poussent avec difficulté et leur floraison est moins belle.

Tubercules et boutures

Les marchands spécialisés fournissent les dahlias sous deux formes : petits tubercules à l'état de repos et boutures en godets. La mise en place des premiers s'effectue en avril-mai ; celle des boutures seulement en mai, après que tout risque important de gelées printanières est écarté.

Avant la plantation, défoncez le sol à une quarantaine de centimètres de profondeur et apportez une bonne fumure (humus et engrais complet pour dahlias). Enfoncez un solide tuteur à l'emplacement de chaque plante. Comptez un espacement de 80 cm à 1 m en tous sens pour les dahlias à grand développement, 50 à 60 cm pour les nains.

Enterrez les tubercules de façon à ce qu'ils soient recouverts de 5 à 6 cm de terre. Pour les boutures, il suffit que le haut de la motte affleure la surface du sol. Ménagez une cuvette pour l'arrosage.

Conservez une seule tige ou deux

Presque toujours, chaque dahlia planté en tubercule produit plusieurs tiges (ce n'est pas le cas pour la bouture). II est préférable de n'en laisser qu'une ou deux, les autres étant supprimées le plus près possible du tubercule. L'extrémité de chaque tige conservée est coupée lorsque 6 feuilles bien constituées se sont formées. Si rameaux secondaires se développent à l'aisselle des feuilles et constituent la charpente de la plante qui, ainsi traitée, est plus trapue, plus solide et plus florifère.

Pendant l'été, en période chaude et sèche, les dahlias exigent beaucoup d'eau. Arrosez copieusement au moins chaque semaine. Une fois sur deux, ajoutez de l'engrais soluble à l'eau. Supprimez les fleurs dès qu'elles sont fanées. Vous évitez la fatigue de la Plante et l'aidez à refleurir.

Pour les bouquets

Bouquet Dahlia

Les dahlias donnent d'excellentes fleurs pour les bouquets. Vous pouvez tout simplement en cueillir sur les pieds servant à l'ornement mais il est préférable d'en cultiver quelques-uns pour cet usage. Vous aurez de plus belles fleurs à couper et d'une meilleure tenue en vases.

Choisissez des variétés qui ont les meilleures qualités pour cet emploi : des fleurs élégantes à tige pas trop grosse et solide, qui se conservent bien dans l'eau. Généralement, on les trouve parmi les dahlias à grandes fleurs et les pompons.

Procédez à des éboutonnages pour que chaque fleur soit bien dégagée. Si vous observez une tige de dahlia, vous voyez qu'elle se termine par un gros bouton à fleur, accompagné souvent de deux boutons plus petits et des bourgeons poussant à la base de chaque feuille. Conservez seulement le bouton terminal qui donne la plus belle fleur et supprimez les autres boutons ou bourgeons sur deux ou trois séries de feuilles, de façon à obtenir une longue tige soutenant une fleur unique. Les bourgeons conservés au-dessous de la tige à couper se développent à leur tour et sont traités de la même façon. Vous obtenez ainsi une succession de fleurs pour bouquets jusqu'aux gelées.

Cueillez les fleurs le matin, alors qu'elles bénéficient de la fraîcheur de la nuit. Mettez-les aussitôt à boire en plongeant les tiges aux trois quarts de leur longueur dans un récipient contenant de l'eau froide. Laissez-les se gorger d'eau pendant plusieurs heures. Après seulement, utilisez-les pour les vases. Traitées de cette façon, elles se conservent plus longtemps. De même, si vous les avez transportées et qu'elles se sont fripées pendant le voyage, couchez-les à plat, en étalant bien les pétales, dans un grand récipient (baignoire par exemple) et recouvrez-les d'eau fraîche. Elles retrouvent ainsi leur beauté.

La conservation en hiver

Les dahlias ne peuvent demeurer en place, pendant l'hiver. Ils seraient détruits par le gel.

D'autres raisons supplémentaires obligent à les arracher avant les grands froids :

  • les rongeurs les dévorent pendant cette période où ils manquent de nourriture ;
  • le risque de pourriture, surtout en terrain lourd ;
  • les souches laissées en place deviennent volumineuses, ce qui favorise la dégénérescence.

L'arrachage se pratique dès le moment où les gelées de l'automne ont noirci le feuillage. Mais rien ne presse. Les souches peuvent demeurer en terre tant que le froid ne devient pas trop rigoureux et ne gèle le sol sur une certaine épaisseur. Cependant, il est préférable de ne pas dépasser la fin novembre-début décembre.

Avant de commencer l'opération, étiquetez soigneusement chaque plante. Puis coupez les tiges à 15-20 cm du sol et enlevez les souches de terre en vous servant d'une fourche-bêche. Évitez soigneusement de provoquer des blessures aux tubercules qui sont autant de portes ouvertes à la pourriture.

Mettez les souches à sécher, en plein air, si le temps s'y prête, ou sous un abri quelconque. Au bout de quelques jours, rangez-les dans une cave, dans un hangar, dans un grenier, etc. II ne doit surtout pas y geler. La température ne doit pas non plus y être trop élevée, ni l'humidité. Les risques étant : le dessèchement et la pourriture.

Avant de les rentrer, enlevez le plus possible de terre qui colle encore après elles. Aidez-vous d'une spatule en bois ou en plastique, jamais en métal. Recouvrez toutes les plaies de poudre de charbon de bois.

Dans le local où ils passeront l'hiver, installez les dahlias sur des étagères ou dans des caissettes, en une seule couche pour qu'ils soient bien aérés. Visitez-les de temps en temps, pour éliminer éventuellement ceux qui pourrissent.

La division des souches

Ne replantez pas les souches conservées pendant l'hiver sans les avoir fragmentées. Leur utilisation sans les diviser accentue la dégénérescence des plantes. Procédez à ce travail à l'aide d'un outil tranchant, lorsque les yeux ont commencé à se développer.

Vous serez sûr ainsi de ne pas mettre en terre un morceau de souche stérile. La racine renflée ne donne pas naissance à des pousses (comme la pomme de terre par exemple). Chaque fraction doit être attachée à un morceau de tige comportant au moins un œil.

Poudrez les plaies avec de la poussière de charbon de bois pour parer à tout risque de pourriture.

Lorsque la place n'est pas libre pour la plantation

Souvent, les dahlias prennent la relève d'autres végétaux dont la floraison est terminée. Il arrive que la place n'est pas encore libre au moment où la mise en place devrait être effectuée.

Ce retard dans la plantation retarde la floraison, heureusement il existe une méthode qui évite cet inconvénient. Creusez une petite fosse de 20-25 cm de profondeur que vous tapissez d'une feuille de plastique et que vous remplissez de tourbe légèrement humide dans laquelle vous enterrez les tubercules ou fractions de souches, à 20 cm les uns des autres.

Quelque temps plus tard, les dahlias ont développé leurs racines et leurs tiges. Dès que le terrain qui leur est destiné est disponible, prenez-les avec une motte de tourbe et mettez-les en place. Ainsi traités, ils fleurissent aussi vite que ceux plantés plus tôt.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.