12 conseils pour économiser le chauffage cet hiver

Econimiser Chauffage Hiver
Dès le retour de l’hiver, le chauffage et les factures qui vont avec, arrivent. C’est un poste de dépenses élevé et source bien souvent de mauvaises surprises. D’autant plus que les sources d’énergie nécessaire sont rarement en baisse. Mais en préparant cette saison le plus tôt possible, vous pouvez rendre la période plus douce pour votre porte-monnaie. Quelques astuces permettent de réaliser des économies d’énergie !

L’entretien de votre système de chauffage

Entretenir ses radiateurs :

Nettoyez vos radiateurs régulièrement, la poussière est gênante pour leur fonctionnement à deux titres : elle dégage de mauvaises odeurs en brûlant et elle entrave la bonne qualité de chauffe. En dépoussiérant ces éléments, vous gagnez 10 % sur vos factures énergétiques. Il est également nécessaire de les purger deux fois par an. Si vous ne le faites pas, ils chauffent mal et vous gaspillez de l’énergie.

Les vannes thermostatiques :

Installer des vannes thermostatiques ou les régler si vous en avez déjà, est un moyen de limiter les dépenses. Vous les positionnez sur la température idéale pour chaque espace. Une chambre est moins chauffée que la pièce de vie ou la salle de bain. En évitant de chauffer inutilement, vous allez réaliser des économies appréciables.

Le thermostat d’ambiance :

Le réglage de la température devient un jeu d’enfant avec cet équipement. Il est indispensable pour faire fondre le prix du chauffage, il peut être programmable, manuel, intelligent, sans fil… à choisir selon ses attentes et son budget. Dans tous les cas, vous limitez votre consommation lorsque vous êtes absent et vous bénéficiez d’une chaleur douce quand vous rentrez. Gardez en tête qu’en diminuant d’un degré votre température, vous enregistrez une baisse de 7 % sur la facture de chauffage.

À lire également : Pourquoi utiliser un thermostat programmable ?

L’entretien de la chaudière :

Une chaudière qui fonctionne parfaitement avec un rendement maximal est économe. Faites-la entretenir une fois par an, c’est d’ailleurs obligatoire pour ce type d’équipements pour des raisons de sécurité.

Changer une chaudière vétuste :

Une chaudière trop ancienne et en fin de vie consomme beaucoup plus, pour des performances qui ne sont plus vraiment bonnes. La remplacer demande certes un effort d'investissement, mais à moyen et long terme, vous êtes gagnant et vous bénéficiez d’un confort plus important. Une chaudière à bois ou à condensation offre des économies de 15 % environ sur votre budget chauffage. Il existe de plus des aides pour vous équiper à moindres frais.

Une meilleure isolation

Fermer vos volets :

Réduire les déperditions de chaleur de 60 %, cela vous parait impossible ? Et pourtant en fermant vos volets durant la nuit, c’est tout à fait plausible ! Les rideaux, épais de préférence, peuvent également être tirés. La sensation d’humidité et de froid diminue alors considérablement.

Installer des coupe-froid sur les portes :

Si vous avez des portes donnant sur des endroits, pas ou peu chauffés, comme l’extérieur, la cave, le sous-sol, le cellier, le garage…, il est préférable de les calfeutrer. Vous évitez ainsi les infiltrations d’air froid. Les barres coupe-froid répondent parfaitement à cette problématique. Les coupe-froid permanents ou adhésifs sont les plus performants.

Refaire les joints des fenêtres :

Des joints en mauvais état sont source d’infiltration de l’air froid. Il suffit de refaire les joints pour améliorer tout de suite la situation. C’est simple, mais efficace, puisque selon l’Ademe, cela représente environ 8% d’énergie en moins, en maison individuelle.

Réduire le volume à chauffer :

Toutes vos pièces ne seront pas chauffées à la même température. En fermant les portes, vous permettez de conserver une température plus élevée dans les espaces où vous vivez, sans pour autant augmenter le chauffage et les dépenses. En procédant ainsi, votre consommation en chauffage baisse environ de 6 %.

L’isolation de la maison :

Pour que votre maison soit plus simple à chauffer, il faut qu’elle soit isolée, c’est la base des économies d’énergie. 20 % des déperditions de chaleur se font par les murs, 30 % par le toit. Il faut commencer par isoler les combles, puis les murs et le sol, vous limitez ainsi vos dépenses de manière drastique. D'autant que vous bénéficiez d'aides pour procéder à ces travaux de rénovation.

Conomie De Chauffage
© istock

Ventiler sans perdre de chaleur en quantité

Aérer tous les jours :

Surtout en hiver, il faut veiller à aérer tous les jours et deux fois 10 minutes votre maison. Sans cela, elle contiendra trop d’humidité, de polluants intérieurs et de mauvaises odeurs. De plus, aérer permet de faire rentrer de l’air sec qui est plus facile à chauffer. Les murs n’ont pas le temps de refroidir et vous renouvelez l’air.

Installer un système de ventilation :

La ventilation est efficace pour faire entrer de l’air extérieur pour une maison plus saine. Il existe plusieurs systèmes :

La ventilation auto-réglable, avec un débit constant et qui est programmable. La vitesse maximale est conseillée quand vous utilisez la salle de bain ou que vous cuisinez.

La ventilation auto-régulée : c’est la VMC dite hygroréglable. En cas d’humidité importante dans la pièce, son débit augmente par ouverture de la bouche. Les bouches peuvent être réglées si besoin. Elle améliore le confort thermique : à 19 °C, un air sec est plus agréable qu’un air humide, chauffé à 20 °C. De plus, en faisant rentrer de l’air froid, l'économie sur le chauffage peut aller jusqu'à 7 %.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.