Faut-il éteindre sa chaudière pendant les vacances d’hiver ?

Eteindre Chaudière
Le coffre de la voiture est chargé, vous êtes prêts à lever l’ancre, vous avez bien fermé les fenêtres, coupé l’eau, mais avez-vous pensé à la chaudière ?  C’est une question que beaucoup se posent : doit-on vraiment éteindre sa chaudière ? Il n’y a pas de réponse tranchée, car tout dépend du modèle, du système global de chauffage… On vous explique tout !

Si votre chaudière ne possède pas de veilleuse

Les modèles les plus récents et modernes ne possèdent pas de veilleuse. Il n’est pas forcément nécessaire dans ce cas de les éteindre, quand vous vous absentez quelques jours. Que ce soit une chaudière au mazout ou au gaz ne change rien. Sachez que si vous devez quitter votre maison quelque temps, régler le chauffage entre 13° C et 16 °C est la meilleure solution, en hiver. En saison plus chaude, vous pouvez descendre à 12° C. Il faut savoir que les chaudières, nouvelle génération, sont peu énergivores, quand il n’y a pas de demande de chaleur.

Si jamais vous avez peur d’avoir trop froid lors de votre retour de vacances ou si vous avez un chauffage au sol, plus long pour récupérer une température agréable, positionnez votre thermostat sur 16 °C.  Vous faites des économies, et vous retrouvez plus vite et plus facilement, votre confort habituel.

Si votre chaudière possède une veilleuse

C’est le cas des chaudières au gaz qui possèdent une petite flamme bleue qui reste allumée : la veilleuse. Cette flamme consomme du gaz. Si vous voulez éviter cette consommation inutile, il est préférable de couper la chaudière.

Vous pourrez le faire en été, mais pas durant les vacances d’hiver. En effet, sans chauffage, les canalisations sont susceptibles de geler. Il faut donc la maintenir en position hors gel. En conservant cette température minimale dans votre habitation, tout risque de gel est écarté, mais également l’humidité qui pourrait se former très rapidement dans votre maison. En plus, vous économiserez un peu d’énergie. Les vannes des radiateurs ne seront pas fermées non plus, elles seront placées sur anti-gel.

En procédant ainsi, vous préservez vos réglages et autres paramètres importants. De plus, plus besoin de redémarrer la chaudière au risque de rencontrer de gros problèmes. Ces incidents vous obligent à faire venir un technicien, ils vous coûtent de l’argent et retardent l’arrivée du chauffage dans la maison.

D’autres personnes préfèrent couper la chaudière pour éviter une éventuelle fuite de gaz. Il faut savoir que toutes les chaudières ayant été fabriquées après 1996 sont équipées d'un système de sécurité, de sondes de débordement et de surchauffe qui stoppent l’appareil à la moindre alerte. Vous pouvez partir tranquille !

Chaudière Istock
© istock

Que faire avec la production d’eau chaude ?

Si vous possédez un réservoir d’eau chaude couplé à votre chaudière, inutile que celle-ci reste à 65 °C, durant votre absence. Il est donc tout à fait possible de l’arrêter.

Cependant si votre installation comprend un préparateur d’eau chaude instantané, il n’est pas nécessaire ni recommandé de le stopper. Il ne fonctionnera pas tant qu’il n’y a pas de demande d’eau.

À savoir : les chaudières les plus modernes et intelligentes peuvent être programmées et gérées à distance via votre tablette ou Smartphone. Vous pouvez décider de vous occuper de votre chauffage où que vous vous trouviez. C’est particulièrement pratique pour remettre en route la chaudière avant de rentrer si les températures ont chuté par exemple.

Quelles conséquences sur la consommation ?

Tout d’abord, il faut savoir que les chaudières aujourd’hui consomment jusqu’à 30 % de moins d’énergie.

La durée de votre absence reste tout de même un élément déterminant, dans la décision d’éteindre ou pas votre chaudière. Si vous devez quitter votre habitation pour quelques mois, arrêter votre chaudière est une évidence ! Même si vous avez une chaudière récente, qu’elle consomme très peu et qu’elle est sécurisée, c’est préférable.

Pour les détenteurs de chaudières anciennes, ne la coupez pas, même si vous partez un mois en été ou en hiver. Vous risquez de perdre les réglages et de voir des dépôts se former dans le système.

En conclusion : arrêter votre chaudière en cas de courte absence n’est pas forcément la meilleure idée. Elle va ensuite consommer plus, le temps de réchauffer votre maison : les murs, le sol… Il est préférable de mettre votre thermostat sur une température comprise entre 13 et 16 °C.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.