Chaudière à gaz : quel entretien courant faire soi-même ?

Entretenir Soi Meme Chaudiere Gaz
Peu différents dans leur conception, une chaudière ou un chauffe-eau à gaz demandent un entretien régulier pour garantir un bon fonctionnement, une sécurité totale et… pour ne pas alourdir la facture d’énergie. Si le gros entretien d’une chaudière à gaz doit être réalisé par un professionnel, il est aussi conseillé de vérifier et d’entretenir vous-même périodiquement votre chaudière.  

Une chaudière à gaz : comment ça marche ?

Généralement fixée au mur, votre chaudière à gaz permet de satisfaire tous les besoins du logement. Le même brûleur chauffe à la fois l'eau du circuit de chauffage central et l'eau chaude sanitaire. A l'ouverture du robinet, l'eau est immédiatement montée en température dans un échangeur qui serpente au-dessus du brûleur constitué d'un ensemble de rampes.

Le débit de gaz est réglé en fonction de la sollicitation en eau chaude et du réglage du thermostat. L'admission d'eau froide dans le circuit crée une dépression sur une petite membrane souple qui règle la quantité de gaz à distribuer en fonction du flux d'eau froide. Une valve de sécurité, ou thermocouple, empêche l'arrivée du gaz lorsque le chauffe-eau n'est pas utilisé.

Pourquoi entretenir sa chaudière ?

Depuis le décret du 09.06.2009, les chaudières doivent obligatoirement être entretenues annuellement par un professionnel agréé. Cela permet d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et de réduire également votre consommation d’énergie. En effet, une chaudière non entretenue consommera en moyenne 10% de plus d’énergie combustible.

Les conseils d'entretien d’usage

Afin de performante tout au long de sa période de fonctionnement, votre chaudière a besoin d’être entretenue régulièrement.

Les opérations à la portée des particuliers se résument à vérifier que « les organes accessibles » ne sont pas encombrés de poussière, et que des résidus ne sont pas tombés dans le corps de chauffe.

Ces opérations s'effectuent au minimum une fois l'an pour un parfait fonctionnement de l'appareil. Naturellement, le gros entretien (nettoyage poussé, ramonage, réglages remplacement de pièces...) doit impérativement passer par un professionnel agréé. Il l'effectuera lors des visites annuelles et obligatoires prévues par votre contrat d'entretien.

Les locaux accueillant des appareils à gaz devant être ventilés, il est important de s'assurer que les grilles d’aération (haute et basse) de la pièce où se trouve le chauffe-eau ne sont pas obstruées, même en hiver.

Les étapes d’entretien

Attention ! Avant toute intervention sur votre chaudière, soyez bien sûr de l’avoir mis hors circuit. Ne manipulez JAMAIS lorsque votre appareil vient de fonctionner. Mettez votre appareil hors de fonctionnement, c'est très important !

  1. Après avoir coupé l'arrivée de gaz, patientez une bonne heure, le temps que la veilleuse et d’autres éléments se refroidissent.
  2. Pensez également à mettre votre chaudière hors circuit pour éviter tout risque de toucher un composant électrique.
  3. Retirez les vis, s’il y en a et/ou ôtez les boutons en faisant levier avec un petit tournevis pour retirer le capot. L'intérieur de la chaudière est désormais accessible. Attention de ne pas toucher d'organe vital !

Astuce : Souvent il convient de libérer le bas de la façade, puis de faire basculer et désengagez les ergots situés en partie haute.

  1. Brossez les ouïes d’aération (toutes les ouvertures de ventilation) du capot puis posez le à proximité.
  2. A l'aide d'un pinceau ou d'une brosse douce, nettoyez la rampe du brûleur et la plaque métallique servant de collecteur, sur lesquelles se sont accumulés poussières et résidus de combustion.
  3. Avec une vieille brosse à dents, poursuivez ce nettoyage sur l'extérieur de la veilleuse et les recoins. N'appuyez pas trop pour ne pas tordre la résille entourant la buse et son dispositif de sécurité.
  4. Introduisez avec précaution un cure-pipe entre la crosse du thermocouple et la buse de la veilleuse. De cette manière, vous pourrez décoller la calamine et la suie sans abîmer cette partie très sensible.
  5. Éliminez les saletés décollées sur le socle du brûleur et le collecteur à l'aide du tuyau d'aspirateur muni de son suceur fin. Profitez-en pour nettoyer l'intégralité des parties accessibles de l'appareil.

Purger les radiateurs

Purger Radiateur

Quand les radiateurs font du bruit et fonctionnent mal, c'est qu'ils contiennent de l'air. Il faut donc les purger. Ouvrez le purgeur de chaque radiateur (avec une clé spéciale ou un tournevis), jusqu'à ce que l'eau en sorte à jet continu, sans air. Ceci fait, complétez le niveau du circuit avec le robinet de remplissage sur la chaudière.

A lire aussi >> Comment purger un radiateur en fonte ?

Surveiller le débit de l’eau

Si le débit d'eau chaude vous semble avoir baissé de façon sensible et que vous ne possédez pas d'adoucisseur ou de système anti-tartre, il se peut que le serpentin soit entartré. Dans ce cas, l'intervention d'un professionnel s'avère indispensable. L'opération consiste, après démontage de l'appareil et dévissage de ses canalisations, à faire circuler dans le serpentin une solution d'acide chlorhydrique jusqu'au retour du débit initial.

Régler la pression de votre chaudière

Ouvrir Robinet Eau Chaudiere Gaz

Pour que votre chaudière fonctionne correctement, il faut que la pression d’eau soit comprise entre 1 et 1.5 bar. Consultez néanmoins votre manuel utilisateur car certains modèles de chaudières nécessitent une pression différente.

Si la pression est trop brasse

Avant toute chose, il faut débuter par le contrôle du manomètre de pression. Si vous constatez que la pression est trop basse, il faut ouvrir le robinet d’eau qui se situe généralement sous l’appareil jusqu’à ce que vous obteniez une pression comprise entre 1 et 1.5 bar (à vérifier car différentes selon les modèles). Si vous êtes dans l’obligation d’effectuer cette opération assez souvent afin de revenir à un niveau de pression normale, il se peut que vous ayez une fuite dans votre installation. Il est alors nécessaire de prendre contact avec un professionnel afin qu’il puisse contrôler votre équipement.

Si la pression est trop haute

Si vous constatez une hausse anormale de la pression dans votre installation, commencez par vérifier que votre robinet d’eau ne soit pas resté ouvert. Si c’est le cas, fermez-le. Le surplus d’eau peut être évacué en purgeant vos radiateurs ?

Si la pression ne diminue, il faut couper votre chaudière et contacter un professionnel qualifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.