Votre radiateur en fonte fait des bruits désagréables, a une fuite ou chauffe mal surtout dans sa partie haute ? Il y a de fortes chances pour qu’il ait besoin d’être purgé et vidangé ! Ainsi vous enlevez l’air qui peut être logé dans les tuyaux et vous améliorez de ce fait son fonctionnement. Vous devez effectuer cette opération une fois par an. Celle-ci est relativement simple. Nous vous expliquons comment la réaliser.

Le fonctionnement d’un radiateur en fonte

Un radiateur en fonte peut être alimenté en eau chaude ou en électricité afin de fonctionner. Dans ce cas précis, nous parlons des radiateurs en fonte utilisant de l’eau. Celui-ci est raccordé au circuit de chauffage qui propulse l’eau chaude dans celui-ci. L’avantage de la fonte est dû au fait que la chaleur s’accumule et que même arrêté, il continue à restituer la chaleur emmagasinée. De ce fait, la consommation en énergie est réduite.

Il est intéressant parce qu’il se règle très facilement, la chaleur diffusée est homogène et l’installation est simple. Mais ce qui le caractérise avant tout, c’est sa durée de vie qui est particulièrement longue. Il est d’ailleurs parfaitement adapté aux pièces mal isolées de superficie moyenne. Il présente tout de même un inconvénient, il est plus cher que le radiateur classique. Bien entendu, la qualité de son inertie lui permet d’être rapidement amorti. Vous trouvez différents modèles sans problème.

Pourquoi purger un radiateur en fonte ?

Purger un radiateur en fonte est une opération d’entretien qui donne la possibilité d’évacuer l’air se trouvant dans le système. C’est un acte obligatoire, car les bulles d’air bloquent la circulation de l’eau chaude et de ce fait la chaleur. Vous le remarquerez parce qu’il est souvent froid en hauteur, il ne chauffe plus de manière homogène puisque l’eau ne peut plus circuler normalement. La purge permet d’évacuer l’air.

Elle offre également la possibilité de garantir une plus longue durée de vie à votre système de chauffage. Le chauffage central et la chaudière s’abiment beaucoup moins vite et en plus vous allez réaliser des économies sur votre facture énergétique. Vidange et purge sont in dispensables quand votre radiateur chauffe mal et fait du bruit afin que la chaleur soit correctement répartie.

Pour améliorer les performances de son chauffage, il est nécessaire de purger tous les radiateurs, et cela, même si le plus souvent ce sont les radiateurs qui sont situés à la fin du circuit qui présentent les signes alertant sur la nécessité d’être purgés.

Quand le faire ?

Vous purgez vos radiateurs une fois par an et de préférence avant de mettre votre chauffage central en route, donc avant les premiers frimas. C’est à titre préventif qu’il est préférable d’agir. Généralement vous pouvez trouver ces indications sur le site du fabricant du radiateur que vous possédez.

purger radiateur clef à moletteEn revanche, si vous décelez des sifflements, des bruits étranges ou des gargouillements, ils sont certainement dus à la présence d’air. Dans ce cas, vous devez agir vite surtout si en plus le haut du radiateur est froid. Il faudra alors le vidanger et le purger rapidement pour retrouver une chauffe normale.

Vous n’entendrez alors plus aucun bruit ce qui présente un confort supplémentaire surtout quand il s’agit des radiateurs des chambres. Il suffit pour la réaliser de posséder les outils nécessaires. Vous n’êtes pas tenu de faire appel à un professionnel.

Si votre radiateur ne chauffe plus, mais dans la partie basse, vous n’avez pas besoin de purger, car il s’agit sans doute d’un problème d’équilibrage et de circulateur. Il faut alors demander à un spécialiste de faire l’entretien de la chaudière et de la vérifier. D’ailleurs, rappelons que l’entretien est obligatoire une fois par an.

Vous évitez grâce à la purge les pannes éventuelles et par voie de conséquence les dégâts qui peuvent aller de paire. Une fuite d’eau sur un radiateur au niveau des tuyaux de raccordement abime votre sol et plus encore si vous avez de la moquette ou du parquet flottant.

Notre conseil

Sachez que lorsque vous louez un bien, c’est à vous que revient l’entretien des radiateurs, donc le fait de les purger une fois par an.

Les outils nécessaires

La purge de vos radiateurs est effectuée après vous être assuré que votre chaudière ne possède pas de purgeur automatique. En effet, dans ce cas, c’est sur elle directement qu’il faut intervenir. Si vous devez purger vos radiateurs, il vous faudra quelques outils indispensables pour effectuer ce travail.  Voici la liste du matériel que vous devrez avoir sous la main :

  • Une pince à multiprise, un tournevis à tête plate ou une clé à pan carrée, suivant le modèle de la vis de purge se trouvant sur le radiateur.
  • Un récipient destiné à recueillir toute l’eau que vous allez évacuer du radiateur.
  • Un chiffon qui vous servira de protection pour la vis de purge lorsque vous l’ouvrirez et qui vous permet de nettoyer le sol si besoin.
  • Des gants de protection à cause de l’eau très chaude qui s’écoule.

Les étapes de la purge

étapes de la purge du radiateur en fonte

Première étape : éteindre la chaudière

Avant de commencer à vous lancer dans la purge de vos radiateurs, éteignez votre chaudière si vous devez le faire une fois le chauffage remis en route. Arrêtez-la quelques minutes avant ou positionnez-la sur été ou vacances pour éviter un redémarrage intempestif. Attendez ensuite que les radiateurs soient froids.

La purge doit débuter toujours par le radiateur situé le plus près de la chaudière que vous les purgiez tous ou seulement certains d’entre eux. Il est toujours préférable d’en profiter pour les faire tous.

Deuxième étape : repérer et dévisser la vis de purge

Dévissez la vis de purge après avoir repéré le système de purge, généralement il se trouve en haut du radiateur et le robinet ou thermostat, en bas à l’extrémité opposée. Une fois que vous savez où il se place, enfilez vos gants, placez le récipient ou la bassine sous la vis de purge.

Puis, vous la dévissez tout doucement avec l’outil adéquat. Quand vous percevez un petit sifflement, c’est que l’air sort du radiateur. Cela se produit le plus souvent après une ouverture d’un quart. Laissez ensuite la vis dévissée le temps que tout l’air contenu puisse s’échapper.

Troisième étape : purger le radiateur

Quand la vis est dévissée ou le robinet de purge ouvert, l’air présent s’en va. Une certaine quantité d’eau chaude s’échappe alors qui est recueillie par le récipient. Il faut la laisser s’écouler durant quelques instants en veillant à essuyer le revêtement de sol qui pourrait être endommagé. L’eau peut être marron, c’est normal, car elle parcourt le circuit.

Revissez ensuite la vis afin de bloquer en fermeture le purgeur. Soyez doux dans votre geste, vous pouvez le faire avec votre main tout simplement. Assurez-vous qu’il est correctement fermé.

Notre conseil

À l’ouverture comme à la fermeture, essayez de ne pas abimer le pas de vis en ne forçant pas.

Quatrième étape : ajuster la pression du circuit

Une fois que vous avez purgé vos radiateurs, recalibrez la pression. Il faut savoir que l’eau évacuée a diminué la pression nécessaire au bon fonctionnement des radiateurs. Il suffit pour y remédier de remettre de l’eau dans le système grâce au robinet de remplissage se trouvant sur la chaudière.

Vérifiez le manomètre de pression d’eau avant, et ensuite ouvrez le robinet de la chaudière pour mettre de l’eau dans le circuit. La pression recommandée est située entre 1 et 1.5 bar pour une maison de plain-pied et 1.8 à 2 bars pour une maison à étages. Vérifiez dans la notice de votre chaudière quelle est la pression que vous devez avoir pour que vos radiateurs fonctionnent le mieux. Celle-ci varie selon les modèles.

 Cinquième étape : vérifier la vidange et la purge au niveau du radiateur

Regardez après cette opération s’il n’y a pas d’eau qui suinte ou de fuite au niveau des vis de purge. Il ne faut pas que le radiateur fuît. Si vous ne voyez aucun problème, alors vous pouvez allumer votre chaudière et régler correctement le robinet thermostatique de vos radiateurs.

Une fois que tout est à nouveau en route, faites le tour de vos radiateurs et recherchez d’éventuelles fuites d’eau. Si vous décelez une goutte d’eau, resserrez la vis de purge et nettoyez la pièce si nécessaire.

Si en revanche, vous entendez un sifflement ou que de l’eau s’écoule, il faudra faire appel à un chauffagiste qui pourra effectuer l’entretien complet et un désembouage et les éventuels travaux qui sont certainement nécessaires.

Le purgeur automatique : avantages et fonctionnement

Comment fonctionne le purgeur automatique ?

Ce dispositif est installé sur la bouteille de découplage qui se trouve sur colonnes aux points d’installation qui peuvent engranger des poches d’air. Suivant la version le bouchon est vissé ou dévissé. Dans la version classique, le bouchon supérieur doit être complètement dévissé. Dans la version hygroscopique, il est au contraire bien vissé. Le robinet ne doit pas être installé à un endroit où il risque de geler. Il est préférable que le bouchon soit facilement accessible.

shéma purgeur automatiqueQuand l’air s’accumule dans le corps du purgeur (1), le flotteur (2) descend et l’obturateur (4) s’ouvre. Le fonctionnement correct se manifeste ainsi et se produit durant tout le temps où la pression de l’eau est inférieure à la pression maxi de vidange. Une fois que l’air est parti, le fluide remplit à nouveau le corps, le flotteur se soulève et l’obturateur se ferme alors.

Avantages :

  • L’air s’évacue sans intervention sur chaque radiateur, donc plus rapidement et sans perdre de temps.
  • Il permet d’éviter les bruits, l’usure des différents appareils reliés aux circuits et la cavitation des pompes.
  • Il améliore ainsi le rendement des radiateurs.
Comment purger un radiateur en fonte ?
4.9 (98.75%) 16 votes