Semer des blettes : quand et comment les planter ?

Blettes
Les blettes sont des plantes décoratives qui embellissent le jardin, elles sont également appelées poirées ou bettes à cardes dans certaines régions. Leurs grandes feuilles cloquées, luisantes et vertes présentent un pétiole charnu qui est jaune, rouge ou blanc selon les variétés. C’est un légume qui est parfois semé dans les plates-bandes dans les jardins d’ornement. Elle est proche de la betterave.

Quand semer les blettes ?

Les blettes sont semées durant la période d’avril à mi-juin sur des lignes distantes de 40 cm environ. Il faut mettre une seule graine tous les 5 cm ou en poquets espacés de 30 cm, et composés de 3 à 4 graines. Une fois que les graines ont levé, il faut éclaircir les plants pour obtenir un plant  tous les 40 cm.

Dans les régions où le gel est tardif, vous pouvez commencer par semer sous abri en mars et vous repiquez les plants après la période de froid, mi-mai. Vous récolterez 5 kg au m² pour 9 plants au m².

Quelles variétés de blettes choisir ?

On note que différentes variétés de blettes existent qui se différencient par la couleur de leurs cardes et de leurs côtes.

  • La poirée blonde à carde blanche : elle présente un beau feuillage vert clair avec des côtes larges non filandreuses. Elle est très productive et savoureuse. Elle résiste à la chaleur se sème de mars à juillet et se récolte à partir de juin jusqu’aux premières gelées. Elles peuvent être récoltées à partir de 10 semaines de semis.
  • La poirée bright lights : jeune, elle se consomme crue ou cuite. Ses cardes sont roses, pourpres, orange ou jaunes. Elle se sème d’avril à juin et se récolte à partir de mai et jusqu’aux premières gelées, entre 4 et 10 semaines après le semis. Vous pouvez la placer en massif, car elle est très décorative en hiver.
  • La poirée verte à cardes blanches : elle est précoce, elle résiste bien au froid et elle présente un feuillage vert foncé et des côtes minces, rouge vermillon. Elle se sème de mars à juillet et elle se récolte à partir de juin jusqu’aux gelées, et voire même en hiver, après 10 semaines de semis.
  • La Lucullus : est une variété intermédiaire entre la blette à couper et celle à larges cardes. Les feuilles sont délicieuses quand elles sont jeunes. Vous la sèmerez entre mars et juillet et vous la récolterez de juin aux premières gelées, c’est-à-dire environ 10 semaines après le semis. Ses feuilles sont blondes à vert clair, gaufrées et les côtes sont étroites, longues et possèdent une saveur agréable.
  • La Rhubarb Chard : c’est une blette très savoureuse qui peut parfaitement être consommée crue en salade ou cuite. Il faut juste savoir que les feuilles perdent leur teinte à la cuisson. Elle est semée de mars à juillet et vous commencez la récolte en juin jusqu’aux gelées, 10 semaines après le semis. Elle doit son nom au fait qu’elle rappelle la rhubarbe. Elle est très esthétique avec son feuillage vert aux reflets carmin et ses veines rouge vif.

Que faire avant de semer les blettes ?

Avant de semer la poirée, il est indispensable d’amender le sol en automne et de l’enrichir avec un terreau horticole, du fumier ou du compost. Il faut le préparer soigneusement en enlevant les cailloux, les racines et les mauvaises herbes. Au moment du semi, il faudra préparer la terre très finement au râteau.

Comment les semer ?

Pour semer les blettes, la démarche est assez simple :

  • Commencez par faire un sillon peu profond et semez avec légèreté.
  • Si vous avez décidé de semer sur plusieurs lignes, il est nécessaire de les espacer de 40 cm.
  • Recouvrez ensuite le semis avec un centimètre de terre.
  • Tassez et arrosez légèrement pour favoriser le démarrage.
  • Une fois que vos graines ont levé, éclaircissez la ligne en ne conservant qu’un plant, tous les 40 cm.

Si les températures ne descendent pas en dessous de -6°C, elles peuvent passer tout l’hiver au jardin. Il est tout de même recommandé de pailler les pieds.

Pratiquer une rotation des cultures permet d’éviter au sol de s’épuiser. Elle est en effet gourmande en azote, il est préférable de semer après avoir cultivé des légumineuses comme la fève, le soja ou le colza ou après un engrais vert.

Planter les blettes

Avant de commencer à planter vos blettes achetées en godets, vous allez ameublir le sol, mais attention sans le retourner et à hauteur de bêche.

  • Amendez votre sol avec un peu de sable de manière à assurer un bon drainage.
  • Placez les plants de blettes en les espaçant de 40 à 50 cm.
  • Rebouchez et ensuite tassez délicatement pour ne pas endommager les racines.
  • Maintenez le sol au frais pour éviter les arrosages trop abondants, vous arrosez dès que la terre est sèche en surface.
  • Faites attention à bien arroser la terre et pas les feuilles, elles risqueraient de pourrir.

Où planter les blettes ?

Blette Rhubarb Charb

La poirée aime les sols légers, un peu salés, elle apprécie les jardins en bord de mer, souples, profonds, riches, mais sans fumure fraîche. Elle apprécie également les endroits ensoleillés. Vous pouvez parfaitement la cultiver au potager, mais également en massif pour les variétés les plus jolies.

Comment les entretenir ?

Avant que les premières gelées apparaissent, il faut couper les feuilles au ras du sol. Si les températures sont négatives, vous devrez les protéger sous des cloches ou sous un voile d’hivernage. Vous pouvez également faire un monticule de terre jusqu’aux feuilles et pailler le tout. Au printemps, les jeunes feuilles se consomment en salade. Elles se ressèment ensuite toutes seules, une fois montées en graines, grâce au vent.

Après l’hiver, il faut retirer le paillage pour laisser les feuilles s’épanouir.

Binez et sarclez de manière régulière.

Comment arroser les blettes ?

Arrosez le sol pour maintenir le sol frais et surtout durant les périodes de sécheresse.

Durant l’été quand il ne pleut que trop peu, vous pouvez parfaitement pailler votre terre de manière à limiter le phénomène d’évaporation de l’eau et continuez à effectuer des sarclages réguliers.

Récolter les blettes : quand et comment faire ?

Vous pouvez commencer à récolter vos blettes dès que les premières feuilles atteignent entre 20 et 25 cm de hauteur. Commencez toujours par couper les plus belles feuilles, situées généralement au pourtour du plant. Vous verrez qu’ensuite apparaitront les feuilles au centre du plant. Vous devrez les couper au sécateur ou à la main en pliant et déchirant la base du pétiole.

Faites très attention à ne pas tirer trop fort, car la blette est assez peu ancrée au sol et se déracine facilement.

Si par inadvertance, vous prenez des racines en même temps et qu’elles ne sont pas abimées, remettez le plant en terre très vite, souvent cela fonctionne bien, même si le plant est chétif.

Une fois que les feuilles sont coupées, elles ont tendance à s’abimer rapidement. Il faut les conserver au réfrigérateur et les consommer assez vite.

Les maladies des blettes et que faire ?

Les blettes sont des légumes sujets aux maladies et parasites.

  • La cercosporiose des poirées : elle se manifeste sous la forme de taches rondes couleur jaunâtres entourées d’un cercle rougeâtre. Les feuilles qui sont atteintes se dessèchent facilement. Pour éviter cette maladie ou dès son apparition, pulvérisez de la bouillie bordelaise. Vous supprimerez également les feuilles qui présentent les premiers symptômes.
  • La jaunisse de la poirée : elle se manifeste par la teinte jaune que prennent les feuilles du cœur qui se déforment. Ce sont des piqures de pucerons qui entrainent cette maladie. Il faut les traiter avec un insecticide végétal ou au savon noir et bruler les feuilles qui sont atteintes.
  • Le mildiou des poirées : vous le reconnaissez aux taches grisâtres dont se recouvre la blette. Encore une fois la bouillie bordelaise en pulvérisation en viendra à bout. Et pour l’éviter, pratiquez la rotation des cultures et il faudra opter pour une fumure et fertilisation pauvre en azote.
  • La rouille de la poirée : se reconnait facilement grâce aux taches de rouille orangée sur les feuilles. Celles-ci finissent par mourir. Les traitements sont les mêmes que pour le mildiou. Il faut juste en plus bruler les feuilles atteintes.
  • L’altise : cette maladie fait de trous dans les feuilles et arrête le processus végétatif. Pour éviter leur invasion, éliminez régulièrement les mauvaises herbes, les feuilles ou autre détritus végétal. Paillez les pieds ou mettez des cendres, cela les éloigne efficacement.
  • L’atomaire : les plants sont coupés à hauteur du collet, il faut alors traiter avec une décoction de pyrèthre et pratiquer le plus possible la rotation des cultures pour éviter ce problème. Les binages fréquents sont également efficaces.
  • Le puceron noir : il attaque les feuilles qui ensuite se déforment. Il peut être traité également au pyrèthre mélangé à de l’huile de pin le soir ou au savon noir ou purin de fougère.
  • Le silphe opaque : ce sont des insectes noirs, mais le problème ce sont leurs larves qui sont voraces et s’attaquent aux feuilles. Une décoction de pyrèthre est nécessaire quand l’invasion est importante, elle est toujours pulvérisée le soir.
  • Les larves de taupin appelées couramment fils de fer : elles font des trous au collet et les plantes dépérissent peu à peu. Le plus simple est de tendre des pièges.
  • Le ver blanc : il détruit les racines, vous l’éliminez grâce à des arrosages réguliers au purin de fougère avant de semer.

Encore plus de plantations :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.