À quelle hauteur doit-on installer un tableau électrique ?

Tableau électrique
Si vous êtes hésitant quant à la hauteur à laquelle vous devez placer votre tableau électrique, il faut savoir que la norme NF C15-100 régit les installations électriques à basse tension et détermine entre autres, la hauteur de celui-ci. Pour une installation en toute sécurité, il est indispensable de s’y référer. Voici les repères pour installer son compteur électrique à la bonne hauteur.

Comment se présente un tableau électrique ?

C’est l’organe principal de votre installation électrique et c’est lui qui assure la sécurité de l’habitation. Il peut être appelé tableau divisionnaire, tableau de protection ou tableau modulaire. Il centralise et distribue l’électricité de la maison. Il se présente sous la forme d’un boitier ou d’un coffret.

Le tableau électrique est composé de circuits électriques et d’organes de sécurité et de protection. Il est connecté directement au compteur électrique afin que la sécurité du réseau soit assurée. Les différents équipements qui le composent remplissent des fonctions différentes.

Le disjoncteur de branchement est utilisé pour allumer ou couper le courant sur toute l’installation, il est là également pour détecter les défauts d’isolement ou de fonctionnement. Dès qu’il est en présence d’un défaut, il se déclenche et coupe le courant.

L’interrupteur différentiel : il contrôle les différences d’énergie qui sont transmises aux différents appareils électriques, si le courant est défectueux, la commande se déclenche. Le but est d’éviter les électrocutions.

Les autres disjoncteurs qui assurent le contrôle de l’alimentation protègent toute l’installation des courts-circuits.

La lampe de secours : elle éclaire le tableau lors des coupures d’électricité.

Le parafoudre : il protège les équipements électriques quand la foudre tombe. Il évite à vos appareils sensibles d’être endommagés.

C’est grâce à tous ces composants que l’on peut dire que le tableau électrique est utile. Il permet ainsi d’assurer la sécurité de tous.

À lire également : Combien de prises de courant par disjoncteur ?

La norme NF C15-100 et la hauteur du tableau électrique

Cette norme a été édictée pour garantir la protection des biens et des personnes en matière d’installation électrique, c’est donc tout naturellement qu’elle s’est intéressée au tableau électrique et notamment à la hauteur à laquelle il doit être installé pour assurer la sécurité de cette installation.

Voici ce que préconise la norme en termes de hauteur réglementaire, d’accessibilité et de sécurité concernant le tableau électrique :

Le tableau électrique doit être situé à une hauteur située entre 90 centimètres au minimum et 1.80 mètre au-dessus du sol une fois que le revêtement est posé.

La manette du disjoncteur d’abonné ou disjoncteur de coupure d’urgence se trouvera ainsi à la même hauteur pour être manœuvrer facilement si besoin.

Les manettes des disjoncteurs divisionnaires qui sont sur le compteur doivent se trouver entre 1 mètre et 1.80 mètre. Si le coffret électrique est protégé par une porte, il pourra alors être placé à 0.50 mètre.

Tableau Electrique Hauteur
© istock

Ces indications de hauteur ont un seul objectif : assurer votre protection. Les manettes des disjoncteurs doivent être facilement accessibles pour un adulte, mais hors de portée des enfants. C’est pourquoi on préconise une hauteur de 1 mètre au minimum et de 50 cm si elles sont protégées par une porte.

Il existe également des spécificités qui ont été prévues pour les personnes âgées ou handicapées, dans ce cas :

La hauteur réglementaire pour le disjoncteur général est de 1.30 mètre.

Pour tous les dispositifs de commande comme les disjoncteurs du tableau électrique qui doivent être accessibles, la hauteur est comprise entre 0.75 et 1.30 mètre.

Des règles adaptées sont définies pour le coffret de communication avec une hauteur maximale de 1.30 mètre pour ses dispositifs. Cela est recommandé dans les habitations accueillant des personnes âgées ou handicapées. Leur sécurité est ainsi préservée, le dispositif de coupure d’urgence étant ainsi accessible.

Bon à savoir : si le tableau électrique et le disjoncteur de branchement se trouvent dans une pièce annexe comme le garage, il faudra prévoir un dispositif de coupure d’urgence à l’intérieur de l’habitation.

Les autres recommandations de cette norme concernant le tableau électrique

Cette norme ne détermine pas simplement la hauteur à laquelle, vous devez positionner le tableau électrique, sur la gaine technique, elle apporte des précisions également concernant l’installation de la gaine en elle-même.

Sur le tableau, il faut laisser sur chaque rangée de modules quelques emplacements vides au cas où vous en auriez besoin pour agrandir votre installation électrique. 20% des modules restent disponibles quand il s’agit d’un logement individuel, dans le cadre d’un logement collectif, il faut avoir 6 modules libres.

Concernant l’ETEL (Espace Technique du Logement), espace dans lequel se trouve la GTL (gaine technique), la norme impose des dimensions minimales : 60 cm de largeur sur 25 cm de profondeur, avec une hauteur qui court obligatoirement du sol au plafond.

De plus, un emplacement doit être conservé sous le tableau de manière à positionner le coffret de communication. Il faut vous référer à la norme NF C15-100, de manière à voir tous les détails.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.