Comment isoler parfaitement le plafond d’un sous-sol ?

Isolation Plafond De Sous Sol
Vous le savez certainement, les déperditions de chaleur dans votre habitat sont de l’ordre de 7 et 10 %  quand on parle du sol. C’est pourquoi l’isolation du plafond du sous-sol est cruciale pour votre confort, mais également pour réduire vos factures de chauffage. Une raison supplémentaire d’isoler le plafond du sous-sol, c’est quand celui-ci est en contact direct avec le sol de la maison.  Voici quelques explications et conseils pour l’isoler parfaitement !

Isoler un sous-sol : pour quelles raisons ?

Les raisons pour isoler le plafond du sous-sol ne manquent pas et peuvent être différentes :

  • Assainir l’air en évitant l’humidité en excès.
  • Pour créer une pièce supplémentaire, une chambre d’amis par exemple.
  • Pour améliorer les performances thermiques des pièces de vie se trouvant au-dessus en limitant considérablement les déperditions de chaleur.
  • Pour faire des économies sur ses dépenses énergétiques, les étages supérieurs seront mieux chauffés sans consommer beaucoup.
  • Pour plus de confort et un cadre de vie plus agréable.

Le plafond du sous-sol est certainement la première zone qu’il faut isoler puisqu’elle est en contact direct avec les pièces où vous vivez. C’est pourquoi même si ces pièces sont inutilisées ou seulement ponctuellement, il faut parfaitement en isoler le plafond. Ces endroits sont soumis à des variations de température très importantes et ils engendrent des ponts thermiques. Vous évitez ainsi les sols froids dans les pièces de l’étage supérieur et vous retardez la progression de l’humidité.

Il est important également de savoir que ce type d’isolation vous permet d’économiser sur votre facture de chauffage et ce n’est pas négligeable. En effet, le pourcentage de déperdition de chaleur qui s’évacue par le sol peut aller jusqu’à 10 %. Cela d’autant plus que le sous-sol n’étant pas toujours chauffé, il concentre forcément un taux d’humidité important, susceptible de refroidir la partie logement. Vous réalisez donc des économies en supprimant cette zone de déperdition de chaleur.

Atout supplémentaire : une fois que le plafond est bien isolé, vous avez la possibilité d’installer une salle de jeu, un home cinéma ou une chambre dans cet espace peu occupé.

À lire également : Aménager un sous-sol : 17 idées et conseils

Les différentes méthodes pour isoler votre plafond

Différentes solutions sont proposées, cependant, il est préférable d’employer des matériaux fins et légers pour ne pas sacrifier de hauteur. Les méthodes d’isolation du sol ou du plafond d’un sous-sol ne sont pas très différentes.

Parmi les plus couramment employées se trouve le système des plaques isolantes que vous collez au plafond. C’est rapide et vous ne perdez que peu de hauteur.

Autre solution : la mousse en polyuréthane est pulvérisée sur l’ensemble de la surface. Grâce à celle-ci vous comblez les zones difficiles d’accès, vous couvrez toute la surface et vous supprimez les ponts thermiques.

La dernière méthode est appelée isolation hourdis. Elle consiste à poser une couche de béton, mélangé à d’autres matériaux comme le polystyrène, la laine, le bois ou la terre cuite. C’est un procédé qui s’avère très efficace sur les ponts thermiques comme sur les déperditions de chaleur.

Isoler Plafond Sous Sol
© istock

Quel matériau choisir ?

La méthode d’isolation est une chose, mais choisir son isolant est tout aussi important. D’autant que le choix est vaste et qu’il n’est pas facile de faire un choix éclairé.

Les isolants synthétiques : ils comprennent le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé et le polyuréthane. Le premier est très répandu certainement du fait de sa légèreté et de sa résistance, il est proposé sous forme de plaques et en vrac. Le polystyrène extrudé est un matériau dense au fort pouvoir isolant et présentant une conductivité thermique de 0.0025W/m.K au moins. Il est disponible en panneaux.

Les fibres minérales et végétales : on y retrouve la laine de verre et la laine de roche qui sont les plus répandues. Mais également les fibres végétales comme le bois ou le lin, produits qui rivalisent parfaitement avec les fibres minérales, mais plus difficiles à trouver sur le marché.

Les autres isolants et parmi ces derniers la cellulose qui possède de nombreux atouts : elle est anti-moisissure, anti-insecte et anti-feu, elle est présentée en vrac ou en panneau. Le liège est un parfait isolant thermique et acoustique, il est proposé en panneaux. Enfin, la perlite est un isolant écologique qui provient de roches volcaniques ayant été broyées. Il est inerte, imputrescible et ininflammable.

Les isolants minces ou multicouches : ils se présentent sous la forme d’une ou plusieurs couches de feuilles d’aluminium où s’intercalent du feutre ou de la mousse, il présente des performances thermiques qui sont variables.

Quel est le prix de l’isolation du plafond du sous-sol ?

Le prix varie suivant les différents matériaux employés, de la méthode utilisée, mais également de la superficie à isoler :

Un isolant de qualité, mais qui est accessible est la laine de verre puisque son prix est d’environ 13 euros le m². Le plus onéreux est le liège qui peut aller jusqu’à 80 euros le m².

La fibre de bois affiche un pris autour de 35 euros le m². Pour le côté plus esthétique et surtout, si vous envisagez de transformer cet espace en pièce à vivre, vous ajouterez une toile tendue en PVC ou en polyester qui est vendue entre 30 et 70 euros. Elle est simple à installer, elle peut être personnalisée et elle améliore les qualités acoustiques de l’espace.

Pouvez-vous bénéficier d’aides pour ces travaux ?

Si l’isolation du plafond du sous-sol est un moyen de faire des économies, il n’est pas toujours simple pour le consommateur de les envisager. C’est pour cette raison qu’il existe des aides mises en place par le gouvernement. Il s’agit du dispositif d’aides à travers les CEE ou Certificats d’Économie d’Énergie qui permettent de réaliser les travaux nécessaires dans la rénovation énergétique. Cela concerne notamment les foyers bénéficiant du coup de pouce isolation. Il est ainsi possible d’économiser sur les factures énergétiques sans se ruiner. Dans ce cas, il faut faire réaliser des devis et s’adresser à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui réalisera les travaux.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.