Tailler un érable du Japon : comment faire ?

Tailler Erable Japon

Originaire de l’Asie où il fut découvert au XVIIIème siècle, l’érable du Japon a été introduit en Europe vers 1820.  Autrefois utilisé pour fabriquer des lances, l’arbuste orne aujourd’hui les jardins japonais, mais aussi les terrasses et balcons plus classiques. L’érable, qui symbolise la réserve et l’indépendance d’esprit plait autant pour son esthétisme que pour sa facilité d’entretien. Découvrez les particularités de ce végétal. Et apprenez à planter, tailler et entretenir un érable du Japon en toute simplicité !

Les caractéristiques d’un érable du Japon

Il existe plus de cent variétés d’érables. Celui du Japon orne principalement les jardins d’inspiration asiatique. Cependant, il peut à tout fait décorer une terrasse, un balcon, un jardinet de ville ou un patio d’apparence plus classique, en association avec d’autres plantes comme le camélia ou l’hortensia.

Selon sa variété, l’érable du Japon se présente sous la forme d’un grand arbuste ou d’un petit arbre léger, avec une taille variant entre 4 et 10 mètres de hauteur. De croissance lente, il peut prendre des allures de bonsaï avec le temps. Fleuri en avril/mai, cet arbre possède aussi des fruits ailés de couleur rouge/brun. Appelés samares, ils sont toujours groupés par deux et se révèlent particulièrement décoratifs à l’automne.

Quant aux feuilles de ce végétal, elles sont divisées en lobes et peuvent prendre diverses couleurs, de toutes les nuances de vert (vert tendre, vert bronze…) au rouge pourpré en passant par le jaune doré. En automne, les feuilles caduques adoptent des teintes chaudes avant de virer vers les tons rouges, orangés ou pourprés.

D’autre part, les érables du Japon préfèrent les zones (semi-) ombragées voire les ambiances de sous-bois. Cependant, ces végétaux tolèrent la plupart des terrains, surtout s’ils sont drainés, riches en humus et frais même pendant l’été. En revanche, cet érable n’apprécie pas les sols calcaires. Enfin, notez que l’arbuste montre une belle tolérance au gel puisqu’il peut supporter des températures allant jusqu’à -15 °C. Et malgré sa réputation, il se révèle facile à planter !

Quand planter un érable du Japon ?

La première chose à savoir, c’est que les érables du Japon sont livrés en pot. Même si tous les érables du Japon peuvent convenir à votre jardin, préférez plutôt une variété à développement modéré.

Ensuite, sachez que la meilleure période pour en planter un, c’est l’automne, ou alors le début du printemps.

Comment le planter ?

Choix de l’emplacement et préparation de la terre

La terre sera bêchée, débarrassée des mauvaises herbes et des cailloux de taille importante. Au besoin, vous pouvez également améliorer le sol à l’aide de composts de feuilles ou de terreau « plantation ». Si jamais votre sol se révèle calcaire (ce qui n’est pas recommandé !), complémentez avec de la terre de bruyère (environ 1/3). Et prévoyez un emplacement plutôt à l’abri du vent.

Les différentes étapes

Commencez par tremper la plante avec son pot afin que la motte soit suffisamment imbibée. Pour l’opération, servez-vous d’une simple bassine d’eau.

Puis, dépotez avec délicatesse avant de desserrer légèrement les racines au cas où elles tourneraient au fond du contenant. Celui-ci fera idéalement plus de 50 centimètres de diamètre et de profondeur. Il sera aussi préalablement garni d’une couche de drainage.

Ensuite, placez la motte de manière à ce qu’elle affleure la surface naturelle de la terre.

Enfin, arrosez abondamment lorsque vous plantez votre érable du Japon.

Conseil : pour conserver plus longtemps l’humidité du sol, servez-vous d’un paillage d’écorces et de feuilles mortes. Et un bon mélange de terre se compose à parts égales de terre végétale, de terreau plantation et de terre de bruyère. Le meilleur substrat qui existe !

Comment le tailler ?

L’érable du Japon présente l’avantage de demander peu d’entretien. En effet, sa taille s’avère facultative. L’opération consiste seulement à ôter le bois mort, et au besoin, d’aérer la silhouette de l’arbre en le débarrassant des petites branches superflues.

En hiver, pour conserver sa vigueur et l’aider à se développer, vous pouvez lui apporter également un engrais organique.

Entretien : nos conseils pratiques

Les premières années, vous devrez arroser régulièrement votre érable du Japon mais sans excès (pour ceux cultivés en pot), le temps que l’arbuste s’enracine comme il faut en pleine terre.

Puis, passée cette étape, le végétal demande peu de soins avec un arrosage en temps sec et très chaud. Attention à ne pas mouiller le feuillage car les rayons du soleil le brûleraient.

De manière régulière, pensez aussi à nourrir votre variété d’érable avec un engrais pour les arbustes. Et pendant la période hivernale, abritez-le de préférence (sous un auvent, contre un mur…) afin d’éviter l’excès d’eau. Et si le climat est vigoureux, prévoyez une à deux couches de voiles d’hivernage pour le protéger du gel.

En ce qui concerne le rempotage, il intervient éventuellement au bout de quelques années, si vous constatez que le végétal pousse avec moins de vigueur qu’auparavant.

Enfin, l’autre bonne nouvelle, c’est que l’érable du Japon se révèle peu sujet aux champignons et maladies qui touchent les arbres. Ainsi, vous le conserverez longtemps.

Pour aller plus loin dans la plantation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.