Le savon noir pour lutter contre les pucerons

Puceron
Les pucerons, malgré leur petite taille, entre 2 et 4 millimètres, sont capables de ruiner votre travail dans le jardin, en peu de temps. Ils se régalent de la sève des rosiers, des lauriers-roses, des tomates, des cerisiers et autres arbres fruitiers et de nombreuses autres plantes. Chaque type de pucerons a ses préférences. Heureusement, le savon noir est là pour vous aider à vous débarrasser de ces indésirables.

Les pucerons : qui sont-ils ?

Les pucerons sont de petits insectes à six pattes qui ne mesurent pas plus de 4 millimètres. Il existe des pucerons de toutes les couleurs ou presque : bleu, jaune, noir, violet, rose, vert avec ou sans ailes. Ils se nourrissent de la sève des plantes qu’ils parviennent à pomper grâce à leur rostre.

Si en Europe, on recense 900 espèces de pucerons, ce sont 4 700 espèces qui vivent dans le monde. Face à de tels chiffres, lutter contre ces nuisibles peut paraître vain. Cet insecte prolifère à la vitesse de l’éclair, il faut savoir que la plupart des femelles vont se reproduire sans même avoir été fécondées.

Quand ils sont nombreux sur les feuilles d’une plante, ils affaiblissent la plante et elle sera plus sensible aux maladies, mais ce n’est pas le seul effet négatif. Les feuilles se déforment et tombent. Et comme elle est souvent atteinte de maladies fongiques, elle peut mourir.

Pucerons
© istock

Pourquoi faut-il faire attention au dosage du savon noir ?

Le savon noir s’utilise comme agent mouillant et comme insecticide. En tant qu’agent mouillant, il renforce l’efficacité de certains traitements en évitant que celui-ci ne soit lessivé trop rapidement. Il sera alors dosé différemment à raison d’une cuillère à café par litre ou une cuillère à soupe par litre pour le savon noir en pâte.

Pour les pucerons, ce qui nous intéresse c’est son action insecticide. Il agit de la manière suivante : il paralyse la fonction respiratoire, une fois qu’il pénètre la cuticule de l’insecte. Les résultats sont assez rapides, quelques heures suffisent après la pulvérisation. Les pucerons se transforment alors en petits tas noirâtres, ils sont morts, comme les œufs et les larves.

Il faut cependant faire attention au dosage, s’il est trop conséquent, il risque de fragiliser la plante et s’il n’est pas assez dosé, il ne viendra pas à bout de ces ravageurs.

Une fois que vous avez terminé la préparation, laissez-la refroidir, puis mettez-la dans un pulvérisateur. Vous l’appliquerez ensuite sur les tiges et les feuilles sans oublier leurs revers. C’est généralement là que les pucerons élisent domicile en grand nombre. Il faut bien détremper le feuillage de produit. Faites attention et essayez d’éviter les fleurs.

Cette opération se fait le soir et à une température de 20 °C au maximum pour que les feuilles ne brûlent pas sous l’effet du soleil et de la chaleur. Ne traitez pas vos plantes par temps pluvieux bien entendu ! Attendez 24 heures et rincez vos plantes à l’eau douce pour éliminer les insectes morts.

Le fait d’utiliser un brumisateur ou pulvérisateur vous évite de mettre trop de produit, ce qui serait nocif pour vos plantes.

L’application peut être renouvelée tous les 10 ou 15 jours si nécessaire. Le but étant que les pucerons disparaissent complètement.

Le dosage du savon noir pour venir à bout des pucerons

Au jardin, vous utilisez le savon noir ménager que vous employez dans l’entretien de votre intérieur. Il est parfaitement naturel, sans additif et complètement biodégradable. Prenez pour votre jardin un savon noir le plus naturel possible. Attention : certains produits sont bien notés « au savon noir », ils en contiennent, mais ce n’est pas du savon noir pur. Ce n’est donc pas celui qui est conseillé dans le jardin.

Optez pour la forme liquide qui est d’une utilisation plus simple, facile à diluer et à doser.

Le dosage sera apprécié selon la quantité d’eau, adaptée elle-même au nombre de plantes atteintes, ainsi qu’à la sévérité et à l’importance de l’attaque. Sachez qu’une fois le mélange réalisé, il ne se conserve pas indéfiniment. Il est préférable de le fabriquer au fur et à mesure de vos besoins.

Avec du savon noir sous sa forme liquide :

Il est recommandé de pratiquer une dilution à 5 %. En fonction de la densité et de la concentration en savon, le dosage le plus adapté est généralement de trois à quatre cuillères à soupe pour un litre d’eau chaude. Cela correspond à 45 à 60 ml. Vous pouvez aussi le doser avec le bouchon, à raison de trois ou quatre bouchons.

Pour des quantités plus importantes : prévoyez entre 450 et 600 ml de savon noir, à compléter d’eau, pour un contenant de 10 litres.

Avec du savon noir sous sa forme solide :

Le savon noir mou est en fait une pâte dense et sombre. Avec une cuillère, prélevez 50 grammes de savon que vous diluez dans 100 à 200 ml d’eau très chaude. Complétez ensuite avec de l’eau froide pour obtenir un litre.

Savon Noir Pucerons
© istock

Une efficacité qui ne fait aucun doute

Il est très compliqué de mettre les pucerons en fuite quand ils commencent à envahir le potager, le verger ou votre jardin d’agrément. Quelle que soit l’espèce à laquelle vous avez à faire, elle forme des colonies qui produisent du miellat. Le miellat se compose en fait des excréments qu’ils rejettent après avoir englouti la sève. Celui-ci est alors récolté par les fourmis éleveuses. La substance provoque l’apparition de maladies telle que la fumagine.

Il faut donc nettoyer l’ensemble de la plante et le savon noir permet d’ôter les amas très facilement. Il présente l’avantage également de ne pas être nocif pour les sols et pour l’homme. Il ne détruit pas la biodiversité et notamment les auxiliaires comme les coccinelles.

Le savon noir : pour quelles plantes ?

Vous pouvez parfaitement l’utiliser sur diverses plantes en restant prudent, notamment quand il s’agit des fruits et légumes. Il faudra les laver avec soin avant de les déguster. Il ne faut pas traiter les plantes aromatiques qui sont trop fragiles pour ce produit.

Le rosier ou le laurier-rose : ces deux plantes, surtout leurs jeunes pousses, attirent les pucerons parce qu’elles sont pleines de sève. Sachez que vous pouvez éviter les invasions ou les atténuer en mettant moins d’engrais.

Les arbres fruitiers : les pucerons adorent les poiriers et les pommiers en particulier, surtout le puceron vert du pommier et le puceron lanigère.

Le cerisier : c’est la cible préférée du puceron noir qui attaque les rameaux de l’arbre.

La tomate : le puceron aime les pieds de tomates qu’il attaque volontiers.

Les autres solutions pour chasser les pucerons

La capucine est une plante que les pucerons affectionnent particulièrement. Si vous en plantez dans votre jardin, ils oublieront vos fruits et vos légumes.

Les auxiliaires de jardin sont des prédateurs pour les pucerons, les coccinelles notamment, sont d’une efficacité redoutable, introduisez-les dans votre jardin, elles nettoieront vos rosiers des pucerons.

Les plantes répulsives comme le basilic, la menthe, le thym, le cresson, l’aneth ou l’œillet d’Inde font fuir ces indésirables qui ne supportent pas leur odeur. Plantez-en pour chasser les pucerons.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.