Comment aménager un jardin minéral ?

Amenager Jardin Mineral
Le jardin minéral est un véritable havre de paix à l’esprit zen et reposant. Le repos est d’ailleurs bien présent à tout point de vue, puisqu’il ne demande que très peu d’entretien. Si vous avez plutôt envie d’un petit coin de verdure apaisant et qui ne demande que peu de contraintes, alors suivez nos conseils pour imaginer sereinement votre jardin minéral.

Le jardin minéral : définition

Jardin Sec
© Paysagedecors.fr

C’est un jardin qui s’acclimate à tous les types de terrains et toutes les conditions climatiques. Que ce soit au niveau de la sélection des plantes ou des minéraux, de son implantation ou des traverses et pas : le choix est presque infini tant vous avez de possibilités.

Le jardin minéral, appelé également jardin sec se compose de graviers, de pierres et autres minéraux associés à des plantations résistantes et typiques de ce style de jardin. Il va ensuite falloir créer une belle harmonie entre les pierres et les plantes qui crée une image reposante.

À lire aussi : 16 idées pour aménager un petit jardin

Les principales caractéristiques des jardins minéraux

Végétaux
© Bertrand Paysage

Le principe du jardin minéral repose essentiellement sur un minimum de contrainte et une place limitée pour les végétaux. Ce style de jardin possède une caractéristique essentielle : son aspect minimaliste qui lui confère une certaine sérénité.

Il est composé de :

  • Mousse
  • Graviers
  • Pierres
  • Sable, pots en métal ou en pierre
  • Arbrisseaux ou arbustes
  • Végétaux
  • Pavés
  • Traverses et pas de jardin

Vous allez jouer sur les différentes zones du jardin en les délimitant avec des couleurs différentes et des textures variées, ce qui permet de lui donner du relief. Vous pouvez dire adieu au gazon qui n’y a pas sa place puisque celui-ci doit demander le strict minimum d’entretien. Elles peuvent donc exister si vraiment vous le souhaitez, mais sur une zone restreinte et limitée.

S’il a un aspect esthétique très intéressant qui apporte un côté très contemporain parce qu’épuré et simple, il n’en reste pas moins un biotope à part entière. Vous allez en effet recréer un terrain semi-désertique avec une faune particulière (serpents, insectes…) et une flore spécifique.

Au départ, ce jardin peut avoir un aspect un peu artificiel, il peut cependant s’intégrer facilement dans un jardin naturel sans plantation ou avec. Il est même possible d’attendre que la végétation naturelle et spontanée vienne agrémenter une partie du gravier.

Comment préparer votre terrain ?

Jardin Minéral
© Burgniard Paysage

Le mieux est de choisir le terrain le plus sec de votre jardin et de préférence très ensoleillée.

  • Désherber bien l’endroit que vous avez choisi. Vous pouvez le faire manuellement ou par occultation. Il faut retirer les mauvaises herbes pour éviter leur repousse. Sur les surfaces importantes, le plus simple est de poser une bâche noire et quelques cartons durant quelques semaines, les mauvaises herbes disparaitront parce qu’elles n’ont plus de lumière.
  • Préparer le terrain au motoculteur ou à fourche-bêche: il faut prendre son temps et bien le faire, car une fois que vous avez mis vos minéraux, vous ne pourrez plus recommencer.
  • Améliorez le drainage du terrain: si le sol est compact et lourd, mélangez la terre avec des graviers après avoir décaissé la terre. Ne mettez pas de sable qui rendrait le terrain encore plus compact. Si la terre est déjà drainée, vous n’aurez pas besoin de procéder à cette étape.
  • N’ajoutez pas d’amendement organique: les plantes que vous allez mettre ne sont pas gourmandes, vous n’avez donc pas besoin d’enrichir cette terre.
  • Nivelez le sol et prévoyez l’évacuation de l’eau: pour cela, vous allez créer une légère pente à raison de 1 cm, tous les deux mètres.
  • Posez un feutre non tissé ou un géotextile: vous le fixez au sol avec de grosses pierres ou des broches en acier galvanisé. De cette manière, vous empêchez les mauvaises herbes de pousser.
  • Ensuite, vous réalisez les trous de plantation : avec un cutter percez cette protection et créez vos trous en croix, dont la taille dépend des végétaux vous allez mettre. La distance entre chacun d’eux sera plus importante que pour un jardin classique pour le côté minimaliste et épuré.
  • Mettez en place vos végétaux directement dans le sol ou dans les pots quand ils sont plus fragiles. Une fois que vous les avez posés, il faut arroser.
  • Posez tout ce qui est minéral: vous pouvez séparer les différentes zones à l’aide de bandes en plastique ou en inox et il faut ensuite mettre environ 5 cm minimum de gravier par exemple. Placez également les pierres, les galets, etc.

À lire également : 7 astuces pour avoir rapidement un beau jardin

Quels sont les minéraux recommandés ?

Minéraux
© Patryssia

Faites votre choix en réfléchissant bien, une fois que vous aurez posé vos minéraux, il est compliqué de changer. Vous opterez de préférence pour des minéraux locaux pour obtenir une certaine harmonie avec l’environnement. Vous avez ensuite le choix entre :

  • Graviers de couleurs, de composition, de formes et de textures différentes: les couleurs claires sont à privilégier en évitant le blanc à cause de l’éblouissement sous les rayons du soleil.
  • Coquillages
  • Bois flottant.
  • Galets de mer ou de rivière.
  • Billes de verre, tessons de bouteille polis : c’est une option plus originale, mais qui fait son petit effet.

Mélangez éventuellement gravier et galets ou variez les teintes et les tailles des graviers pour un résultat graphique et très moderne.

Et côté végétaux : que choisir ?

Végétaux Et Minéraux
© Brastone

Certains arbustes ou arbres apprécient le gravier c’est le cas du Ciste, du Buddleia, du Tamaris, du Grevillea, des Sumacs, du Callistemon, de l’Argousier ou de l’Ajonc.

À lire également : Greffer arbres et arbustes : conseils et étapes

Les vivaces sont également les bienvenues et là, le choix est très vaste : Armoise, Achillée, Panicaut, Gaura de Lindheimer, Anthémis, Erigeron karvinskianus, verveine de Buenos Aires… Les plantes du sud de la France sont également plébiscitées comme la lavande, le romarin, le thym, la marjolaine ou la sauge officinale.

Pour les graminées, votre choix s’orientera vers le Pennisetum, le Briza, le Calamagrostis, le Miscanthus, Stipa ou Fétuque par exemple.

Concernant les rhizomes et les bulbes : les agapanthes, les Alliums, les iris, les lys… sont parfaits pour leur hauteur et leur aspect très esthétique.

Vous pouvez compléter le tout avec des annuelles comme le pavot de Californie, le coquelicot, la Nielle des blés ou le lin bleu. Elles apprécient les sols chauds et secs.

Il est également possible de s’orienter vers des plantes exotiques ou même des plantes alpines.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.