À quelle température régler son chauffe-eau ?

Température Chauffeau
Un chauffe-eau bien réglé vous procure un bon niveau de confort et d’économies d’énergie, vous éviterez ainsi les douches froides et tous les désagréments qui vont avec. Un bon réglage de la température est donc primordial pour le chauffe-eau. Voici quelques renseignements pour bien réaliser le réglage de votre chauffe-eau.

Eau chaude : quel impact ?

Il faut tout d’abord savoir que plus de 10 % de l’énergie ayant été consommée dans nos habitations sert à chauffer l’eau chaude, d’après ce qu’affirme une étude récente de l’Ademe. Ce chiffre suffit à faire comprendre à quel point il est important de bien maitriser la température de votre chauffe-eau pour une régulation de vos dépenses en énergie.

En baissant ou en augmentant la température d’un petit degré seulement, vous enregistrez une baisse ou une hausse sur votre facture de gaz ou d’électricité. Ceci alors même qu’une baisse aussi peu conséquente n’aura pas vraiment d’impact sur votre confort. C’est le même principe que pour votre chauffage.

La plupart d’entre nous ont tendance à positionner la température de l’eau chaude de manière trop élevée afin de profiter de douches très chaudes alors même que ce n’est pas vraiment nécessaire. Mais ce réglage a des conséquences immédiates sur la consommation d’énergie que ce soit pour la planète comme pour votre budget. Il faut donc se fier aux températures qui sont préconisées pour effectuer un réglage au plus juste, sans rien sacrifier à votre confort.

La température idéale

Pour obtenir la température d’eau chaude idéale dans une habitation et bien régler votre appareil, il faut tenir compte de certains paramètres :

Pour cela il faut répondre à certaines questions :

Quel est le facteur de risque bactériologique ?

Comment savoir si le réglage effectué est optimal pour éviter le développement des bactéries pathogènes ? C’est une question qu’il faut se poser.

La température permet-elle au chauffe-eau de ne pas s’encrasser ?

Les douches resteront-elles agréables et offriront-elles suffisamment de confort ?

Une fois que tous ces paramètres sont examinés soigneusement, l’Ademe estime que la température idéale est comprise entre 55 ° et 60 °C. Si en plus, vous avez opté pour une parfaite isolation de vos canalisations grâce à un système de calorifugeage, votre facture énergétique s’améliore rapidement.

De plus, une température située en dessus de 50 °C présente un risque quant au développement des bactéries au sein des installations d’eau chaude sanitaire. C’est le cas par exemple des légionelles qui sont très dangereuses pour les personnes âgées et les enfants, en particulier, et qui se plaisent particulièrement dans les eaux de 50 °C que si les températures sont plus élevées.

C’est pour lutter contre cette bactérie en particulier qu’il faut rester très vigilants à différents aspects :

Quand vous êtes absent de votre habitation, il est conseillé de ne pas couper complètement votre chauffe-eau pour éviter que puisse se développer ce type de bactéries dans l’eau qui stagne, afin qu’elles ne se développent pas dans le réservoir qui contient de l’eau stagnante.

Pour la cuisson de vos aliments, il est préférable de prendre de l’eau froide que vous mettez à chauffer plutôt que de l’eau chaude qui proviendrait directement du chauffe-eau et qui risque de contenir des bactéries.

Pour économiser sur ce budget, vous avez la possibilité de favoriser les douches plutôt que les bains qui entrainent une consommation d’eau chaude et froide plus élevée, entre 150 et 200 litres contre 30 et 60 litres pour une douche.

Chauffe Eau Réglage
© istock

Pour quelles raisons régler ma température entre 55 °C et 60 °C ?

Cette température préconisée est une obligation légale, en effet, l’arrêté du 30 novembre 2005 fixe la température des systèmes de production d’eau chaude entre 55 °C et 60 °C pour plusieurs raisons :

Limiter les risques liés au développement de bactéries comme la légionelle qui est naturellement présente dans l’eau et se multiplie facilement dans les eaux trop peu chaudes ou stagnantes.

Limiter la consommation énergétique et la consommation d’eau : c’est également le but recherché. En effet, il n’est pas forcément nécessaire de chauffer à plus de 60 °C. Cela vous reviendra plus cher en raison du temps que prend l’eau à chauffer. Si l’eau est trop chaude, vous allez forcément être obligé de mettre plus d’eau froide, vous consommez alors plus d’énergie et d’eau pour le même confort.

Limier l’entartrage des canalisations et de votre appareil : le tartre se forme à partir d’une température supérieure à 60 °C. celui-ci endommage alors toute votre installation. Si vous avez une épaisse couche de calcaire, vous devrez alors faire appel à un professionnel qui va remplacer les pièces qui ont été endommagées et à faire appel à un  spécialiste pour déboucher les canalisations et nettoyer l’appareil.

Limiter les risques de brûlures : si l’eau est trop chaude à la sortie du robinet, elle peut occasionner des brûlures plus ou moins importantes.

Outre le fait que régler correctement son chauffe-eau est une obligation légale, ce geste permet également de vous faire réaliser des économies. Vous économisez entre 10 et 20 % par an en respectant cette préconisation. Cela représente entre 15 et 100 euros par an d’économies. Ce chiffre varie en fonction du comportement des membres de la famille, du prix de l’énergie et de la composition du foyer.

Comment réaliser correctement le réglage de votre chauffe-eau ?

Vous disposez de plusieurs équipements permettant de chauffer l’eau sanitaire. Vous pouvez avoir un ballon d’eau chaude, une pompe à chaleur qui sera réversible ou pas, d’un chauffe-eau ou d’une chaudière à réservoir. Sur les ballons d’eau chaude ou les pompes à chaleur, l’affichage digital facilite largement le réglage de la température. Sur les modèles plus anciens, il s’agit souvent d’une molette, située à l’arrière de l’appareil qui offre la possibilité d’effectuer le réglage du thermostat à la température que vous souhaitez.

Pour vous assurer que la température voulue est bien la bonne, prélevez de l’eau chaude à la sortie du ballon et mesurez la température avec un thermomètre. Sur les différents modèles de chauffe-eau ou de chaudières, au gaz ou à l’électricité, vous réglerez manuellement la température avec un thermostat. Fiez-vous au manuel qui accompagne le matériel. L’opération peut être délicate en raison de la sensibilité du thermostat.

Lors de l’entretien annuel du matériel, il est possible de demander au professionnel d’effectuer un réglage très précis et de contrôler la température, il le fera très rapidement.

Sur les nouveaux modèles de chauffe-eau, c’est très simple à faire en raison de l’affichage digital, permettant un réglage direct.

Le savez-vous ?

Il faut faire vérifier votre chaudière ou chauffe-eau tous les ans par un spécialiste qui procède à son entretien. Cela vous assure un fonctionnement toujours optimal. Vous pouvez vous équiper de robinets écomousses vous permettant de réaliser des économies supplémentaires. Si vous consommez moins d’eau chaude, vous réduisez votre consommation d’énergie et d’eau.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.