Réduire sa consommation de bois de chauffage : comment faire ?

Bois De Chauffage
Le chauffage au bois attire nombre d’entre nous grâce à son côté chaleureux, rassurant et convivial. Même si c’est un combustible écologique et naturel, il faut essayer de prendre des précautions pour limiter sa consommation. Cela vous permet de faire des économies, mais ainsi vous faites un petit geste pour la planète. Voici quelques astuces pour réduire votre consommation de bois de chauffage.

Faites attention au choix du fournisseur

Si vous souhaitez bénéficier d’un chauffage agréable et écologique, il est préférable d’opter pour la qualité en vous rendant chez un professionnel. Généralement ces derniers savent parfaitement produire du bois répondant parfaitement aux besoins dans le cadre du chauffage tout en tenant compte de leur provenance. Ils privilégient le bois provenant des forêts à gestion responsable notamment. De plus, le choix réside également dans la qualité et vous avez ainsi un bois de chauffe à combustion longue, qui est plus économique parce qu’il dure plus longtemps.

Faites attention à l’humidité

En achetant un bois parfaitement sec, vous vous assurez un rendement optimisé. C’est un critère déterminant pour choisir votre bois de chauffage. Plus le bois contient d’humidité, plus l’efficacité de votre poêle par exemple sera réduite et mettra du temps à chauffer de manière optimale. Il faudra alors ajouter du bois ce qui entraine des dépenses importantes.

Il faut savoir également que le bois humide est plus polluant et encrasse votre cheminée et votre poêle plus vite. Il faut donc faire attention à cet aspect. Le bois est classé en fonction de son humidité pour vous repérer plus facilement. Si vous l’achetez à un particulier, il faut l’observer et repérer les éventuelles traces de champignon. Dans ce cas, c’est qu’il reste de l’humidité. Vous pouvez aussi taper deux bûches l’une contre l’autre. Si le bois est sec, cela résonne, s’il est humide, il fait du bruit.

Choisissez du bois à combustion longue

La qualité du bois augmente le rendement de votre appareil de chauffe ou cheminée. Les bois durs et denses seront privilégiés. C’est le cas par exemple du chêne, du frêne ou du hêtre qui brûlent de manière longue et régulière. Il faut en revanche éviter complètement les résineux qui se consument très vite et ne donnent pas assez de braises pour que la chaleur soit durable. Ils peuvent éventuellement servir à allumer le feu, mais pas pour l’alimenter.

Bois De Chauffage
© istock

Trouvez la bonne température

Inutile de surchauffer la pièce ou espérer chauffer toute la maison avec une cheminée classique. Si vous maintenez une température de 27 °C, votre habitation sera très agréable et c’est largement suffisant pour assurer votre confort tout au long de l’hiver. De cette manière, vous évitez de dépenser beaucoup de bois de chauffage pour rien.

Renforcez l’isolation de la maison

Si votre isolation n’est pas performante, il faudra consommer plus de bois pour parvenir à atteindre la bonne température. Il est donc important de faire attention à celle-ci et notamment aux ponts thermiques qui entrainent une déperdition importante de la chaleur. L’investissement de départ peut être conséquent si vous devez doubler les murs et/ou remplacer vos ouvertures, mais vous ferez de réelles économies sur le long terme. Si vous vivez dans une région où les hivers sont froids, c’est une étape incontournable. Vous n’aurez plus alors à brûler une grosse quantité de bois pour être bien chez vous. C’est un point crucial qui joue un grand rôle aussi sur les dépenses inhérentes à votre chauffage central.

Entretenez votre système de chauffage au bois

Quel que soit votre matériel : poêle à bois, cheminée, chauffage bois, plus il est bien entretenu, moins vous dépensez de combustible.  Il est important de faire vérifier votre poêle et la cheminée régulièrement et procéder au ramonage pour nettoyer les conduits. La chaleur se propage alors plus facilement dans la pièce. De plus, cela vous permet d’éviter les risques d’incendie. Il faut également examiner l’état des conduits, des pièces mécaniques, du revêtement de votre poêle ainsi que de la chaudière à bois si vous en avez une.

Bien charger le foyer

En faisant attention à la manière dont vous chargez le foyer de votre poêle, vous pouvez également économiser du bois et obtenir une meilleure qualité de rendement. Le chauffage sera bien plus efficace si vous utilisez des bûches de taille moyenne, empilées par deux ou trois sous forme de pyramide. La chaleur est plus régulière et plus longue.

Bois Chauffage Cheminée
© istock

Les nouvelles technologies au service du poêle à bois

Aujourd’hui, grâce aux technologies innovantes, il est possible de diminuer considérablement sa consommation de bois de chauffage. C’est le cas par exemple de la régulation automatique de l’arrivée d’air de combustion et de l’allumage automatique. Ces fonctions promettent une réduction de la consommation pouvant atteindre 50 %. Ce qui n’empêche pas d’ailleurs un rendement largement satisfaisant puisque la combustion est optimisée. De plus, l’utilisation du poêle est plus facile.

Réduisez votre consommation de granulés de bois

Les pellets et les granulés sont des combustibles très pratiques, parce que moins encombrants, notamment. Une fois encore, il est possible de réduire votre consommation de la même manière que pour les bûches.  Le but est de réduire l’impact sur la planète et d’améliorer ses performances de chauffe. Il faut donc optimiser sa consommation également.

Quelques réglages sont nécessaires sur les moyens de stockage comme le silo et sur votre appareil.

Il faut réguler la température de chauffe ou de consigne pour éviter de surchauffer la maison. Un degré de trop induit 7 % de consommation supplémentaire.

Il faut également régler la vitesse d’admission de l’air en fonction du tirage de votre combustible et de sa qualité. Si vous réduisez la quantité d’air qui maintient la combustion, celle-ci ralentira et elle participe de ce fait à l’optimisation des granulés ou pellets.

Améliorez le débit d’air : si vous diminuez le débit, vous obtenez plus de braises, donc moins de flammes et une chaleur plus durable. Vous consommez alors moins.

Réglez le débit des granulés : en ajustant parfaitement le débit de granulés à vos besoins réels, vous diminuez la consommation et la facture en termes de chauffage. Vous réduisez la quantité de pellets ou granulés quand l’approvisionnement automatique est réalisé. Il faut que le débit soit égal ou inférieur à celui de la ventilation.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.