Blog décoration et maison Ctendance

chauffage

Voici 4 bois qu’il ne faut surtout pas utiliser dans votre cheminée (ou le poële)!

Si vous avez un poêle ou une cheminée, ou bien que vous anticipez d’en acquérir, vous devez absolument savoir quel type de bois éviter de brûler dans votre équipement !

Amandin QG

Publié le

Vous souhaitez installer une cheminée où un poêle à bois chez vous, mais vous ignorez les contre-indications en matière de type de bois ?

Vous devez absolument les connaître pour éviter de nuire à votre matériel et pour permettre de prolonger son efficacité. Découvrez quels sont les types de bois à ne surtout pas utiliser dans votre cheminée ou poêle ! 

À lire Isoler le mur derrière votre poêle à bois ou à granulés : un guide en quelques étapes !

Quel type de bois ne pas faire brûler dans votre cheminée où votre poêle ?

Avant de choisir votre bois de chauffage pour alimenter votre cheminée ou votre poêle, vous devez veiller à ne pas choisir un type de bois qui est mauvais pour votre équipement.

En effet, si vous optez pour une catégorie de bois qui ne correspond pas à votre installation, vous allez prendre le risque de la détériorer et parfois même de devoir l’entreposer pour la faire sécher chez vous.

Découvrez quels sont les types de bois à ne pas se procurer pour votre cheminée, ou bien également pour votre poêle. 

Les bois résineux 

Pour commencer, vous devez savoir que les bois résineux ne sont pas recommandés pour leur risque de créer beaucoup de suie dans vos conduits de cheminée.

À lire Comment isoler correctement le conduit de votre cheminée pour une sécurité maximale ?

De plus, avec la sève qui se trouve dans leurs branches, les bois résineux brûlent très rapidement. Cela va réduire la qualité calorifique qui entrainera une faible chaleur durant très peu de temps. 

Évitez alors les bois comme : 

  • le pin,
  • le sapin,
  • l’épicéa
  • ou encore le mélèze pour éviter tous ces désagréments 

Les bois tendres 

Comme vous devez le savoir, le bois tendre est un bois encore frais. La qualité du bois va être détériorée et vous n’allez pas pouvoir profiter d’un chauffage de bonne qualité comme vous le souhaitez. 

Vous allez dans ce cas devoir faire sécher ce bois dans un abri au sec. Par exemple, dans un garage, ou en petite quantité dans un panier que vous pouvez situer dans votre salon notamment. De plus, un bois tendre peinera à s’allumer et le feu mettra davantage de temps à démarrer entièrement. Les bois comme le peuplier ou encore le tilleul sont qualifiés comme des bois tendres.

À lire Brico dépôt : équipez votre maison avec ce poêle à bois Panadero à prix imbattable !

Les bois verts 

Les bois verts, du même style que les bois tendres, n’ont pas terminé de sécher pour être brûlés dans votre cheminée ou dans votre poêle.

Ces problèmes sont semblables aux bois tendres notamment avec la création d’une fumée lors de la mise en feu.

Il va falloir patienter qu’il sèche complètement pour le brûler sans risquer d’enfumer votre cheminée et votre maison. Prenez soin de le faire sécher correctement, à l’abri de l’humidité. 

À lire L’insert de cheminée : une solution élégante et efficace pour un chauffage amélioré ?

Les bois humides 

Pour finir, il n’existe rien de pire pour votre cheminée que le bois humide, qui va enfumer votre maison et ne jamais s’enflammer.

En plus de la perte de temps pour allumer votre feu de poêle ou de cheminée, vous allez percevoir une très faible puissance calorifique. Il ne va pas falloir compter sur le temps de chauffe.

En outre, vous allez devoir attendre des mois, et parfois même des années pour pouvoir bénéficier d’une qualité de chauffe optimale. 

Pour vous donner une idée de la limite d’humidité possible dans du bois destiné au chauffage, dans un poêle ou une cheminée, il faut que l’humidité au sein même du bois ne dépasse pas le seuil des 20 %.

À lire Bûches traditionnelles ou compressées ? Quel est le meilleur choix pour votre chauffage et votre portefeuille !

De plus, vous devez veiller à ce que le bois que vous avez sélectionné une fois tous ces conseils évités ne soit pas exposé aux étincelles.

En effet, vous risquez de mettre votre maison en danger si des étincelles se forment dans le foyer de votre cheminée ou de votre poêle.

Le taux d’humidité dans le bois peut être un très bon indicateur de ce potentiel danger.

Prendre soin de son matériel pour prolonger son efficacité

Choisir le bon bois pour votre poêle et votre cheminée est primordial, mais vous devez également penser à l’entretien de votre matériel.

En effet, sachez que le ramonage de votre cheminée est obligatoire une fois par an, par un professionnel.

Quant à votre poêle, il doit être bien entretenu avec le nettoyage du foyer et de la vitre. Il en est de même pour la cheminée.

Dès le moindre doute, vous pouvez contacter le fabricant ou le vendeur, qui pourra vous aider à gérer un éventuel problème que vous avez rencontré. 

  • Save

5 avis sur « Voici 4 bois qu’il ne faut surtout pas utiliser dans votre cheminée (ou le poële)! »

  1. Bonjour,
    A noter quelques fausses informations dans cet article.
    Lorsque l’on achète du bois de chauffage on l’achète sec donc un bois tendre tout comme un bois dur sera sec.
    Le seul bémol du bois tendre c’est qu’il brûle vite. Une bûche de bois (sec) d’un peuplier, saule… est très légère comparée à un bois dur comme le chêne, le charme… Donc pour même volume moins de production de chaleur.

    Je peux rappeler une chose que j’ai apprise à l’école, le meilleur bois de chauffage est celui que l’on ne paye pas ! ?

    Oui un résineux encrasse les conduits mais il brûle. À la tonne de bois sec il produit même plus de calories chaleur que les feuillus. Donc en mélange à d’autres bois pas de soucis. Ou on peut aussi ramoner une fois de plus.

    Dommage d’écrire des articles sans vraiment maîtriser le sujet…..

    Cordialement

    Répondre
    • Vous racontez n importe quoi vraiment j ai une entreprise de bois de chauffage et si par exemple le pin est sec il brûle très bien par exemple ??? Comment font les autres pays où il n y a pas de feuillus ? Sérieux abstenez vous au lieux de dire des conneries plus grosse que vous. Cordialement Damien

      Répondre
    • Tout a fait juste ce commentaie,en finlande ou en Norvège ,ses habitants se chauffent avec des resineux epicea,pin,bouleau,il y a peu de forets de feuillus

      Répondre
  2. Landais
    Et oui Vivian a raison !!! Allez dire dans les Landes que le pin n’est pas un bois de chauffage… Quelle hérésie !!! Utilisé bien sec et avec un ramonage annuel, le pin est le bois qui chauffe le plus, alors suivez le conseil d’un Landais, brûlez du résineux en journée en préférant les bûches de billes refendues aux branches et du chêne la nuit qui se consume moins vite mais qui chauffe moins… A noter que pour le pin, les bûches de tronc refendues en gros quartier tiennent relativement bien le feu…
    Cdlt.

    Répondre

Partagez votre avis