Ctendance

Entretien / Nettoyage

Nettoyer sa cheminée sans aller sur le toit grâce à cette astuce… c’est possible !

Vous souhaitez un ramonage écologique et économique ? Découvrez cette astuce qui vous sera très utile.

Amandin QG

Publié le

Lu 10751

Nettoyer sa cheminée sans aller sur le toit grâce à cette astuce... c'est possible !

Le nettoyage de cheminée est essentiel et important. Si vous en êtes propriétaire, il convient de le faire environ tous les six mois. Cette intervention vous protège et vous aide à faire des économies d’énergie. En effet, lors de la combustion, des suies se déposent et bouchent au fil du temps le conduit. Déjà, vous consommez davantage d’énergie, mais en plus, le conduit obstrué est susceptible de causer un incendie. Même si c’est une corvée, il reste essentiel de s’en occuper. Nous vous proposons une astuce qui vous permettra de faire ce nettoyage sans avoir à monter sur le toit !

Pourquoi nettoyer sa cheminée ?

Le lavage de son conduit est essentiel et mérite d’y porter attention. Déjà, plusieurs facteurs peuvent nuire à votre santé ou votre sécurité. En plus de cela, des lois régissent cette opération. 

Les raisons d’un tel nettoyage

Le ramonage de cheminée est très important, et cela, pour plusieurs raisons. La première est, comme expliquée précédemment, pour la sécurité. En effet, lorsque les cendres et la suie s’accumulent, il y a un risque d’incendie. Par ailleurs, si l’accumulation est trop massive sur le long terme, vous risquez une intoxication au monoxyde de carbone. 

Une cheminée obstruée dégage des émanations toxiques et gaz susceptibles de vous tuer. Nettoyer sa cheminée est donc une action préventive avant tout, à ne pas négliger. 

Les explications de l’État et des municipalités

Par ailleurs, le ramonage est encadré par des arrêtés municipaux et préfectoraux. Même s’il n’est pas une obligation à l’échelle nationale, les règles restent à peu près les mêmes pour tous les secteurs. Il suffit de se renseigner en mairie. 

A lire aussi  Cheminée : quelles sont les possibilités et comment choisir ?

La plupart demandent un ramonage de poêle, cheminée ou insert deux fois par an. La première est conseillée en début de second de chauffe et la seconde pendant la période de chauffage. 

Selon ces décrets, ce nettoyage doit être effectué par un professionnel qualifié, qui délivre au propriétaire un certificat une fois l’opération effectuée. Ne laissez pas un travailleur non qualifié s’occuper de cette tâche, car il n’aura aucune valeur sur le plan légal.

C’est une preuve à conserver précieusement en cas d’incendie ou de dommages, puisque vous devrez la présenter à votre assurance. 

Le coût

Faire ramoner sa cheminée a un certain coût. Le prix varie en fonction du professionnel, mais également d’une région à l’autre. Différents facteurs font aussi varier le prix, tels que la durée de l’intervention, la taille du conduit ou encore son encrassement. 

Toutefois, vous pouvez prévoir entre une quarantaine et une centaine d’euros. Toutefois, si vous ne respectez pas cela, vous risquez une amende allant jusqu’à 450 euros. 

L’astuce pour ramoner sans aller sur le toit 

Maintenant que vous connaissez toutes les informations essentielles quant à cette opération, nous allons vous donner l’astuce pour ramoner une cheminée naturellement, à moindre coût. 

Attention, elle n’est pas reconnue par la loi, donc vous devrez tout de même faire appel à un professionnel. Mais, elle reste très pratique pour un nettoyage ponctuel. Votre combustion sera beaucoup plus efficace, dans un conduit plus propre.

Comme le dit l’expression, “Aux grands maux les grands remèdes”. Alors, prenez le nécessaire et passez à l’action. Pour réaliser ce lavage, vous aurez uniquement besoin de pelures de pommes de terre.

A lire aussi  Nettoyer un four : les solutions

Si cette astuce vous paraît étrange, voire inefficace, n’ayez pas crainte. Les pommes de terre contiennent du zinc qui agit sur la suie et l’empêche d’obstruer le conduit. Pour ce faire, épluchez-les et gardez les pelures. Faites sécher ces pelures, en respectant certaines conditions : 

  • À l’abri de la lumière du soleil 
  • Éloignées de la chaleur (four, plaques de cuisson ou autre)
  • Loin des animaux domestiques
  • À l’air libre

Une fois ces conditions respectées, laissez-les entre un et deux jours afin qu’elles soient suffisamment sèches. Ainsi, elles brûleront correctement. Pour finir, il ne vous reste plus qu’à les mettre dans votre feu brûlant. Dans la combustion, le zinc contenu sera dégagé. 

Comme dit précédemment, cette méthode est à utiliser en complément d’un ramonage professionnel. Mais, grâce à votre première intervention, l’opération obligatoire vous coûtera moins cher, car elle demandera moins de temps. 

En plus, cela vous débarrasse des déchets, et ne vous coûte rien, ou presque. En effet, nous utilisons tous des pommes de terre en cuisinant, donc elles seront déjà à portée de main. 

Partagez votre avis