Vidange de fosse septique : tarifs et déroulement

vidange fosse sceptique

La fosse septique est également appelée fosse toutes eaux, c’est l’élément déterminant qui permet de veiller à l’assainissement d’une habitation. Elle se remplit de boue, eaux usées au fil du temps. Régulièrement, elle doit être vidangée régulièrement afin d’éviter de nombreux problèmes. Voici quelques conseils et astuces pour savoir dans quelles conditions doit se faire la vidange fosse toutes eaux, par qui et à quel prix ?

Qu’est-ce qu’une vidange de fosse septique ?

La fosse septique est un bac qui contient les eaux usées venant de vos toilettes. Celles-ci arrivent dans la cuve grâce aux canalisations de votre habitation. Elle assure l’assainissement individuel de la maison. La cuve peut être en PVC ou en béton. Elle est d’une contenance variable, généralement celle-ci est adaptée en fonction du nombre de personne qui vivent dans la maison. On estime qu’une personne produit 250 litres d’eaux usées par an. Elle est enterrée et invisible.

Seul, un quart des maisons individuelles sont relié à un système de tout à l’égout, c’est pourquoi la fosse septique est nécessaire pour effectuer un prétraitement, la filtration de l’eau afin d’éviter la pollution de l’environnement dans lequel elles sont rejetées. Les eaux, une fois dans la cuve, se séparent en trois parties : les graisses à la surface et les boues et solides qui restent dans le fond. Quant à l’eau qui stagne, elle va rejoindre une station de traitement et une fois traitée, elle retrouve le réseau d’eau. Elle permet un assainissement autonome.

C’est cette eau qui est pompée lors de la vidange et ensuite ce sont les boues, les graisses et les solides qui partent dans un compartiment différent du camion. Une fois ces deux opérations effectuées, l’entreprise d’assainissement nettoie la fosse et les canalisations visibles à haute pression. Et pour finir, il remet la cuve en eau, cela consiste à remettre l’eau qu’il a pompée et qui se trouve dans le camion.

Quand la faire ? à quelle fréquence ?

Vidange fosse septique
© Delaye

La vidange est faite lorsque la boue atteint environ 50% du volume de la fosse, c’est-à-dire lorsqu’elle est remplie à moitié. Pour savoir à combien en est la hauteur, il existe une petite astuce :

  • Prenez une perche ou un grand bâton ;
  • Plongez-le dans la fosse jusqu’à ce que vous touchiez le fond ;
  • Dès que vous sentez une résistance, c’est que vous atteignez les boues, c’est à ce moment que vous devez faire un repère sur votre bâton ;
  • Comparez alors le niveau sur le bâton avec la hauteur complète de la fosse, s’il atteint la moitié de la hauteur, alors il est temps de faire la vidange.

D’une manière générale, la vidange se fait généralement tous les 4 ou 5 ans, mais cela varie selon le nombre d’habitants et le volume de la cuve.

Pour exemple :

Une cuve de 3 000 litres pour une maison de 5 pièces est généralement vidée tous les quatre ans.

Ne tenez pas compte des graisses qui stagnent en surface, celles-ci sont normales et ne constituent pas un indicateur. Elle est nécessaire aussi pour éviter les mauvaises odeurs qui pourraient remonter ainsi que le débouchage canalisation qui pourrait vite devenir indispensable.

Le choix de l’entreprise

Vous n’avez absolument pas d’effectuer la vidange de la fosse septique vous-même. C’est une opération qui doit être réalisée par un professionnel agréé. L’agrément est délivré par le préfet de la région où vous vivez.  Elle demande un matériel spécifique et elle doit être réalisée selon une procédure particulière et assez complexe, c’est pourquoi seule une entreprise agréée peut effectuer cette opération. Les matières qui sont récoltées sont ensuite traitées par une station d’épuration ou une aire de compostage.

Une vidange sauvage est passible de poursuite selon l’article L.216-6 du Code de l’environnement. Si vous l’effectuez seul, vous encourez une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans et jusqu’à 75 000 euros d’amende. La loi est très claire et précise, elle dit que : « les installations d'assainissements non collectifs sont entretenues régulièrement par le propriétaire de l'immeuble et vidangées par des personnes agréées par le préfet ».

Vous trouverez facilement un spécialiste pour réaliser ce travail en regardant sur le site de la préfecture de votre département qui donne la liste des professionnels agréés, en prenant contact avec la préfecture ou en contactant le SPANC de votre commune, c’est le service public d’assainissement non collectif.

Lors du passage du professionnel, vous pouvez également lui demander de vidanger les boues du bac à graisse.

Le prix d’une vidange de fosse septique

Une vidange vous coutera environ entre 150 et 300 euros en fonction du volume de la cuve, de l’éloignement du spécialiste et du matériau constituant la fosse.

Il faut compter entre 150 et 200 euros pour une cuve de 3 m3, si le professionnel est près de chez vous, il faut ensuite ajouter :

  • 25 à 30 euros du m3 supplémentaire
  • Des frais supplémentaires de transport si le spécialiste est plus ou moins loin de chez vous.

Les frais peuvent aussi être majorés dans certains cas :

Votre habitation se trouve dans un endroit difficile d’accès ou isolé, surtout si c’est en montagne

Les regards et l’installation de manière générale sont peu accessibles facilement en raison de la présence de végétation ou d’encombrement par exemple

Il faut tout de même savoir que certains services publics d’assainissement non collectif ont négocié des tarifs intéressants avec les professionnels de ce secteur. Vous pouvez également opter pour un contrat d’entretien généralement pécuniairement avantageux.

Notre conseil

Si des maisons se trouvent à proximité de la fosse, prévenez vos voisins de la date à laquelle passera le vidangeur, l’assainissement de la fosse entraine des désagréments, surtout au niveau des odeurs. Cela vous évite des problèmes.

Les étapes du vidangeage

Camion de vidange

Le spécialiste qui vient faire votre vidange dispose d’un camion à trois compartiments, le pompage fosse septique se déroule selon quatre étapes :

  • Il va commencer par pomper l’eau qui se trouve entre la boue et les bacs à graisse et celle-ci remplira alors le premier compartiment du camion.
  • Il effectue ensuite un deuxième pompage pour évacuer les boues et les graisses qui vont être mises dans le deuxième compartiment du camion.
  • Il nettoie ensuite les canalisations apparentes et la cuve avec un nettoyeur haute-pression et de l’eau claire qu’il a stockée avant dans le troisième compartiment du camion.
  • Ensuite, il remet l’eau qu’il avait pompée dans la cuve, c’est la remise en eau de votre fosse septique qui était auparavant dans le premier compartiment.

Cette vidange dure en moyenne entre 1 heure et 1 heure 30. Ce temps peut varier avec la taille de cette dernière et de son accessibilité.

Les éléments importants à contrôler après la vidange

La première chose à vérifier est que la cuve ait bien été remise en eau. Le vidangeur le fait, mais il est préférable de le vérifier avant son départ.  Ne soyez pas surpris si le vidangeur laisse une partie du dépôt, c’est volontaire ! Il y injectera des bactéries afin que l’installation soit efficace.

Le vidangeur doit obligatoirement vous laisser un bordereau de vidange. Il faut à tout prix que figurent quelques informations comme : le lieu où les eaux usées seront détruites, la quantité et les caractéristiques de matières qui ont été pompées, le numéro d’agrément de la société, leur nom et leurs coordonnées, le nom du propriétaire, vos coordonnées si vous êtes locataire et la date d’intervention. Si jamais le spécialiste ne vous le fournit pas, il faut le demander absolument.

En effet, vous avez besoin de ce document dans plusieurs cas : en cas de revente de la maison pour prouver de la mise en conformité de votre installation d’assainissement et en cas de contrôle de votre SPANC sur votre installation.

Après la vidange, il vous faudra être vigilant en :

  • Contrôlant tous les deux à trois mois environ, le dégrilleur, c’est un filtre qui se trouve à l’entrée de la fosse septique et qui retient les éléments solides.
  • Contrôlant également le préfiltre qui se situe à la sortie de l’installation. Si nécessaire, n’hésitez pas à le nettoyer. Faites-le une fois par an, c’est de manière générale suffisant.

Quelques conseils à appliquer au quotidien pour ne pas avoir de problèmes :

  • Évitez de jeter des produits toxiques dans les toilettes, du papier qui se décompose mal ou lentement, des médicaments périmés.
  • Ne plantez pas d’arbre à proximité de la fosse septique. Les racines risqueraient d’abimer le béton ou de faire obstruction au système.
  • Contrôlez régulièrement le dépôt au fond de la cuve, il ne faut pas qu’il soit trop important, un contrôle tous les 6 mois permet de vérifier pour plus de tranquillité.
  • Pour savoir si votre fosse fonctionne parfaitement, c’est assez simple. Quand vous constatez que le dépôt ne se dégrade pas assez vite, c’est qu’il y a un problème dans le traitement. Son épaisseur ne dépasse pas les deux tiers de la profondeur totale, cela se calcule avec un odomètre.
  • Renseignez-vous sur les normes en matière d’entretien auprès de votre mairie, cela vous évite des problèmes avec la loi.

Notre conseil "de grand-mère" :

Chaque mois, versez des yaourts périmés ou un kilogramme de sucre dans vos toilettes, les bactéries jouent mieux leur rôle de nettoyage grâce à ce traitement.

Locataire : qui doit payer la vidange ?

Si vous êtes locataire, vous vous posez certainement la question de savoir qui doit payer les frais liés à la vidange de votre fosse septique. La vidange étant considérée comme un entretien périodique de la même manière que le ramonage de la cheminée ou de l’entretien de votre chaudière et étant donné que ces frais d’entretien incombent au locataire comme le stipule le décret n°87-712 du 26 août 1987, c’est à vous de régler la facture.

En revanche, les frais de curage canalisation sont à la charge du propriétaire, à moins qu’il n’existe une clause contraire. Ils concernent le curage de la fosse et des puits, selon l’article 1 756 du Code civil. C’est aussi parce que le curage fosse septique est considéré comme une intervention exceptionnelle et non comme des travaux d’entretien. L’installation de fosse septique incombe également au propriétaire contrairement à l’entretien de fosse septique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.