Blog décoration et maison Ctendance

Energie

Restriction d’eau : des niveaux jamais atteints en mars

On en dit davantage au sujet des restrictions d’eau !

Amandin QG

Publié le

Mis à jour le

Restriction d'eau : des niveaux jamais atteints en mars

Vous n’êtes pas sans savoir que le monde entier connaît un réchauffement climatique qui chaque année est sans précédent et entraîne des sécheresses qui, elles aussi, sont sans précédent. Pour pallier ces problèmes de sécheresse, les différentes préfectures se doivent de prendre des mesures. Il n’est pas envisageable de laisser leurs habitants avec une pénurie d’eau. En effet, chaque été certaines communes peinent déjà à distribuer de l’eau potable à tous leurs habitants. 

Des mesures obligatoires 

En été 2022, c’était entre 500 et 1 000 communes qui étaient concernées par le manque d’eau potable pour tous leurs habitants car aucune mesure n’avait été prise au préalable pour pallier les problèmes d’accès à l’eau potable. 

À lire Comment devenir agent immobilier indépendant ?

Ainsi, on ajoute à cela que cet hiver, il n’a pas réellement plu pendant plus d’un mois, un niveau de pluie qui n’avait pas été aussi bas depuis 1959. 

De cette façon, vous vous en doutez, ce n’est pas tous les départements français qui sont concernés par de grands problèmes de sécheresse. Les trois principales régions considérées sont : 

  • l’Occitanie 
  • la région Auvergne Rhône-Alpes
  • Et les régions du sud. 

Christophe Béchu indique d’ailleurs que le taux d’humidité des sols de ces régions est normalement celui que l’on devrait avoir fin mai, et non celui que l’on devrait mesurer en plein hiver. 

Nous n’avons donc plus le choix, nous sommes obligés de prendre des mesures. C’est pourquoi les préfets des régions les plus touchées ont décidé de se réunir avec les conseils départementaux en eau. 

À lire Comment peut-on occulter une clôture grillagée ?

Puis, ce problème n’est pas que départemental ni même régional puisque Emmanuel Macron a évoqué lors de sa visite au salon de l’agriculture qu’il fallait réfléchir à un conseil de restriction d’eau. Comme a été faite la restriction de l’énergie. 

Chacun est concerné 

Comme pour l’énergie, il faudra que chacun s’en préoccupe. En effet, si chacun, individuellement se restreint un peu en eau, on pourra faire face à moins de problèmes de sécheresse. Évidemment, cela ne veut pas dire qu’il faut se priver de l’eau à des fins vitales, mais qu’il faut garder en mémoire que l’eau est une ressource naturelle et qu’il ne faut pas la gaspiller puisqu’elle n’est pas inépuisable. 

Par exemple, vous pourriez couper l’eau de votre douche lorsque vous vous savonnerez. Par ailleurs, ce serait une bonne idée de ne pas prendre de bains tous les jours ou d’éviter de passer trop de temps sous la douche. 

Les plus concernés 

Comme évoqués précédemment, certaines régions de notre département sont plus concernées que d’autres par la règlementation, et donc doivent faire d’autant plus attention quant à l’utilisation de leur eau. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que parmi eux, on retrouve les bouches du Rhône et le Var. En effet, les régions du sud de la France sont d’autant plus concernées par ces problèmes de sécheresse que celle du nord. Mais, ce n’est pas que nos départements proches des littoraux qui doivent être prudents. Ainsi, nous avons commencé à l’évoquer, il y a aussi le département du Rhône, celui de l’Isère, mais également la Savoie.  

À lire Quelles sont les règles pour le service à la personne concernant le jardinage ?

Les restrictions mises en place

Il est important de savoir avant de s’alarmer, que les niveaux de sécheresse sont échelonnés, et que chaque échelon possède ses restrictions.

Par exemple, pour le niveau 1 que l’on nomme “vigilance”, il est fortement conseillé de faire attention à la quantité d’eau que l’on consomme, ce conseil concerne autant les particuliers que les professionnels. 

Ensuite, le niveau 2 est appelé “Alerte”, pour ce niveau d’alerte, il est, par exemple, interdit de laver sa voiture, ou encore d’arroser son jardin à certaines heures. Certaines activités nautiques peuvent également être annulées. Les agriculteurs ont, eux, plus de restrictions. 

Puis, pour le niveau trois, connu sous le nom “d’alerte renforcée”, les restrictions quant à l’arrosage de certaines zones, et celles concernant les agriculteurs sont renforcées.

À lire Drame environnemental et sanctions : les risques cachés de la récolte illégale de bois !

 
Enfin le niveau 4 est nommé “crise”, toutes les activités non prioritaires sont annulées, même l’agriculture. Les secteurs prioritaires sont le domaine de la santé, la sécurité des citoyens et l’apport en eau potable, ainsi que le traitement en insalubrité. 

En tant que particulier, vous pouvez également y contribuer, les résultats pourraient être très bénéfiques. Ce sont des petits gestes du quotidien, mais qui, à grande échelle, permettraient de sauver la planète. 

Vous pouvez, par exemple, éviter de laisser trop couler l’eau sous la douche ou quand vous faites la vaisselle. Ensuite, il est préférable d’arroser son jardin le soir pour que l’eau ne s’évapore pas. Vous pouvez aussi installer un récupérateur d’eau de pluie pour la chasse d’eau, par exemple, il n’est pas essentiel de faire ses besoins dans de l’eau propre et potable. 

Nous ne connaissons la valeur de l’eau que lorsque le puits est à sec

À lire Vous voulez installer un mur privatif chez-vous ? Voici tout ce qu’il faut savoir avant l’installation 

  • Save

Partagez votre avis