Comment poser du carrelage mural ?

Carrelage Mural
Le carrelage est un revêtement que l’on retrouve fréquemment dans la salle de bain ou la cuisine. Il possède de nombreux avantages : il offre une protection des murs efficace contre les projections d’eau et de nombreuses possibilités décoratives en raison des nombreuses finitions proposées.

Le matériel nécessaire

Pour poser du carrelage mural dans de bonnes conditions, vous devez avoir à portée de mains, un certain nombre d’outils et du matériel :

  • Le carrelage mural que vous avez choisi soigneusement en fonction de la pièce et de vos goûts. Évidemment, vous avez pris soin de prendre des mesures exactes et d’acheter quelques carreaux supplémentaires en cas de casse ou de fissures, quand vous coupez vos carrelages ;
  • De la colle à carrelage ;
  • Un peigne à colle ;
  • Un coupe-carreaux : il est nécessaire pour couper le carrelage dans les angles… ;
  • Un tasseau ;
  • Une visseuse sans fil ;
  • Une perceuse si vous devez percer des trous pour mettre certains éléments ;
  • Un malaxeur hélicoïdal ;
  • Un maillet en caoutchouc ;
  • Des croisillons ;
  • Une truelle ;
  • Une meuleuse d’angle ;
  • Un trépan diamant spécial carrelage ;
  • Une règle et une équerre de maçon ;
  • Un disque en diamant spécialement dédié au carrelage ;
  • Des baguettes de finition ;
  • Du joint ;
  • Une raclette en caoutchouc ;
  • Une batte de carreleur ;
  • Une pince bec de perroquet ;
  • Un seau ;
  • Une auge
  • Un établi.

Cette liste n’est pas exhaustive et elle est à adapter suivant la nature des travaux.

À lire aussi : La liste des 20 outils indispensables au bricolage

Pose Carrelage
© Guide Artisan Basse Normandie

Conseils pour choisir les croisillons et le mortier colle

Les croisillons : ce sont eux qui permettent de délimiter l’espacement nécessaire entre les carreaux pour poser le joint. La largeur est déterminée suivant la taille des carreaux :

  • On compte un espace de 2 à 3 mm pour des carreaux de 10 cm de côté ;
  • Il faut prévoir un espacement de 3 à 5 mm pour des carreaux de 20 cm de côté ;
  • Il faut prévoir 5 mm pour des carreaux de 30 cm de côté.

Les croisillons sont souvent vendus en plaque, dans ce cas, il faut les détacher avant de commencer la pose du carrelage, vous gagnerez du temps par la suite.

Le mortier-colle : il se présente sous différentes formes à choisir en fonction du carrelage que vous avez choisi et des pièces que vous voulez carreler : terrasse, cuisine, salle de bain, toilettes…

Vous avez le choix entre le prêt à l’emploi, vendu en seau ou sous forme de poudre à délayer dans l’eau.

À lire également : Poser un carrelage sans joint : toutes les techniques et étapes

La préparation

Carrelage Mural Pose
© Castorama

Commencez par protéger la pièce

Quand vous posez un carrelage mural, les travaux entraînent poussière et saleté. Pour faciliter le travail de nettoyage et de finition et pour éviter d’abimer les surfaces environnantes, protéger sa pièce est nécessaire.

Videz la pièce le plus possible : enlever les bibelots, les produits et les meubles, ôtez également tout ce qui est accroché sur le mur et qui peut vous gêner durant la pose du carrelage.

Protégez les meubles et les appareils que vous n’avez pas pu enlever avec des bâches de protection, des films conçus à cet effet ou des vieux draps. Le film polyéthylène est très pratique, il est vendu en rouleau et il protège parfaitement. Il est commercialisé en diverses épaisseurs. Pour protéger 160 m², il faut compter 30 euros.

Protégez votre sol : cela prend quelques minutes et vous évitez ainsi un nettoyage fastidieux des traces de colle ou de joint. Vous pouvez utiliser le même type de protection que pour les meubles en maintenant le matériau à l’aide de ruban de masquage. Vous le fixez sur les plinthes.

La préparation du mur : maintenant que vous avez protégé la pièce, vous devez vous attaquer à la préparation du mur. En effet, le carrelage se pose sur un mur lisse et sain.

Voici les différentes étapes à respecter

  • Vérifiez la solidité de votre mur en plâtre et réparez les fissures et les trous ;
  • Si votre mur est recouvert de papier peint, il faut l’enlever ;
  • Si votre mur est couvert de peinture, décapez-la ou poncez-la ;
  • Si votre mur était déjà carrelé, vous devez tout d’abord retirer les carreaux cassés et recollez ceux qui ne sont plus correctement fixés ;
  • Si votre mur est en parpaing ou en ciment, bouchez les fissures et les trous avec de l’enduit de rebouchage ou du ciment, puis nettoyez soigneusement le mur.

Calculez le nombre de carreaux nécessaires et planifiez leur pose, cela s’appelle le calepinage.

La pose du carrelage

Carrelage Mural Pose
© Pinterest

La préparation du mortier-colle

  • Si vous avez opté pour du mortier-colle en poudre, la première étape consiste à le préparer en le délayant dans l’eau conformément aux indications du fabricant.
  • Mélangez la mixture avec un bâton sans fouetter pour ne pas faire de bulles d’air, malaxez lentement.
  • Si vous devez préparer une quantité assez importante, il est conseillé d’utiliser un malaxeur électrique ou une perceuse équipée d’un fouet-mélangeur et de régler cet outil sur la vitesse la plus lente.
  • La pâte doit être souple, pas trop épaisse et pas trop liquide. La consistance doit être parfaite pour qu’elle ne coule pas.

Carreler un mur en plâtre

  • Réalisez de petites encoches dans le mur en utilisant un griffoir ou une truelle langue de chat. Ces encoches permettent au mortier-colle d’adhérer correctement.
  • Attention : ces encoches seront peu profondes.

Encollez le mur

Une fois que le mortier colle est prêt :

  • Divisez le mur en surface d’environ 1 m² et encollez progressivement celles-ci afin d’empêcher au mortier-colle de sécher avant que vous n’ayez le temps de poser vos carreaux.
  • Avec une spatule, posez le mortier-colle en couche uniforme d’un centimètre d’épaisseur environ.
  • Ensuite, vous lissez avec une taloche crantée puis striez la colle à la verticale et à l’horizontale. Vos carreaux adhèrent mieux ensuite.

À lire aussi : Percer du carrelage : les précautions à prendre et les outils à utiliser

La pose du premier carreau

  • Le premier carreau est posé à l’emplacement prévu durant l’étape de calepinage.
  • Appuyez légèrement dessus pour qu’il adhère correctement.

Vous commencez par le bas, en prenant appui sur le tasseau que vous avez clouté, opération que vous réalisez lors du calepinage.

Si vos carreaux n’étaient pas stockés dans leur emballage, il est préférable de les débarrasser des poussières avec une brosse et un chiffon humidifié.

Pose Carrelage
© Maison Créative

Placez les croisillons

  • Posez vos croisillons au niveau des coins inférieurs et supérieurs de chaque carreau. Le but est de garder l’espace nécessaire à la pose du joint.
  • Enfoncez-les légèrement pour qu’ils tiennent au mur.
  • N’oubliez pas de les retirer avant que le mortier-colle n’a eu le temps de sécher.

Bon à savoir : il est possible d’acheter des croisillons qui seront ensuite noyés dans le mortier et que vous n’avez donc pas à enlever.

Posez les carreaux entiers

  • Une fois les croisillons posés correctement, vous n’avez plus qu’à continuer à poser les carreaux suivants.
  • Posez vos carreaux suivant l’ordre que vous avez choisi lors du calepinage.
  • Placez à chaque fois les croisillons dans les angles.
  • N’enfoncez pas trop les carreaux.
  • Nettoyez au fur et à mesure les éventuelles taches de colle sur les carreaux à l’aide d’une éponge humide.
  • Une fois que vous avez posé tous les carreaux d’une même surface, encollez la surface suivante et continuez.
  • Quand tous les carreaux entiers ont été posés, il vous reste un espace, au niveau des bords, qui sera comblé par les carreaux découpés aux bonnes dimensions. Il faut éviter de mettre du mortier-colle à ces endroits, car il risque de sécher le temps des découpes nécessaire.

Vérification de la régularité du carrelage

Avec un niveau à bulle, vous vérifiez régulièrement que vos carreaux sont bien droits, à la verticale et à l’horizontale. Si vous notez qu’un carreau est décalé, poussez-les doucement afin de les aligner, sans les enfoncer et sans les tirer.

  • Équipez-vous d’un maillet en caoutchouc et d’une batte en bois ou d’une planchette en bois.
  • Pose la batte en biais sur plusieurs carreaux à la fois.
  • Tapotez sur la batte avec le maillet pour parvenir à mettre vos carreaux au même niveau.

Collez vos carreaux découpés

La découpe : elle peut être réalisée manuellement avec des pinces spécialement conçues à cet effet ou avec une machine : un coupe-carreaux électrique, une meuleuse d’angle ou une carrelette.

La pose des carreaux coupés ou carreaux de rive

  • Avec une taloche crantée, déposez de la colle au centre du dos du carreau coupé.
  • Répartissez bien la colle en faisant de stries.
  • Posez le carreau à l’emplacement prévu.
  • Appuyez légèrement pour qu’il adhère.
  • Placez les croisillons aux coins : il est possible de couper les branches si celles-ci sont trop longues pour les placer facilement.
  • Posez une batte en bois en biais sur les carreaux et tapotez-la doucement avec un maillet pour bien mettre le carreau à niveau.
  • Une fois la pose complètement terminée, laissez le tout sécher correctement. En général, il est préférable d’attendre entre 24 et 48 heures pour que la colle soit bien sèche.
Carrelage Mur
© Leroy Merlin

Faites les joints de carrelage

Ce sont les joints qui garantissent l’étanchéité du carrelage, ils doivent donc être réalisés avec soin :

  • Répartissez votre mortier à joint sur le carrelage en insistant sur les joints à l’aide d’une truelle.
  • Procédez m² par m², garnissez les joints avant de passer au m² suivant.

Garnir les joints

  • Avec une raclette en caoutchouc, poussez le mortier que vous avez réparti dans les joints.
  • Réalisez des mouvements en biais pour que l’espace soit rempli parfaitement.
  • Lissez les joints avec la raclette ou avec un doigt, sans appuyer pour ne pas creuser les joints.
  • Si vous lissez avec votre doigt, il faut l’humidifier.
  • Passez le doigt le long des joints, sans appuyer.
  • Nettoyez vos carreaux avec une éponge humide au fur et à mesure, sans appuyer sur les joints.
  • Rincez et essorez votre éponge régulièrement.

À lire également : Carrelage salle de bain : notre sélection des plus beaux modèles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.