Blog décoration et maison Ctendance

Travaux / Construction

Comment faire du béton désactivé ?

Le béton désactivé est en fait un revêtement qui permet de décorer une allée, une terrasse ou autre. Sa particularité tient aux cailloux qui restent apparents. Il peut présenter diverses textures et teintes. Ces dernières varient en fonction des granulats que vous utilisez : petits, grands, colorés, anguleux, ronds…

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Béton Désactivé

Le béton désactivé est en fait un revêtement qui permet de décorer une allée, une terrasse ou autre. Sa particularité tient aux cailloux qui restent apparents. Il peut présenter diverses textures et teintes. Ces dernières varient en fonction des granulats que vous utilisez : petits, grands, colorés, anguleux, ronds…

Le béton désactivé offre un bel aspect et une surface qui décore parfaitement vos extérieurs. Nous vous donnons quelques méthodes pour faire votre béton désactivé.

S’il est très esthétique en revanche, le béton désactivé demande un peu d’entretien au cours des années afin de conserver son éclat. Il faut ôter les éventuelles salissures, les poussières ainsi que les végétaux. Les cailloux peuvent également s’abimer du fait des objets lourds et sous l’effet de l’eau par exemple.

À lire Quel est le prix du m2 de béton désactivé ?

La fabrication du béton désactivé en lui-même

Vous allez faire votre béton désactivé en suivant parfaitement la recette indiquée :

Il faut savoir qu’il est généralement dosé à plus ou moins 350 kg.

Vous doserez le gravier en fonction du résultat que vous souhaitez et donc de l’esthétique recherchée. Celle-ci peut être très caillouteuse ou avec mortier visible.

Vous utiliserez des composants spécialement conçus à cette attention comme des pigments et du ciment blanc.

À lire Pourquoi opter pour du béton ciré pour le sol de sa maison ?

Vous réaliserez un échantillon qui vous permet de valider la recette.

Pour la fabrication en elle-même, il peut être réalisé avec une bétonnière de chantier ou être livré tout prêt par camion toupie.2.4 11

Béton Désactivé
  • Save
© Résinéal

3 étapes pour faire du béton désactivé !

Les différentes techniques

Le béton désactivé est réalisé suivant une méthode complètement artisanale. L’avantage c’est que vous choisissez la nature et l’espacement des cailloux pour obtenir exactement l’esthétique que vous souhaitez en termes d’éclat et de couleur. Vous allez en effet pouvoir utiliser des pigments pour colorer vos cailloux, la plupart du temps, ces derniers sont noirs, rouge, bleus, verts, gris, beige, jaunes, roses…

Voici une présentation de différentes techniques utilisées

À lire Locataire : quels sont les travaux que vous pouvez entreprendre sans l’accord de votre propriétaire ?

Le béton désactivé dans la masse

Le béton désactivé dans la masse correspond à la forme classique du béton désactivé. Il est effectué selon une méthode comparable à celle du béton courant : il faut couler le béton et le talocher.

La seule différence tient au fait que vous appliquez un produit désactivant qui permet de décaper la surface du béton pour faire apparaitre les cailloux. Il agit comme un retardateur de prise sur la couche supérieure du béton.

Vous laissez passer une demi-journée ou une journée, avant d’enlever le désactivant avec un tuyau d’arrosage et un balai lave-pont, un karcher ou une mono-brosse. Vous pouvez alors creuser plus ou moins la surface de manière à révéler comme vous le souhaitez le granulat.

Il faut savoir que couler du béton désactivé peut coûter assez cher, suivant les granulats choisis, et quand vous le réalisez à base de ciment blanc.

À lire Poser du carrelage sur un ancien carrelage ? Conseils, avantages et inconvénients

Le béton désactivé en plusieurs couches

Cette technique offre la possibilité d’obtenir un béton désactivé pour un prix plus intéressant. Vous le réalisez alors en deux couches.

  • Vous commencez par une sous-couche effectuée avec un béton classique et en mettant un treillis soudé.
  • Vous réalisez ensuite une couche de surface en béton désactivé qui va faire entre 6 et 8 cm.

Vous pouvez parfaitement réaliser cette opération sur le béton encore frais ou quand il a durci. Il suffit d’appliquer une couche d’accroche en résine.

À lire aussi : 

À lire Pourquoi choisir le liège comme revêtement de sol ? Points forts et limites

4/5 - (12 votes)
  • Save

Partagez votre avis