Le béton banché fait partie des techniques de construction qui offrent un large choix actuellement. Le principe repose sur le coulage du béton entre des supports verticaux, des panneaux de coffrage ou banche, par couches successives. Il convient à différents usages comme monter un mur en béton, couler une dalle béton ou réaliser une piscine. Il s’agit généralement de béton armé ou de béton cellulaire. Voici quelques informations qui peuvent vous aiguiller ainsi que la méthode pour le poser et son prix.

Qu’est-ce que le béton banché ?

Le béton banché est en fait dans la plupart des cas un béton armé qui est coulé entre deux supports verticaux. Ces derniers peuvent être droits ou courbes selon le résultat que vous souhaitez obtenir.  Ces parois sont des coffres en métal ou en bois montés à la verticale, qui sont appelés banches. L’assemblage s’effectue en disposant les éléments côte à côte sur toute la longueur du mur ou de la dalle. Elles sont disposées très exactement à l’endroit où vous souhaitez que se trouve votre construction. Le béton banché présente des avantages, mais également quelques inconvénients, il sert uniquement à la construction et n’a pas d’aspect décoratif comme le béton désactivé par exemple.

La composition du béton diffère suivant les conditions offertes par le chantier et particulièrement par rapport au temps de prise, à sa plasticité et à la température. Il est vibré ce qui permet de chasser toutes les bulles d’air éventuelles. Le mélange peut être effectué suivant vos besoins et vos souhaits. Une armature qui concerne toute la masse du mur est composée d’une ou deux couches de treillis métallique plat. Les murs sont chaînés au niveau des encadrements d’ouverture et des planchers. Les ouvertures sont réalisées grâce à des réservations entre les banches.

Ses caractéristiques

Ce type de béton est composé d’un mélange de sable, de gravier, de ciment et d’adjuvant. Il présente l’avantage de pouvoir prendre n’importe quelle forme puisqu’il est coulé entre les banches de coffrage. Vous avez ainsi une grande liberté de formes dans la construction.

melange beton banche composition

Le béton banché est composé d’un mélange de sable, de gravier, de ciment et d’adjuvant.

Généralement ce type de construction est antisismique, ce qui permet une vie très longue à un ouvrage solide et pérenne. Il est très résistant puisque son épaisseur est de 20 cm environ. C’est pourquoi il est très efficace pour les constructions sur sol instable. On le retrouve essentiellement dans les sous-sols et les rez-de-chaussée. Il est parfait, car il présente une bonne qualité d’étanchéité, évitant ainsi tout risque d’infiltration au niveau des parois. Il offre aussi une meilleure isolation thermique que le béton ordinaire.

Les différents types de banches

Il existe différentes catégories de banches :

1. Les banches lourdes

Elles sont les éléments verticaux qui font office de moule dans lequel on coule le voile de béton ( on dit que les 2 banches verticales et parallèles constituent le moule au voile), elles sont habituellement en métal. On les pose comme on poserait un mur. Elles peuvent être assemblées afin de faciliter le coulage du béton dans la longueur voulue. Leur taille varie en fonction des structures à réaliser. La hauteur totale correspond à celle du mur que vous construisez. On trouve deux sortes de banches lourdes :

  • 1.1 – Les banches classiques

coffrage metal beton banché

coffrage metal beton banché © Coffrages-cosmos.com

Pour couler un voile, il faut disposer de deux banches, on appelle ce dispositif l’équipage de banches. Il faut stabiliser les banches en les solidarisant au sol et en posant des étais « tire et pousse » pour éviter qu’elles se renversent avec le vent.  Vous avez alors besoin d’un lest et d’ attaches au plancher. Ensuite, réglez la verticalité et posez la deuxième, etc. Vous pouvez alors couler le béton et une fois que celui-ci est suffisamment pris, décoffrez en écartant les banches.

  • 1-2. Les banches colisables

Les banches colisables sont transportées par deux grâce à un palonnier. Elles peuvent être reliées par des compas stabilisateurs qui assure un écartement sur mesure et améliore la résistance de l’ensemble aux vents.

Installez la première face de la banche du 1er train puis du second train. Habillez la première face des éléments de ferraillage, éventuellement des « mannequins » pour réserver les ouvertures, puis refermer la deuxième face du premier train et ainsi de suite sur toute la longueur du mur. . Vous pouvez ensuite couler le béton et une fois qu’il est bien pris, vous n’avez plus qu’à décoffrer. Les banches se présentent dans différentes tailles. Pour déterminer la hauteur de la banche, il faut se baser sur la hauteur sous-plafond de la maison à construire. Elles peuvent être équipées de sous-hausses ou rehausses.

2. Les banches modulaires

Elles ont été créées afin de vous épargner l’utilisation d’une grue de manutention durant le transport et la mise en place. Le coffrage pour les voiles est plus léger, les banches peuvent être disposées à la main, car elles sont constituées de petits éléments modulaires. Elles existent en différentes tailles 5, 25, 30… Au niveau de la hauteur, elles peuvent atteindre 135 ou 270 cm.

3. Les blocs à bancher

Utilisés en coffrage perdu, ils offrent une alternative digne d’intérêt  aux panneaux. Ce sont des blocs creux qui se travaillent comme les parpaings (agglos) dans lesquels il est possible de couler le béton. Des fers à béton sont disposés verticalement depuis les fondations et horizontalement à chaque rang ; ils sont reliés les uns aux autres pour solidifier la structure.

Pour des hauteurs élevées, comme un mur de soubassement ou d’élévation d’une maison, il faut procéder en plusieurs passes de 1m50 maximum. Le montage des blocs se fait à sec, sauf si vous vous trouvez dans une zone géographique présentant des risques sismiques, ils seront alors collés.

A 1m50 maximum de hauteur, un béton fluide est coulé dans les espaces vides des blocs. Ils simplifient le chantier et sont parfaits pour un mur de soutènement ou une piscine. Ils se présentent sous une forme rectangulaire ou courbe. Il existe également des blocs en polystyrène permettant d’intégrer l’isolation dans l’élévation du mur.

Notre conseil

Vous trouvez également des blocs spéciaux pour monter les piliers de portails et des blocs de jonction pour un coffrage latéral.

Dans quels cas utiliser le béton banché ?

Cette technique particulière est souvent utilisée pour construire une maison sur un terrain en pente ou pour le sous-sol des immeubles. Elle assure une bonne performance thermique ce qui présente un réel intérêt, grâce à une isolation par l’extérieur.

Le béton banché sert également pour construire une piscine. Il est particulièrement recommandé pour sa solidité et sa plasticité ce qui fait qu’il est utilisé sur les sols instables ou quand la région est soumise au risque sismique. Il est particulièrement recommandé pour la dalle ou le rez-de-chaussée. Il permet ainsi de bâtir sur des fondations très solides et résistantes dans le temps.

exemple piscine en béton banché

Exemple de piscine en béton banché © Construiremapiscine.e-monsite.com

Avantages et inconvénients

Avantages du béton banché

  • Une grande résistance due au mélange de sable, de ciment et d’adjuvant, qui en fait un matériau rigide et étanche.
  • Il autorise le choix de la forme de l’ouvrage, car il est coulé entre les banches qui peuvent être droite ou courbes.
  • Il garantit une parfaite étanchéité au niveau des parois afin que l’eau ne puisse pas s’infiltrer. C’est pourquoi il est particulièrement adapté au rez-de-chaussée et au sous-sol. Il permet aussi d’obtenir des murs uniformes.
  • Il est solide et pérenne et antisismique, il convient donc aux sols instables.
  • Il est parfait pour les grosses constructions, dans la réalisation des soubassements et pour une piscine. Le fait qu’il soit monobloc garantit son étanchéité. Sa structure en ferraillage est anti-fissure.
  • De part sa composition, la densité peut être réduite jusqu’à 40% et la conductivité thermique est divisée par trois par rapport au béton plus classique. Il limite davantage les déperditions thermiques.
  • Il résiste à tous les aléas climatiques ainsi qu’aux grosses chaleurs.
  • Il est très bien adapté aux constructions sur les terrains en pente et il est très utilisé en montagne.

Les inconvénients du béton banché

  • Manque de souplesse dans sa conception.
  • Il présente une faible isolation thermique et phonique comme tous les autres bétons, même si ses propriétés isolantes sont supérieures. Signalons tout de même que de nos jours certains bétons banchés contiennent de l’argile et de la ponce qui ont de bonnes capacités isolantes. Il nécessite le plus souvent une isolation extérieure et intérieure.
  • Son prix est plus élevé parce que les matériaux indispensables comme le ciment, le fer… sont coûteux. Comme le ciment est l’ingrédient le plus important dans le béton banché, forcément son prix augmente.
  • Il vieillit mal, ce qui peut se comprendre, car c’est un matériau qui n’est pas vivant. C’est en tout cas la conclusion de certains professionnels.
  • On ne peut couler le béton qu’en une seule fois, il ne peut donc faire l’objet d’aucune retouche ou d’une réfection. On doit tout refaire s’il doit être retouché. Une perte d’argent et de temps importants.

coulage du beton

Comment faire et poser du béton banché ?

Le béton banché s’achète chez les spécialistes et le mélange est déjà fait. Poser du béton banché demande plusieurs étapes :

  • Il faut déjà mettre en place les banches et, quelle que soit leur nature, l’installation suit une procédure similaire. Vous devez tout d’abord mettre en place les attaches au sol.
  • Ensuite, vous posez la première banche et vous reliez son pied à l’attache.
  • Vous réglez la verticalité grâce aux vérins.
  • Posez ensuite les treillis métalliques contre la banche. Prévoyez les réservations pour les ouvertures. Posez en vis à vis la deuxième banche et réglez sa verticalité et son alignement.
  • Vous ajoutez des tiges de serrages qui maintiendront les 2 banches verticales et parallèles sous les poussées internes et externes.
  • Ajoutez des garde-corps sur les banches afin de garantir la sécurité des ouvriers.
  • Si nécessaire, introduisez les équipements complémentaires comme les gaines électriques les arrivées d’eau…
  • Votre coffrage est terminé et vous pouvez couler le béton.
  • Attendez qu’il durcisse puis procédez au décoffrage en écartant les banches. Elles seront alors démontées ou transportées par grue.

Pour réaliser un mur en béton banché, il est nécessaire d’avoir quelques connaissances approfondies. C’est pourquoi les particuliers se lancent rarement dans ces travaux conséquents.

Quelques règles de base doivent être respectées :

  • Des semelles en béton armé sont réalisées quelques jours avant la pose des banches.
  • La première banche doit être parfaitement positionnée, elle doit être droite et à niveau.
  • La structure intérieure est mise en place ; il faut alors tenir compte de toutes les ouvertures : portes et fenêtres et il est nécessaire d’intégrer les treillis plats servant à armer votre béton.
  • Le béton coulé, il vous faudra attendre quelques jours avant de retirer les banches.

Comment réaliser un mur en blocs à bancher ?

La technique est plus simple dans ce cas. Pour monter un muret ou un mur de soutènement, voici les différentes étapes :

  • creusez une tranchée de 25 cm de profondeur dans le sol ou plus selon les caractéristiques du projet.
  • dans le fonds de la tranchée, enfoncez des fers verticaux que vous espacez régulièrement et éventuellement disposez une armature métallique en veillant à ce que tous ses éléments puissent d’être bien enrobés de béton.
  • réalisez les fondations en coulant un béton approprié.
  • une fois que celles-ci sont bien sèches, montez les blocs à bancher comme des parpaings en les posant à sec.
  • disposez les tiges en fer, à raison de deux par ligne à l’horizontale le long du mur et rattachez-les aux fers verticaux pris dans les fondations.
  • une fois les blocs parfaitement placés, sur la dernière rangée, vous placez les arases en bois, des planches de bois retenues par des serre-joints.
  • vérifiez le mur avec un niveau et coulez le béton dans les blocs.

Notre conseil

Si le mur est d’une hauteur supérieure à un mètre, il est recommandé de demander conseil à un professionnel pour être certain qu’il résiste à la pression exercée par la terre qu’il maintient.

Le prix du béton banché

Le coût de ce type de béton, l’un des matériaux de construction, varie en fonction de la nature du béton, du procédé de fabrication et des banches et de leur nature. Plus le chantier est vaste, moins le prix sera élevé puisque vous réutilisez les banches métalliques.

Un béton banché coulé dans les banches vous revient environ à un coût compris entre 100 et 220 euros du m3.

Le prix d’un mur en béton banché est de 50 à 80 euros du m², si vous le réalisez vous-même, donc hors prix de la main d’œuvre.

Une estimation pour mieux vous aiguiller : pour un mur de 6 mètres de longueur, de 2.70 mètres de hauteur et de 25 cm d’épaisseur, son volume est de 4.05 m3, et le prix est situé entre 405 et 900 euros. Il faut ensuite ajouter la location des banches qui est de 1.43 euro par jour, donc 14 pendant 28 jours, ce qui fait 561 euros. On peut opter pour les blocs à bancher pour diminuer le coût.

Bon a savoir:

Le coût diminue avec les blocs à bancher, car le volume de béton à couler est moins important et de plus, vous évitez les coûts relatifs aux montage et démontage des banches.

  • Pour le même mur, le prix global comprendrait : 120 blocs à bancher, soit 288 euros et le volume de béton qui est moindre.
  • Le mur banché traditionnel est facturé 1 000 à 1 500 euros, sans la main-d’œuvre et les outils.
  • Le mur banché avec blocs à bancher est de 700 à 1 200 euros (hors main-d’œuvre et outillage).

Précision : ces prix ne comprennent pas celui des fondations nécessaires.

Le béton banché
4.5 (90.37%) 27 votes