Quel est le prix d’un radiateur à inertie ?

Radiateur Inertie
Si on ne vous présente plus le chauffage à inertie, c’est parce qu’en installant chez vous un ou plusieurs radiateurs utilisant cette énergie, vous faites de réelles économies. Celles-ci sont plus importantes puisque l’investissement de départ reste relativement faible. Si en plus, vous y associez une isolation performante, il constitue un chauffage très performant. Voici quelques éléments pour que vous ayez une idée du coût de ce type de radiateur !

Radiateur à inertie : son coût d’utilisation ?

L’électricité peut effrayer au départ, car c’est un combustible qui est relativement cher. Cependant, dans le cas précis du radiateur à inertie, la technologie utilisée permet au contraire de réaliser des économies par rapport à un chauffage électrique plus classique.

Cela est dû à différents paramètres : tout d’abord, son rendement est très proche de 100 %. Cela signifie qu’il transforme toute l’électricité consommée depuis votre compteur en chaleur.

De plus, les matériaux qui constituent vos radiateurs ainsi que leur conception permettent une excellente conduction de la chaleur et une diffusion homogène. Ces deux caractéristiques permettent d’obtenir des économies réelles sur votre facture.

L’installation de radiateur à inertie : quel est son coût ?

Tout d’abord, sachez que ce n’est ni l’installation ni l’achat du matériel qui représente le budget le plus élevé, mais bien son coût de fonctionnement. C’est pour cette raison qu’il faut absolument revoir entièrement son isolation, si nécessaire. Si votre habitation est parfaitement isolée, elle consomme forcément beaucoup moins de combustible. Dans ce cas, vous faites des économies d’énergie supplémentaires.

Une fois que le circuit électrique dédié est réalisé, il est très simple et rapide d’installer les radiateurs, le prix est alors compétitif pour l’installation d’un système de chauffage.

Le tarif demandé pour la pose d’un radiateur à inertie varie entre 40 et 200 euros. L’installation est similaire à celle des radiateurs classiques. Vous pouvez le faire vous-même, mais généralement on confie l’installation à un pro, un chauffagiste ou un électricien, pour des raisons de sécurité et de confort. L’électricien est un bon choix, car il change les éléments du tableau électrique pour les adapter à ce style de chauffage.

Les prix des radiateurs varient avec la technologie utilisée

Le prix moyen d’un radiateur électrique à inertie se situe dans une fourchette de 150 à 1 200 euros. Il change en fonction de la puissance et du modèle que vous privilégiez.

Pour des radiateurs à inertie sèche : il faut compter sur un budget compris entre 150 et 500 euros à l’achat.

Si vous optez pour un radiateur à inertie par fluide caloporteur, le budget est un peu plus important et s’étale de 300 à 1 200 euros.

En résumé :

Type de radiateur à inertie Prix moyen hors pose
Inertie fluide De 200 euros à 1 000 euros
Inertie sèche De 100 à 700 euros

Le prix du radiateur à inertie fluide

Il faut savoir que ces radiateurs ont la particularité de diffuser une chaleur douce qui est perçue dans la pièce longtemps après que ces derniers ont été éteints.

Le prix de ces radiateurs varie entre 200 et 1 000 euros, la moyenne se situant à environ 700 euros, le tout pour une puissance de 1 000 à 1 500 Watt.

Le prix d’un radiateur à inertie sèche

Ce type de radiateur n’utilise pas de fluide, ce qui peut éviter les fuites de fluide dues aux joints qui se fissurent.

Ils disposent en revanche d’un matériau caloporteur comme la fonte, la brique réfractaire ou la pierre. Le confort au niveau du chauffage est identique à celui du radiateur à inertie fluide. L’épaisseur du matériau du radiateur est en revanche plus importante.

On estime que ce type de radiateur présente un prix moyen, s’étalant entre 100 et 700 euros.

Radiateur électrique Inertie
© istock

Quelques précisions concernant ces deux systèmes

Les radiateurs à inertie sèche concernent la plus grande part du marché. Et ce, pour une raison très simple, les matériaux caloporteurs solides fonctionnent parfaitement en cas d’isolation moyenne ou bonne.

Pour les logements qui ont une isolation de mauvaise qualité, vous opterez plutôt pour des radiateurs en fonte ou en aluminium, le confort est alors plus qualitatif.

Les radiateurs à inertie fluide sont préférés quand vous bénéficiez d’une très bonne isolation. Ils demandent une inspection régulière pour éviter les fuites de fluide dues aux joints dégradés.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.