Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Radiateur Inertie
Le radiateur électrique à inertie, malgré ses nombreux atouts reste un peu méconnu parce qu’assez récent encore. Son fonctionnement est en fait assez simple et offre un bon niveau de confort. Il peut se présenter sous deux formes qui utilisent chacune une technologie différente. Il vous permet également de réaliser des économies substantielles qui vont réduire les coûts supplémentaires en matière d’énergie. Zoom sur le fonctionnement de ce type de radiateurs !

Le fonctionnement du radiateur à inertie

Le radiateur à inertie est un radiateur électrique, un peu particulier puisqu’il fonctionne par rayonnement. La chaleur produite est ensuite véhiculée par le matériau qui constitue le radiateur ou par le fluide contenu dans le radiateur.

On entend par inertie : sa faculté d’emmagasiner la chaleur pour la restituer ensuite progressivement.

La chaleur est plus douce et moins agressive de ce fait qu’avec un radiateur électrique classique qui chauffe trop fort et trop vite. Elle est de plus très homogène et régulière, évitant les sensations de froid ou de chaleur trop importante.

Les infrarouges qui sont envoyés chauffent directement ou par le biais d’objets qui accueillent le rayonnement pour le renvoyer ensuite dans la pièce. Il n’en reste pas moins qu’une petite partie de la chaleur et diffusée par convection naturelle, permettant de changer la masse volumique de l’air. L’air chaud étant plus léger que l’air froid, il se déplace dans la pièce et rend une partie de l‘air plus léger. C’est alors que le cycle naturel se met en place puisque l’air chaud, quand il entre en contact avec le plafond, redescend en température. Pour se réchauffer à nouveau, il revient en bas du radiateur.

Il existe différents types de radiateurs à inertie : le radiateur à inertie sèche et le radiateur à inertie fluide. Le premier est constitué d’une résistance électrique en contact avec un matériau comme la fonte ou autre matériau réfractaire. Dans le second mode de fonctionnement, la résistance est plongée dans un liquide fluide comme l’huile ou l’eau.

Le montant d’économie que vous pouvez espérer avec ces systèmes s’élève environ à 300 euros par an.

Quel que soit le modèle, il a la possibilité de stocker et une fois, éteint, il diffuse la chaleur par rayonnement. Certains deviennent des points chauds permanents et stables. Évidemment plus le radiateur est grand, plus il stocke de chaleur et plus l’inertie est importante. Le radiateur à inertie chauffe à 70 % par rayonnement et à 30 % par convection.

Chauffage Inertie
© istock

Les caractéristiques des radiateurs à inertie sèches

Dans le cadre du radiateur à inertie sèche, on parle de double système chauffant. Ce dernier est composé d’une façade chauffante et d’un corps de chauffe dans un matériau capable de stocker la chaleur, le plus souvent la fonte. Il peut également s’agir de matériaux réfractaires comme la brique haute densité, appelée brique réfractaire, le granit, la stéatite, la pierre de lave ou la céramique.

Ce type de modèle monte très vite en température et cela est dû à la présence d’un filtre chauffant en façade. Ensuite, après un temps de chauffe assez rapide, il restitue la chaleur de manière continue et longue. La diffusion persiste même quand le radiateur est en veille. Vous profitez ainsi d’une ambiance douce et très agréable dans la pièce.

Les caractéristiques des radiateurs à inertie fluide

Le fonctionnement de ces modèles diffère des premiers puisque dans ce cas, la résistance ne chauffe pas un matériau, mais un liquide caloporteur. Celui-ci peut être de l’huile, végétale ou minérale, ou du glycol qui est un dérivé du pétrole. Ce liquide tourne en circuit fermé dans votre radiateur. Cette technologie vous assure une chaleur douce, confortable et surtout très homogène dans toute la pièce. En fait, elle apporte les mêmes avantages que peut le faire un radiateur de chauffage central et c’est là l’un de ses atouts.

Vous bénéficiez de la même chaleur douce dans toute la pièce, même si le radiateur est éloigné. De plus, contrairement aux radiateurs électriques classiques, celle-ci n’est pas du tout agressive.

En résumé : en choisissant des radiateurs à inertie, vous obtenez une chaleur plus diffuse pour un confort optimal dans toute la pièce, sans être soumis à des variations de température.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.