Comment installer une cheminée dans votre logement ?

Cheminée
La cheminée présente deux atouts séduisants : elle est à la fois fonctionnelle, puisqu’elle offre une véritable solution de chauffage, mais elle présente également un atout sur le plan esthétique. Se détendre au coin du feu en regardant danser les flammes est un plaisir incomparable. Il faut cependant réfléchir à son installation et savoir comment procéder.

Quels sont les choix dont vous disposez ?

Tout dépend de vos motivations : pour certains elle est essentiellement esthétique, tandis que pour d’autres, elle est plus fonctionnelle avec une capacité de chauffage importante. Vous avez aussi la possibilité de cumuler ces deux qualités pour obtenir un résultat idéal.

Les cheminées traditionnelles à foyer ouvert : elles sont confortables, elles augmentent la notion de convivialité et l’aspect cosy de la pièce. Elles ont cependant une efficacité assez réduite au niveau thermique. Cela provient du fait que vous ne pouvez pas contrôler les fuites d’air.

Les cheminées au bioéthanol offrent les mêmes impressions de chaleur au niveau esthétique, mais en revanche, elles n’augmentent que très peu votre confort. Leur intérêt est donc purement décoratif. Elles sont plus simples à poser puisqu’elles ne nécessitent pas la pose de conduit. Il faut cependant veiller à une bonne ventilation, car elles rejettent beaucoup de CO2.

Si en revanche, vous souhaitez que votre cheminée vous offre une source de confort supplémentaire, il faut alors vous orienter vers une cheminée à foyer fermé ou vers un insert. Le système de gaines et la vitre devant le feu optimisent très largement le rayonnement de la chaleur. Le niveau de la chaleur est alors comparable à celle diffusée par un poêle. De plus, elle offre de meilleures conditions de sécurité puisque les braises ne s’échappent pas du foyer.

Êtes-vous en droit d’installer une cheminée chez vous ?

Dès lors que vous vivez dans un appartement, la question se pose. En effet, il se peut que dans votre ville, des dispositions soient prises pour vous imposer bon nombre de contraintes. C’est le cas à Paris par exemple où les cheminées doivent répondre à des critères précis en termes d’émissions et de rendement. Il faut se renseigner auprès de la municipalité pour bien finaliser votre projet.

Il faut également prendre contact avec votre copropriété qui vous autorisera ou pas à percer le conduit nécessaire. Et ce, d’autant plus, que cela impacte les parties communes.

Peinture Cheminée
© istock

La réglementation en matière de cheminées

Vous n’installez pas une cheminée sans respecter les règles qui sont essentielles pour les personnes vivant dans le logement. Celles-ci sont d’ailleurs très strictes.

L’installation de votre cheminée est encadrée par des normes de sécurité qu’il faut absolument connaitre. Elles peuvent varier selon le type de cheminée que vous choisissez.

L’installation  doit répondre en particulier aux normes NF ou CE, ce qui signifie que :

  • Le mur contre lequel elle est adossée doit être parfaitement isolé avec des panneaux de laine de roche.
  • Le sol doit être incombustible.
  • Un caisson en laine de roche sera également placé au niveau de la hotte. Celle-ci doit être équipée de grilles d’aération.
  • La sortie au niveau du toit est d’une hauteur, d’au minimum 40 cm, et peut être protégée par un chapeau contre la pluie.

Le conduit de cheminée doit présenter les garanties d’un tirage suffisant pour que celle-ci fonctionne dans de bonnes conditions. Il faut qu’il soit étanche pour éviter les risques liés au monoxyde de carbone, mais également pour résister aux fortes températures et à la corrosion. Il doit rester stable et parfaitement droit. Vous devez faire appel à un spécialiste qui le ramonera deux fois par an.

Ces exigences peuvent paraitre compliquées pour un néophyte. Il faut en effet bien choisir le conduit, pour adapter les matériaux et le mode de pose. La solution la plus judicieuse est de faire appel à un professionnel. Cela vous permet également d’avoir accès à certaines aides.

La préparation des murs attenants

Dans le cas d’une cheminée au gaz ou à bois, c’est une obligation. Les murs attenants doivent en effet être recouverts d’un isolant non inflammable ou d’un enduit au plâtre. C’est le cas d’ailleurs de tous les murs qui se trouvent près d’un appareil à combustion. Pensez également à retirer tout ce qui peut être sensible à la chaleur comme la moquette, le papier peint, le polystyrène et les câbles électriques.

Si vous décidez de placer votre cheminée au centre de la pièce, ce qui est très tendance actuellement, vous n’avez pas besoin de penser à tout ça.

Anticiper l’entretien de la cheminée

Pour éviter tous les incidents éventuels et conserver un bon niveau d’efficacité et prolonger sa durée de vie, il faut qu’elle soit entretenue régulièrement. Pensez à prendre un ramoneur qualifié au moins deux fois par an. C’est une précaution indispensable pour prévenir tout risque induit par la cheminée.

Quel prix pour votre cheminée ?

Le prix de la cheminée seule varie entre 500 et 5 000 euros selon le modèle et le matériau que vous allez choisir. Il faut compter sur un prix de 500 à 2 000 euros pour les cheminées au bioéthanol ou électrique. La cheminée au gaz, sans la pose du conduit, vous revient entre 1 000 et 3 000 euros. Pour une cheminée à bois, vous devez prévoir un budget compris entre 500 et 5 000 euros, auquel il faudra ajouter de 1 000 à 2 000 euros pour le conduit d’évacuation ou si vous devez réaliser un tubage sur le conduit existant.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.